Associations, Démocratie locale

Conseil de quartier, du bluf pour un des rapporteurs

22 décembre, 2021 à 19:02 | Posté par

Il n'est pas seulement Président d'une association, adhérent d'autres asscations, il est aussi une personne active dans notre ville et en tant que raporteur d'un des conseils de quartiers, il s'nsurge contre ce semblant de "démocratie locale" vécue dans les conseils de quartiers

A lire le règlement voté par le Conseil Municipal en juin 2014, les Conseils de quartier sont un modèle de participation  des citoyens à la vie de leur cité

Les Conseils sont « un lieu d’échanges, de débats, d’expression libre» qui « élaborent des propositions pour l’amélioration du cadre de vie » et « un moteur dans la concertation pour les projets concernant leur quartier »  (art4), « une force de proposition » (art 6). Pour cela, « Le rapporteur, l’élu référent, l’adjoint de quartier agissent dans un esprit de collégialité et veillent à harmoniser la contribution de chacun » (art.7

A Aulnay, pas de force de proposition, mais une tribune des élus, bien verrouillée contre toute tentative de mise en œuvre du règlement. On sait cela depuis la première mandature, mais faut-il se résigner ? Faut-il se résigner à ce que des conseillers, un secrétaire et un rapporteur soient élus et ne servent à rien ?

Quel lieu d’échanges, de débats, d’expression libre ?

En principe, les conseillers se réunissent tous les mois. Mais la Mairie refuse qu’ils aient connaissance des coordonnées, ni même de la liste de leurs collègues.  Il faut dire que les conseillers amis de la municipalité n’y mettent pas du leur : à la dernière réunion du Conseil des Prévoyants, seuls 4 conseillers élus sont présents, et ils refusent de communiquer leurs coordonnées au rapporteur, qu’ils considèrent n’être pas de leur bord politique. Et chacun sait qu’il ne faut surtout pas communiquer avec ces gens-là, la démocratie, ça ne se pratique qu’entre gens qui sont du même bord. Le prétexte ?  Il s’agit d’une information strictement privée ! Pourquoi ont-ils alors candidaté à une fonction représentative ? Ne voit-on pas que cela implique de sortir du domaine privé ? Ne sont-ils donc devenus conseillers que pour défendre leur propre et seul intérêt ? Et les absents ? Combien sont-ils ? On ne le saura jamais, il n’y a pas d’appel des présents, pas de mention des excusés, ni oralement, ni par écrit, car de la séance précédente, il n’y a pas eu de compte-rendu, pourtant prévu par le règlement.

Quelle force de proposition pour l’amélioration du cadre de vie ?

Logiquement les Conseillers doivent être connus des habitants pour recueillir leurs vœux, les rassembler en échangeant avec le rapporteur. Évidemment, pour l’instant, ils ne font remonter que leurs plaintes toutes personnelles, qui sont recueillies par la municipalité à l’entrée de la salle et jamais communiquées au rapporteur. Et comment proposer quand on n’est pas maître de l’ordre du jour, décidé par la municipalité et intangible, car aucune mention de « questions diverses » n’est prévue ? Ainsi tout un groupe d’habitants venus s’exprimer sur la circulation ont-ils été déboutés, et renvoyés à un exposé des responsables municipaux promis pour le prochain conseil.

Quel moteur dans la concertation pour les projets concernant leur quartier ?

Un projet qui touche directement le quartier, la disparition programmée de l’Espace Averino au profit d’un programme de 120 logements n’a jamais été porté à la connaissance du Conseil ! Où est la concertation ?  Un autre projet, la construction d’une résidence senior sur le terrain de la Croix Blanche a certes été présenté, mais aucune consultation avec les riverains n’est envisagée, alors que ceux-ci se sont mobilisés lors d’une précédente mandature contre un projet aussi massif que celui qui vient d’être présenté. Où est la concertation ?

Or des habitants en désaccord avec le rapporteur sur l’application du règlement ont rappelé leur souhait déjà exprimé dans le passé de la présence sur ce site d’une salle de réunion pour combler le manque criant de ce genre d’équipement dans le quartier, encore aggravé par la disparition des salles de l’Espace Averino. Le rapporteur a évidemment abondé dans ce sens, car quelles que soient les divergences d’opinion, c’est bien l’intérêt général qui est ici en cause. Voilà bien l’esprit dans lequel devrait pouvoir travailler le Conseil !

Quel esprit de collégialité ?

Malgré plusieurs demandes successives orales et écrites, aucune réunion n’a été organisée entre le rapporteur, le secrétaire et les élus pour préparer le second conseil. Et le soir du conseil, un habitant du quartier (qui tutoie le Maire) s’est autorisé à proférer des propos injurieux à l’adresse du rapporteur.

Sans aucune réaction des élus présents, en principe chargés de faire respecter la sérénité des débats.

C’est bien cela, l’Esprit village

7 Réponses à “Conseil de quartier, du bluf pour un des rapporteurs”

Bonsoir

Dans un conseil de quartier
– Qu’est-ce qu’un référent
– Qu’est ce qu’un rapporteur
– Qu’est ce qu’un conseiller

Quel est le rapport hiérarchique ou l’organisation ?

Merci

Navigue avec Google Chrome 96.0.4664.104 Google Chrome 96.0.4664.104 sur Android 11 Android 11
Mozilla/5.0 (Linux; Android 11; M2007J17G) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/96.0.4664.104 Mobile Safari/537.36
commenter
Jean-Louis Karkides | 23 décembre, 2021 à 22 h 53 min

Réferez vous au réglement que nous avons publié 😉

Navigue avec Google Chrome 96.0.4664.45 Google Chrome 96.0.4664.45 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/96.0.4664.45 Safari/537.36

Le problème, l’inconvénient pour le rapporteur c’est qu’il se nomme monsieur Bougourd, qui n’est pas un ami pour la municipalité. Un véritable opposant qui s’oppose à tout ce qu’il est possible de s’opposer. Comment c’était du temps de Ségura ?

C’est la municipalité qui décide de tout, les conseils de quartier sont là que pour respecter la loi. C’est une représentation d’apparat.

Comme la reine du royaume Uni, elle donne son avis en privé mais ça ne compte pas

Les décisions sont prises à la Kommandantur. CQFD

Navigue avec Google Chrome 96.0.4664.104 Google Chrome 96.0.4664.104 sur Android 11 Android 11
Mozilla/5.0 (Linux; Android 11; M2007J17G) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/96.0.4664.104 Mobile Safari/537.36

J’ai assistée un conseil de quartier dont vous faites état et je suis très surpris de ce qui est relaté et de votre parti pris.
En effet un ordre du jour avait été établi qui concernait la sécurité principalement et une information sur la future résidence seniors.
Le rapporteur M. Bougourd a remis en cause l’ordre du jour et a voulu mener les débats comme il le voulait et faisant une déclaration tél un politique dans une assemblée.
Nous sommes plusieurs à lui dire que nous n’étions pas d’accord avec lui et que nous étions intéressés par écouter les sujets de l’ordre du jour.
Il a voulu imposer sa méthode qui a même consisté à faire venir des riverains pour des sujets qui n’avaient rien à voir avec l’ordre du jour.
Les conseils de quartier ne sont des assemblées pour venir faire sa politique.
Je m’intéresse à votre journal que je suis mais là je suis un peu déçu.

Navigue avec Safari 9.0 Safari 9.0 sur iPad iOS 9.3.2 iPad iOS 9.3.2
Mozilla/5.0 (iPad; CPU OS 9_3_2 like Mac OS X) AppleWebKit/601.1.46 (KHTML, like Gecko) Version/9.0 Mobile/13F69 Safari/601.1

L’avis de Sébastien est triste , mais malheureusement colle a la réalité.
Cependant ne sous estimons pas l’impact des conseils de quartier. Je pense d’ailleurs que c’est pour cela qu’ils sont si peu organisé. Pas de thèmes, pas de suivi, pas d’interactions entre les différents conseils.
Si M. Segura avait pris le temps de présenter croix blanche en conseil de quartier on en serait pas là.
Du temps de M. Gaudron il y avait des réunions restreintes entre plusieurs conseillers avant la réunion publique du quartier. Les thèmes étaient imposés certes, mais suivis avec un contrôle des présents. Et un inventaire partagé des questions et retours municipaux. Sérieux quoi.
Cela permettait une prise de température qui n’existe plus aujourd’hui. Car la décision finale reviens toujours au conseil municipal.
Mais les idées remontent des gens qui les confrontent et vive le quartier.
Ces conseils sont une coquille vide.
Un temps perdu à écouter des tribuns vous causer de robinets et d’utilisation de la flotte, mais pas de régie des eaux communales, qui pourrait baisser réellement votre facture.
Dites donc je babille en ce moment. Je me dépêche avant la trêve des confiseurs 😽

Navigue avec Opera 66.2.3445.62346 Opera 66.2.3445.62346 sur Android 11 Android 11
Mozilla/5.0 (Linux; Android 11; M2007J20CG) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/94.0.4606.85 Mobile Safari/537.36 OPR/66.2.3445.62346
commenter
Jean-Louis Karkides | 24 décembre, 2021 à 8 h 47 min

Notre blog relate ce qui lui est envoyé, accepte aussi le débat comme le montrent votre commentaire et ceux de Sébastien et P’tit Louis. Nous avons aussi notre appréciation…qui pour une fois n’apparaît pas dans l’article.

Navigue avec Google Chrome 96.0.4664.45 Google Chrome 96.0.4664.45 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/96.0.4664.45 Safari/537.36

Ce que dit Roger est intéressant, monsieur Bougourd est qualifié par certains de la majorité comme quelqu’un qui se retrouve tel un professeur qu’il a été et qui se retrouve face à une classe de chenapans turbulents.

Je l’ai déjà vu agir lors de réunions Francilia, ou avec Verrechia, c’est tout juste s’il monte pas sur la table tel un empereur (non pardon tel un tribun*).
*Empereur… après on va parler d’usurpation.. « Excusez moi Mr le Maire » 😉

Ce que dit Roger est très imagé, et effectivement on peut deviner la scène.. de théâtre. Par ailleurs, ce que dit Sébastien est tout à fait vrai.

« Vous avez des questions ? (Qu’on ne connaissait pas avant) Eh bah on a nos réponses » (Formidable majorité, préparer des réactions et des explications sans connaître les demandes) … Cela tient de la prestidigitation ou plutôt de la sorcellerie.

Et oui tout est décidé d’avance..

Par contre Pt’louis avance un argument essentiel, rien est préparé en amont. C’est normal car :

– On est élu, on est des pros, on sait très mieux que vous ce qu’il faut faire… (Pour nos projets, mag***s), laissez nous et écrivez nous pour nous faire part de vos doléances, de toutes façons on ne vous répondra pas, sauf si vous avez une carte A2M… Viendez nous rejoindre rue Isidore Trucmuche, on vous donnera même la possibilité de parader sur les marchés sourires niais aux lèvres… sous un masque de bêtises. Peut être même que vous deviendrez des starlettes de quartier, et vous aurez le droit d’être anobli par l’empereur de la ville lui-même et de son immonde éminence grise qu’il traîne partout avec lui, sans rien comprendre à ce qu’elle fait… Anoblissement qui vous permettra de devenir grognard et qui vous permettra d’obtenir des avantages indéniables. [Propos modérés, risque d’un énième procès ;)]
Sans parlé de la photo de famille lors de manifestations qu’on ne manquera pas de récupérer et d’étaler sur Oxygène ou le blog d’extrême droite de la Zone Libre

Signé : Un lecteur qui prend cette ville pour un cirque politique

Bonnes fêtes à tous

Navigue avec Google Chrome 96.0.4664.104 Google Chrome 96.0.4664.104 sur Android 11 Android 11
Mozilla/5.0 (Linux; Android 11; M2007J17G) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/96.0.4664.104 Mobile Safari/537.36

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>