Démocratie

Le Parisien: Les démissions se multiplient au sein des conseils de quartiers

12 octobre, 2007 à 10:47 | Posté par

Voici l’article du Parisien paru aujourd’hui dans lequel nous apprenons une quatrième démission d’un conseil de quartier (Ahmed Laouedj – PRG):

EST-CE le prélude de la bataille des élections municipales et cantonales ? En tout cas, la rentrée des conseils de quartiers est plutôt mouvementée à Aulnay-sous-Bois. En trois semaines, trois élus de l’opposition ont quitté leur fauteuil au sein de ces instances. Car selon eux, ces assemblées sont devenues des « organes de propagande » au service de la majorité municipale UMP.

C’est visiblement le journal « Infos Quartiers » qui a mis le feu aux poudres. Deux numéros ont été publiés cet été. La parution, présentée comme le journal des conseils de quartiers, a pour directeur de publication le député-maire Gérard Gaudron, et comme rédactrice en chef la directrice de la communication. Rien qui ne soit illégal, se défend-on du côté de la mairie en soulignant que les articles correspondent aux thèmes abordés par les conseils de quartiers. « Propagande municipale », rétorque le conseiller municipal (PRG) Ahmed Laouedj, qui a déserté hier son siège au conseil de la Plaine.

Michèle Flauw, conseillère municipale (PCF), a, elle, démissionné au début du mois du conseil du Parc. Elle estime que les instances consultatives n’ont jamais joué leur rôle. « Le budget a toujours été présenté après son vote par le conseil municipal sans que des avis soient discutés préalablement dans le conseil de quartier », déplore-t-elle dans un courrier à Gérard Gaudron. Quelques jours avant elle, c’est le Vert Alain Amédro, conseiller municipal et régional, qui jetait l’éponge le 24 septembre dernier dans le quartier centre-gare. « J’ai longtemps joué le jeu, parce que je tenais à ces conseils. Mais la mairie a détourné la loi sur la démocratie de proximité », estime-t-il.

« L’ordre du jour était verrouillé »

L’élu s’interroge sur le règlement intérieur voté en 2003 par le conseil municipal. « Pour y participer, il fallait avoir sa carte d’électeur. Or dans certains quartiers, les inscrits ne représentent que 30 % de la population. On s’est privé de responsables associatifs hors pair, de jeunes… » Le conseil du centre-gare avait déjà vécu une première démission. Celle d’Alain Boulanger, responsable de l’association Capade, et ancien candidat (DVG) aux élections cantonales de 2001. « L’ordre du jour était verrouillé », raconte-t-il.

Face aux accusations, Gérard Gaudron est inébranlable : « C’est une opération politicienne, à six mois des élections. Les membres de l’opposition n’ont pas réussi à transformer ces instances en tribune politique, alors ils préfèrent les quitter. » Seul un élu sans étiquette, Abderrezzak Bezzaouya, continue à siéger au conseil de la Morée.

Gwenael Bourdon

Articles similaires:

2 Réponses à “Le Parisien: Les démissions se multiplient au sein des conseils de quartiers”

commenter
monsieur BOUTET | 13 octobre, 2007 à 6 h 09 min

monsieur bezzaouia a ete exclu du partis socialiste …s’il etais partis de lui meme il aurais presente sa demission…
de meme avant le ps il appartenu a d »autre formation politiques.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Faut faire quoi pour être exclu du parti socialiste?

Navigue avec Firefox 3.5.4 Firefox 3.5.4 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.0; fr-FR; rv:1.9.1.4) Gecko/20091016 Firefox/3.5.4