Santé, Social

L’hopital Ballanger craint la rupture de médicaments

7 août, 2019 à 19:47 | Posté par

Ce n’est pas la première fois que l’hôpital Ballanger fait parler de lui pour des raisons déplorables.

Cette fois ci, quatre-vingts médecins, inquiets, alertent l’agence régionale de santé. Extrait du Parisien:

L’hôpital va-t-il bientôt manquer de médicaments ? Dans une lettre adressée au directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS), quatre-vingts médecins, dont l’ensemble des chefs de service, sur les quelque 300 que compte l’établissement à Aulnay-sous-Bois, s’inquiètent de la multiplication des impayés…

« Les ruptures de stock constituent une réelle menace, s’alarme Bernadette Coret-Houbart, chef du service pharmacie depuis neuf ans. Toutes les références sont concernées. Jusqu’à présent, les patients, ou les médecins, ont toujours eu les médicaments dont ils avaient besoin. »
Les biologistes du laboratoire d’analyses médicales craignent que certains examens de routine ne puissent plus être réalisés. Comme l’ionogramme sanguin, l’un des plus couramment demandés par les médecins, qui vise à surveiller l’équilibre de l’organisme.


Le délai de paiement d’une commande est de sept à huit mois, voire un an. Quand, selon la loi, il est de 50 jours maximum pour un établissement public de santé… Les dettes s’élèvent parfois à 150 000 €. « C’est le chien qui se mord la queue, résume un agent hospitalier. ..

Même le garagiste du coin ne veut plus réparer les véhicules du Samu car il n’est pas payé ! », s’inquiète un autre médecin.

Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>