Associations, Val Francilia

Le collectif ABC invite les aulnaysiens à venir défendre le Parc Ballanger le 8 mai sur place [MAJ]

5 mai, 2019 à 8:57 | Posté par
L’endroit qui doit être bétonné

ABC comme Aulnay Bien Commun, ce collectif qui vient de voir le jour et qui propose aux Aulnaysiens de prendre eux mêmes en charge l’avenir de notre ville sera présent sur le Parc Ballanger à l’endroit où la ville veut en prendre 5 hectares pour une opération immobilière.

Une page facebook et un site internet dédié à cette action à voir en cliquant sur les liens.

NDLR: Le rédacteur de cet article soutien cette action.

MAJ: Rassemblement annulé cause météo et reporté au 18

Articles similaires:

7 Réponses à “Le collectif ABC invite les aulnaysiens à venir défendre le Parc Ballanger le 8 mai sur place [MAJ]”

Je regrette que ce collectif ne se soit pas aussi mobilisé comme nous l’avons fait pour s’opposer au projet municipal qui était de faire disparaître en le bétonnant en partie, un petit(mais peu importe c’est un espace vert) parc très proche du parc Ballanger, Modigliani rebaptisé Pablo Picasso???? c’est le même combat,même si les riverains, les médias ont eu raison d’un projet unilatéral, excluant les citoyens !

Navigue avec Google Chrome 73.0.3683.103 Google Chrome 73.0.3683.103 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/73.0.3683.103 Safari/537.36
commenter
Jean-Louis Karkides | 7 mai, 2019 à 8 h 21 min

Entre ce parc et les 5 hectares du parc Ballanger, la différence est énorme. Dans le premier cas, il était bien facile d’interrompre le processus et le simple mouvement des riverains a permis de mettre fin dés que ceci à été médiatisé à cet idiotie. Pour Ballanger de la bouche même d’un élu « on peut tout négocier sauf l’urbanisation du Parc ». La lutte sera bien plus difficile, ce bétonnage touche beaucoup plus d’aulnaysiens, touche à un patrimoine dans le cœur de tous ceux qui s’y promènent depuis des décennies. Je peux t’assurer que dans les discussions que nous avons avec les citoyens, le collectif ABC fait le lien entre ces deux décisions unilatérales ressenties comme un affront par 99 pour cent de ceux que nous rencontrons.

Navigue avec Google Chrome 74.0.3729.131 Google Chrome 74.0.3729.131 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/74.0.3729.131 Safari/537.36

Merci au Collectif ABC de défendre ce parc.

Navigue avec Google Chrome 67.0.3396.87 Google Chrome 67.0.3396.87 sur Android 6.0 Android 6.0
Mozilla/5.0 (Linux; Android 6.0; Lenovo TB3-X70F Build/MRA58K) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/67.0.3396.87 Safari/537.36

Tout cela est profondément fallacieux ! Vous employez le terme destruction a toutes les sauces dans le seul but de faire peur alors qu’il n’a jamais été question de cela.

1. D’abord, il s’agit d’amenager le site de PSA avec des elements structurants pour notre futur, comme ce grand campus de formation. Or le fait de placer cet équipement sur ce site nous oblige faire en sorte qu’il soit relié a la ville et notamment a la gare. Vous imaginez dire aux aulnaysiens, notamment ceux de la rose des vents tout prêts :  » c’est a 700 mètres, mais il n’y a pas le choix, il faut prendre la voiture pour aller sur la nationale ? »

2. l’aménagement prévu sur cette partie du parc est donc avant tout un itinéraire piéton doublé de navettes autonomes permettant de garantir aux habitants et a ceux qui viendront par la gare de la ligne 16, un accès facile, rapide et en dehors de la nationale.

3. cette voie ne peut rester comme une simple trouée comme c’est le cas au Sausset entre la rose des vents et la gare qui donnent aux habitants un sentiment d’insécurité notamment l’hiver. elle aura donc autour d’elle un certain nombre de constructions qui formeront un tissu urbain.

4. ces constructions s’intègrent sur le parc, notamment les buttes sans les détruire comme vous l’avez toujours soutenu.

5. enfin présenter l’augmentation du parc comme juste une extension sur la chaussée est un mensonge pur et simple. on parle d’étendre de 15 hectares soit 50 % d’augmentation du parc actuel ! comme par hasard, vous le passez sous silence !

Ce sera la plus grande création d’espace vert a Aulnay depuis le Sausset et Ballanger et comme par magie, vous n’en parlez pas ! est-ce un hasard ? non, il s’agit d’une opposition politique et rien d’autre…

Navigue avec Safari 12.1 Safari 12.1 sur Mac OS X  10.14.4 Mac OS X 10.14.4
Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_14_4) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Version/12.1 Safari/605.1.15
commenter
Jean-Louis Karkides | 8 mai, 2019 à 15 h 13 min

MOnsieur Cannarozzo, cette destruction de 5 hectares du parc Ballanger dont rien n’est dit dans Oxygène est un choc pour tout ceux que le collectif ABC a informé. Mettre sur la même échelle la destruction d’arbres trentenaires au moins, 5 hectares de ce patrimoine aulnaysien et la création d’une pelouse aménagée ne satisfait personne. Vous parlez souvent de mensonge. Le mensonge par omission, cela existe aussi.

Navigue avec Google Chrome 74.0.3729.131 Google Chrome 74.0.3729.131 sur GNU/Linux x64 GNU/Linux x64
Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/74.0.3729.131 Safari/537.36

Je souhaiterais répondre point par point devant ce que je considère comme des fausses affirmations de M. Cannarozzo. Pourquoi autant de fébrilité et propos caricaturaux ?
1 – Il n’y a pas d’obligation de bétonner le parc pour y faire un passage piéton. La continuité urbaine peut être de plus réalisée sur la zone des Mardelles. Pourquoi ne voulez-vous pas le voir? Quel est l’argument caché qui vous OBLIGE à bétonner Ballanger?
2 – Je suis étonné que vous osiez affirmer que espace du parc est « avant tout un itinéraire piéton ». Pourtant sur cette partie du plan montré par le cabinet d’architectes (ouest Ballanger) il y a de très nombreux immeubles et il est annoncé « 3km de façades sur le parc ». Pourquoi essayez-vous de minimiser le bétonnage?
3 – de très nombreux parcs sont ouverts 24h sur 24, y compris devant des cités (ex. parc A. Malraux à Nanterre). C’est faire preuve de manque de volonté de vouloir le fermer alors que les ateliers semblent vouloir indiquer le contraire. Ce n’est pas un prétexte suffisant pour vouloir le bétonner.
4 – Mensonge ou grave erreur : personne n’a « toujours soutenu » que les buttes allaient être arasées. Aulnay Environnement l’a affirmé dans un premier temps, jusqu’à ce que le cabinet d’architecte indique que cet arasement n’était pas obligatoire. Ensuite, prenez les plans du cabinet, les collines ont bien disparu, oui ou non? Qui ment?
5 – Le tract de ce collectif parle bien de « l’extension » du parc. Vous ne pouvez pas affirmer que cela a été passé sous silence. Je considère donc vos propos comme mensongers ou totalement erronés (l’avez-vous bien lu?). Pour voir un support d’information qui passe des choses sous silence, prenez plutôt Oxygène et particulièrement ce dossier.

Navigue avec Firefox 66.0 Firefox 66.0 sur Ubuntu x64 Ubuntu x64
Mozilla/5.0 (X11; Ubuntu; Linux x86_64; rv:66.0) Gecko/20100101 Firefox/66.0

@Hervé,

1. pour un équipement public comme un campus de formation, sa proximité a avec la gare est une nécessité pas un option. En ligne droite comme on leprevu, on est a 700m. Pour avoir eu des discussions avec de nombreux professionnels de la formation, on ne peut pas rallonger ce parcours sauf a détruire l’attractivité du lieu. Donc cela doit passer par ces 5 ha.
2. Faire un simple iteneraire piéton en passant par le parc revient a faire ce qui existe entre la gare de Villepinte et la rose des vents. C’est insécure, tout le monde vous le dira. Sauf que de la gare a chez eux, ils n’ont pas le choix. On ne fera pas la même erreur ici. Faire des logements plus des activités de loisirs, éducatives,des commerces et des entreprises, c’est le cocktail de la réussite.
3. Il n’y pas 3 km de façade puisqu’il n’y a pas de façade mais un parc pénétrant entre les habitants pour profiter de l’ensoleillement en appliquant des principes de bioclimatiques.
4. il n’a jamais été it que le parc serait fermé. Il y a débat entre ceux qui pensent que sa surveillance donc sa sécurité sera difficile s’il est ouvert et ceux qui pensent qu’il faut totalement l’ouvrir pour en faire un « central park », toute comparaison gardée. Ce débat n’est pas tranché et il n’y a pas de nécessité a le faire maintenant.
5. Jean Louis, ici et a longueur de publication sur FB, a soutenu que les buttes seraient rasées. Or je vois les plans du cabinet depuis des mois et des mois et je n’ai jamais vu un seul document qui les supprimaient. Il a toujours été considéré comme un atout la vue sur Paris qui disparaitrait sans ces buttes.
6. le tract cite une extension, en omettant 10 ha, sur une route bitumée ! Bonjour les sous-entendus ! d’un cote on hurle pour 5 ha, en omettant le chiffre de 10 ha d’extension et on cite sure une route bitumée, qui évidemment ne peut avoir qu’une surface ridicule et qui laisse croire qu’on va mettre 10 cm de terre sur le bitume!

Sérieusement vous croyez qu’on ne sait pas ce qu’est la dialectique ??? Vous nous prenez pour des idiots et nous ne le sommes pas. Quand ce tract utilise ces termes, c’est pour tromper tout simplement. Ça s’appelle un inférence et c’est fallacieux, s’il faut faire un peu de français…

Navigue avec Safari 12.1 Safari 12.1 sur Mac OS X  10.14.4 Mac OS X 10.14.4
Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_14_4) AppleWebKit/605.1.15 (KHTML, like Gecko) Version/12.1 Safari/605.1.15