A vous la parole, Fêtes et cérémonies, Insolites, Seine-Saint-Denis

Des saints pour la Toussaint…

1 novembre, 2007 à 16:06 | Posté par

Aujourd’hui premier novembre nous fêtons donc la Toussaint, la fête de tous les saints. L’occasion de se prêter à un petit jeu, au moment où notre ami Jérôme s’amuse aussi avec le nom des rues de notre bonne cité…

J’ai donc recensé le nombre de rues à Aulnay portant le nom d’un saint. Verdict : deux : l’allée Sainte-Anne et l’allée Saint-Just. Sur un total de 535 entités de noms différents à peu près, soit 0,4 % environ.

Comparons avec deux autres villes proches en distance et superficie comme en population, Saint-Denis et Montreuil :

– Pour Saint-Denis, avantage d’abord pour le nom de la ville lui-même ! Mais intéressons-nous plutôt au nom des rues :
10 noms de saints pour 514 entités, soit 1,95 % environ (à noter que la ville possède une rue Guy Môquet…)

– Pour Montreuil : 4 noms de saints pour 417 entités, soit 0,95 % environ (et pas de rue Guy Môquet)

Quelle conclusion en tirer, en sachant qu’évidemment le nom d’une rue n’est jamais un choix anodin politiquement…
Aulnay-sous-Bois serait-elle par tradition une ville plus "laïque" que Montreuil, a fortiori comparée à Saint-Denis, qui serait donc la ville la plus "religieuse" de ce petit classement ?
Nos lecteurs les plus éclairés auraient-ils un avis sur la question ?

Jean-Gauthier Quintard

Articles similaires:

3 Réponses à “Des saints pour la Toussaint…”

Bonjour,
Il ne faut pas chercher de signification là où il n’y en a probablement pas.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Jean-Charles Farès | 11 novembre, 2007 à 12 h 57 min

Cher Monsieur Quintard,
c’est hélas avec retard que j’ai pris connaissance, avec intérêt, de vos interventions sur monaulnay.com .
Pour ce qui est des « saints », je crois que vous faites peut-être erreur: Saint-Just, à ma connaissance, n’est pas davantage le nom d’un « saint » que ne l’est, par exemple, celui de Sainte-Beuve…..
Pardonnez, je vous en prie, la vieille manie de corriger sans cesse d’un ancien prof qui, s’il avait été le vôtre, penserait aujourd’hui avoir failli dans sa tache et avoir commis quelques « loupés » quant aux faits historiques et littéraires qu’il aurait tenté de vous transmettre.
J’attends de vous relir ici.
A vous, en toute sympathie.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Jean-Gauthier Quintard | 11 novembre, 2007 à 16 h 16 min

Cher Monsieur Farès,
loin de moi toute idée de faire honte à mes anciens professeurs ! J’ai simplement pris comme référence le plan de la ville disponible en mairie affichant Saint Just sans trait d’union. J’en ai déduis, peut-être de façon hasardeuse, qu’il s’agissait donc de Saint Just, dont plusieurs communes françaises affichent le patronyme – ayant habité Lyon je vous recommande d’ailleurs le charme tranquille du quartier du même nom, autour de l’église du même nom -, et non de Louis Antoine de Saint-Just, l’archange de la terreur.
Je tiens à vous rassurer également, Sainte-Beuve comme Saint-Exupéry ne souffrent à mes yeux d’aucune ambiguïté quant à une hypothétique auréole les coiffant…
Etant aulnaysien de fraîche date et ne m’étant jamais trouvé à proximité de l’allée Saint Just, je ne connais pas la teneur précise de la plaque de cette rue. Peut-être est-elle même dédiée à Emmanuel Fréteau de Saint-Just…
Je suis certain que des lecteurs avisés sauront éclairer cette lacune.
Merci en tout cas de votre lecture attentive.
Jean-Gauthier Quintard

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown