Covid-19, Municipales 2020, Santé

Le coronavirus grand gagnant des fêtes du premier tour ?

7 avril, 2020 à 16:23 | Posté par
Photo du compte tweeter de Bruno Beschizza

Le 15 mars, 19 candidats ont été élus au premier tour, entraînant parfois des rassemblements festifs… et des foyers de contamination potentiels, même si les consignes pour freiner le Covid-19 étaient déjà strictes…

A l’heure actuelle, il est d’ailleurs impossible, à partir des données officielles, de déterminer les lieux et dates précis des infections. « Mais évidemment, ces petites fêtes victorieuses n’auraient jamais dû être organisées. Elles ont probablement été source de contaminations », confie le proche d’un maire victorieux, soucieux de garder l’anonymat.

A Aulnay-sous-Bois, il y a aussi eu un rassemblement à l’issue de l’écrasante victoire du sortant (LR) Bruno Beschizza, réélu avec près de 60 % d es voix.Vers 22h30, entre 100 et 150 personnes ont assisté, sur le parvis de l’hôtel-de-ville, à la proclamation des résultats par l’édile. Epaule contre épaule, là encore entre embrassades et poignées de main.

Quelques minutes plus tôt, sympathisants et assesseurs — au moins cent personnes, tout de même — se pressaient dans le bureau centralisateur. En se disant que ce soir-là, ils étaient « immunisés contre tout »…

Contacté, l’exécutif d’Aulnay-sous-Bois n’a pas donné suite à nos appels. Dans le camp adverse, Hervé Suaudeau, militant associatif lui-même candidat malheureux (SE), reconnaît « qu’il est compliqué de donner des leçons à qui que ce soit sur ce sujet grave ». Mais il le dit : « Ce rassemblement, oui, cela m’a choqué. On savait déjà l’épidémie très grave en Italie, la courbe en France suivait la leur… Alors oui, la décision du gouvernement de maintenir cette élection était une erreur. »

Extraits d’un article du Parisien

Les commentaires sont fermés.