Justice, Social

Black blocs, un soutien à Théo dérangeant

1 mai, 2018 à 18:47 | Posté par

Les manifestants semblent également très remontés contre le président de la République, Emmanuel Macron. – © THOMAS SAMSON – AFP

Selon un article de rtbf.be:

Les manifestants se sont immiscés dans le cortège en brandissant des banderoles et en scandant des slogans tels que « Tout le monde déteste la police », relate le quotidien français Le Figaro. Les individus cagoulés font également référence à des jeunes victimes de violences policières comme Théo, 22 ans, qui a subi un viol présumé avec une matraque lors d’une interpellation brutale le 2 février 2017 à Aulnay-Sous-Bois. 

Les amalgames entre le combat de la famille de Théo pour faire reconnaître son interpellation comme un viol et le fait que son nom soit apparu lors de ces violences en marge du défilé du 1er mai vont surement voir le jour sur les réseaux sociaux. Nul doute que la famille de Théo ne cautionne pas les agissements des black blocs.

Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>