Covid-19, Education, Enfance, Santé

Ouverture des classes le 11 mai, ça passe mal

28 avril, 2020 à 10:08 | Posté par
Photo: La Montagne

Le Conseil scientifique demande que les écoles n’ouvrent qu’en septembre (voir page 16) , le vice-Président de la FCPE marque sa désapprobation sur twitter:

C’est au tour de 8 maires de la Seine Saint Denis de s’opposer à cette ouverture:

« Nous refusons de mettre les enfants et les agents en danger, et de relancer l’épidémie de coronavirus! » Les maires centristes de huit villes de Seine-Saint-Denis annoncent qu’ils n’ouvriront pas les écoles maternelles ni les crèches le 11 mai, date du début du déconfinement progressif annoncé par le gouvernement.

Ces villes sont Bobigny (54 000 habitants), Drancy (72 000), Saint-Ouen (49 000), Noisy-le-Sec (44 000), Le Bourget (17 000), Livry-Gargan (45 000), Coubron (5 000) et Le Raincy (15 000).

Le ton est différent chez les représentants de la FCPE départementale:

Alix Rivière, coprésidente de la FCPE 93, déplore « qu’aucune municipalité, notamment celles qui ont produit ce courrier », n’ait concerté les associations de parents d’élèves.

« Ne pas rouvrir les maternelles en mai, soit. Mais les rouvrir en septembre : est-on sûr que le virus aura disparu ? Évidemment, non », commente la représentante des parents. Qui estime que « la communication du gouvernement en matière scolaire plonge tout le monde, en premier lieu les familles, dans le flou ».

Mais, Alix Rivière souligne aussi que si les écoles maternelles et les crèches sont fermées à la mi-mai, cela posera « un problème » aux parents obligés de retourner au travail

Extraits d’un article du Parisien

Nous aurons surement des indications plus précises de la municipalité sur l’après 11 mai.

Les commentaires sont fermés.