A vous la parole, Chiffres, Logement, Rénovation urbaine

Droit de réponse: J’ai bien l’intention de conserver Aulnay au-dessus des 80.000 habitants

13 décembre, 2007 à 1:23 | Posté par

Suite à notre article annonçant le passage de la ville sous le seuil de 80000 habitants et la polémique qui s’était répandue jusque dans les colonnes du Parisien, c’est avec plaisir que nous publions un droit de réponse du maire transmit il y a quelques minutes par Frank Cannarozzo (maire adjoint à la sécurité et à l’environnement). Même si nous reviendrons sur cette déclaration du maire, nous nous félicitons ainsi que le débat démocratique puisse s’exercer dans nos colonnes  y compris à l’encontre d’un de nos article car les Aulnaysiens méritent aussi d’avoir la position précise de la municipalité:

J’ai bien l’intention de conserver Aulnay
au-dessus des 80.000 habitants.

En 2004, j’ai fait réaliser par des
cabinets spécialisés, chacun dans son métier,
des études sur les perspectives de notre ville en matière
de démographie, d’habitat, d’emploi ou encore de
patrimoine.

Ces études ont notamment révélé
que si le P.O.S. de l’époque avait permis de préserver
assez bien le tissu pavillonnaire, il ne permettait pas une mutation
suffisante du tissu urbain central et autour des grands axes. Ces
études démontraient également la nécessité
de renforcer l’offre de logements intermédiaires de type
locatif privé afin de permettre un parcours résidentiel
à nos habitants, en partant du HLM vers l’accession à
la propriété. Enfin ces études montraient
également qu’il était nécessaire de construire
300 logements par an au lieu des 150 auparavant pour conforter notre
niveau de population actuelle.

Aulnay est une grande ville et même si cela
représente certains avantages, il faut se garder d’une
course à l’accroissement forcené du nombre
d’habitants, surtout dans un département déjà
très urbanisé. Mon objectif est donc de maintenir entre
80.000 et 85.000 habitants.

Ces études nous ont permis de réaliser
un PLU dont l’enquête publique vient de se terminer. Je
rappelle d’ailleurs ici que de nombreuses réunions publiques
ont eu lieu sur ce sujet et que vous avez majoritairement validé
les orientations contenues dans ce PLU. Une fois que celui-ci sera
adopté, nous mettrons en œuvre la densification nécessaire
du centre et des grands axes tout en préservant les quartiers.
Nous avons donc relancé les possibilités de
construction dans notre ville.

Depuis maintenant 3 ans le recensement de la
population ne se fait plus annuellement et sur l’ensemble de la
commune. L’insee a en effet demandé aux communes de réaliser
ce recensement par des sondages annuels sur 8 % des logements. Ces
sondages permettent à l’insee d’extrapoler chaque année
par des outils statistiques puissants la population de chaque
commune. Bien ou mal, cela permet d’avoir une donnée
annualisée et non une donnée tous les dix ans.

Depuis 2004, l’insee reçoit donc ces
résultats et évalue la population d’Aulnay-sous-Bois
à 81.200 habitants en 2006. De plus, ce recensement montre une
augmentation de 4,6% du nombre de ménage et de 1,4 % du nombre
de logements par rapport à 1999. Cette donnée est
disponible sur le site internet de l’insee. Elle est fiable et il
est donc erroné de se baser simplement sur les projections des
études de 2004 qui, elles, étaient faites sur le
recensement de 1999, dernier disponible !

J’invite donc à chacun à se baser
sur des données récentes et fiables, cela permet
vraiment de mieux comprendre.

Enfin il est là aussi complètement
inexact de dire que les travaux de démolitions et
reconstructions dans le cadre du PRU vont aggraver cette situation.
En effet l’engagement de la ville vis-à-vis de l’anru a
été signé en 2004 avec les données de
l’époque, il a évolué depuis comme n’importe
quel projet. En 2004, nous avions prévu de démolir 820
logements, essentiellement dans les tours. Rappelons que nous
démolirons 10 des 12 tours présentent sur les quartiers
nord ! Nous avions également prévu la
reconstruction de 817 logements dont 641 sur Aulnay. D’autres types
de logements en accession à la propriété sont
également envisagés sur notre ville dans le cadre du
PRU mais ils ne sont pas comptabilisés dans les
reconstructions selon les normes ANRU.

Ce plan est toujours à l’ordre du jour et
est en train de se réaliser. Actuellement 290 logements ont
été détruits, 115 sont en cours de construction
sur Aulnay et plus de 150 vont être lancés dans l’année
qui vient. Parallèlement j’ai recherché activement de
nouvelles solutions sur notre territoire afin d’arriver à
817 logements reconstruits sur la ville. Au prix d’adaptations sur
le nouveau centre de quartier qui naitra au milieu du boulevard
urbain, et sur le pourtour du stade vélodrome, nous
réaliserons cet objectif que nous ne pouvions signer en 2004.

A cette occasion, j’ai d’ailleurs pu enclencher
une nouvelle démarche qui a pour but de réserver 50% de
ces nouveaux logements à l’accession sociale à la
propriété. J’en suis fier car elle va permettre à
des familles modestes de s’inscrire dans un parcours résidentiel.
C’est une garantie de succès pour l’avenir.

Je veux rappeler que ce programme qui va s’étaler
jusqu’en 2011 ne peut et ne doit être jugé à
son commencement mais à la fin. Les objectifs sont faits pour
être atteints après l’action et non avant. Chacun peut
simplement juger aujourd’hui de la qualité de la rénovation
urbaine, et constater que nous tenons nos objectifs, tirer les
quartiers nord vers le haut et non pas comme certains le souhaitent
tirer toute la ville vers le bas. La qualité des prestations
urbaines offertes montre que nous accordons aux habitants du nord de
la ville autant d’importance qu’à ceux du sud et c’est
bien mon équipe et moi-même qui aujourd’hui le
démontrons.

Que tout le monde le sache ! Cette ville mérite mieux que
les polémiques stériles que certains utilisent pour
opposer les habitants. Je veux et avec l’aide de mon équipe,
c’est ce que je fais, rendre cette ville plus harmonieuse et plus
homogène en tirant les quartiers nord de la ville vers le
haut. Aulnay est bien une belle ville de plus de 80.000 habitants
elle le restera mais pas au prix d’une urbanisation sauvage.
J’entends bien mener une politique d’urbanisation responsable,
respectueuse de ce que nous sommes aujourd’hui et inscrite dans une
démarche de développement durable.

Il faut que vos lecteurs soient conscients de cela, avec mon
principal adversaire nos conceptions de l’évolution de notre
ville sont radicalement différentes. Si besoin était
pour s’en rendre compte il suffit aussi de regarder autour de nous,
dans les villes qui nous entourent.

Courrier de M. Le maire d’Aulnay-sous-Bois Gérard Gaudron transmi par Frank Cannarozzo

Les commentaires sont fermés.