Covid-19, Santé

Désert médicaux dans notre département, l’épidémie de Covid-19 n’a rien arrangé.

7 mars, 2021 à 15:33 | Posté par

Plus d’habitants, moins de médecins

Image: pixabay

Chaque mois apporte son lot de départs dans les cabinets des médecins libéraux de Seine-Saint-Denis. Selon les données collectées par l’Union régionale des médecins libéraux (URPS), entre novembre 2019 et novembre 2020, douze gynécologues (médicale et obstétrique), dix psychiatres et cinq ophtalmologistes ont quitté le département, pour ne citer que les spécialités les plus en tension. (…)

La crise sanitaire précipite certains départs. (…)

Mireille Bonneau, gynécologue aux Pavillons-sous-Bois, raconte par exemple que son cabinet qui comptait onze médecins et deux sages-femmes va bientôt passer à six professionnels. « La situation est catastrophique, commente celle qui est aussi membre du Syngof, le syndicat national des gynécologues obstétriciens de France. Cent pour cent de la Seine-Saint-Denis est en désert médical. »

La situation des généralistes n’est pas plus reluisante : au 31 décembre 2020, la Seine-Saint-Denis en comptait 865, soit 294 de moins qu’il y a dix ans. 

Extrait d’un article du Parisien

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>