Actualité, Sécurité, Seine-Saint-Denis

Un deal entre résidents et trafiquants à Saint-Ouen

22 juillet, 2020 à 20:30 | Posté par

Comment en est-on arrivé là?

Cela ne se passe pas dans notre ville où tout semble sous contrôle, dit-on… Mais cela pourrait donner des idées à ceux qui subissent au pied de leus immeubles les trafics alimentant les parisiens des beaux quartier venant s’approvisionner dans le « neuf cube » y compris dans notre cité. Extrait d’un article du Point.fr:

Des affichettes créées par… les dealers eux-mêmes, en entente avec les locataires. LP/Thomas Poupeau 

Dans une petite cité de la ville de Saint-Ouen où circulent incessamment acheteurs et trafiquants depuis une trentaine d’années, on goûte depuis deux semaines à un brin de tranquillité. Rien à voir avec une éventuelle intervention des forces de l’ordre ou avec une réduction du trafic provoquée par la pandémie. Ici, dealers et voisinage cohabitent désormais en toute intelligence depuis la création d’une nouvelle amicale de locataires, relate Le Parisien.

« Le trafic de drogue est ici une réalité », expliquent les habitants, un « lieu de ravitaillement favori des cadres parisiens des beaux quartiers ». « Le va-et-vient des clients provoque des nuisances, les jeunes eux-mêmes, qui, d’ailleurs, ne sont pas de la cité, font beaucoup de bruit jusqu’à 1 heure du matin ! Sans compter les déchets partout », déplore l’amicale. (…)

Mais c’est directement auprès des responsables du trafic que l’amicale des locataires a souhaité agir pour mettre fin, avant tout, aux nuisances sonores, la nuit, dans les couloirs. « On s’en fiche de ce qu’ils font, insistent les habitants. On veut juste qu’ils le fassent dehors ! » Et les dealers de se montrer compréhensifs. Sur les murs de la cité, ceux-ci placardent une affiche appelant chacun à ne pas faire de bruit : « S’il vous plaît, le sommeil est important pour commencer une bonne journée. Silence après 22 heures ! De la part des jeunes et des habitants. »

On parle actuellement de relancer la police de proximité. A Aulnay, certains ont essayé de renouer des relations entre policiers, citadins et élus mais les bâtons dans les roues leur ont empêché d’aller plus loin. Nous n’oublions pas!

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>