Urbanisme

Le marché immobilier en hausse à Aulnay ?

7 juin, 2017 à 18:06 | Posté par

Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, a conscience des changements que va apporter le supermétro dans le tissu immobilier de la zone périphérique parisienne.

Extrait d’une interview sur Le Parisien:

Y a-t-il des villes où le marché immobilier sera plus particulièrement dopé ?
On est dans une situation différente selon les gares avec trois cas de figure. Certaines sont dans un tissu urbain déjà très dense. La transformation des quartiers dans lesquels elles sont implantées se fera à la marge. En l’occurrence, il n’y aura pas de bouleversements. Après, il y a des quartiers avec un peu de foncier disponible où on pourra construire de nouveaux logements ou des immeubles d’activités. Il y a enfin les quartiers où le métro va entraîner une urbanisation d’ ampleur.

Avez-vous identifié ces différents quartiers ?

Oui, on les voit bien se dessiner, même si ça dépendra aussi de l’ampleur des politiques locales des maires. Les quartiers qui étaient très enclavés vont prendre une nouvelle dimension. Le futur métro leur donnera de la valeur. Je pense en particulier aux quartiers populaires de l’est de l’Ile-de-France qui seront mieux reliés à la métropole.

 Citez-nous des exemples !
Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ou encore Clichy -Montfermeil (à la limite de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil) où, pendant très longtemps, on n’a pas fait d’accession à la propriété et où une première opération vient de se réaliser en face de la future gare du Grand Paris Express. Ce dernier sera une occasion très forte de créer du logement intermédiaire dans les villes où il y avait beaucoup de logements sociaux. Ce sera une opportunité pour les postiers, les infirmières, les policiers, les enseignants, toutes ces catégories qui sont au fond le cœur battant de la métropole et qui ont du mal à se loger.

Pour notre ville, en effet l’ampleur de la politique locale sera importante car rappelons le, la cité des 3000 proche de cette nouvelle gare reste un désert régalien. Pas de commissariat, de banques, peu de commerces…. Tout reste à faire, à construire en espérant que les citoyens pourront participer aux décisions, présenter leurs besoins.

Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>