Point de vue, Sécurité

BST, une police qui passe mal aux 3000

24 août, 2017 à 19:51 | Posté par

« BST, ou brigades spécialisées de terrain. c’est la police de proximité revue et corrigée en version plus musclée, en 2010 par Brice Hortefeux, alors ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy. Elles doivent être taillées pour affronter les violences urbaines. A la différence de leurs collègues en tenue, ils sont armés et équipés pour le maintien de l’ordre. En lieu et place de policiers chevronnés, ce sont de très jeunes fonctionnaires qui forment ces BST. » La BST est rattachée au commissariat d’Aulnay-sous-Bois.

Les 4 policiers soupçonnés dans l’affaire Théo en font partie. Sur place, habitants et autorités confirment que cette rue Edgar-Degas, où s’est déroulé le drame l’hiver dernier, est devenu le symbole des mauvaises relations entre jeunes et policiers. « sur les 2 mois qui ont suivi le drame, il y a eu « vingt-sept caillassages de véhicules de police municipale » contre « trois ou quatre » avant » chiffre le patron de la Police Municipale.

« Quand des policiers passent, notamment ceux de la fameuse BST, ils nous narguent et nous insultent. Ils s’en prennent aux jeunes qui ne font rien d’autre que d’être en bas de chez eux », jure un habitant du quartier.

Ce quartier de notre ville, c’est un peu le maquis méditerranéen en ce moment. Le feu peut prendre à tout instant. N’est-il pas un peu un des lieux expérimentaux de la méthode de Sarkozy. Fin de la police de proximité et « nettoyage au Karcher »? Il semble que le résultat ne va pas dans le bon sens et que ceux qui ont tenté de rapprocher policiers et citoyens n’aient pas été entendu.

Italique et photo: Le Parisien

 

Articles similaires:

3 Réponses à “BST, une police qui passe mal aux 3000”

Ce sont des balivernes. « Un habitant » de la famille des trafiquants de drogue sûrement. Désolé je sors les armes de défense et je les mettrais au pas [Propos xénophobes modérés] qui viennent pour tout casser dans notre grande et belle ville.
NDLR: Avez vous des preuves que cet habitant interviewé par Le Parisien est de la famille d’un trafiquant?

Navigue avec Google Chrome 60.0.3112.107 Google Chrome 60.0.3112.107 sur Android 6.0.1 Android 6.0.1
Mozilla/5.0 (Linux; Android 6.0.1; SM-A510F Build/MMB29K) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/60.0.3112.107 Mobile Safari/537.36

c’est un article qui ne sert à rien, tout le monde sait bien que dès qu’il y a une présence policière, elle passe mal, surtout aux 3000… perso je trouve ca bien que la police revienne la b s, la dernière fois que je suis allé au Cap, j’ai eu peur pour ma voiture devant les jeunes qui me regardaient bizarrement, je n’irai plus au Cap… désolé de le dire, mais aux 3000 je sens bien qu’il s’agit d’une autre ville qui n’est pas la mienne, et on nous montre bien qu’on a rien à y faire

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko
commenter
Jean-Louis Karkides | 25 août, 2017 à 17 h 09 min

Cet article tiré en partie de celui du Parisien sert à ceux qui veulent bien ouvrir les yeux sur une situation dramatique et prendre réellement leurs responsabilités. Notre blog reçoit beaucoup de demandes de renseignements de médias internationaux. Beaucoup sont loin de comprendre la réalité du terrain, les tenants et les aboutissants d’une situation qui peut dégénérer à tout moment.

Navigue avec Firefox 54.0 Firefox 54.0 sur Ubuntu x64 Ubuntu x64
Mozilla/5.0 (X11; Ubuntu; Linux x86_64; rv:54.0) Gecko/20100101 Firefox/54.0