Actualité, discriminations, Politique, Santé

Communiqué du mouvement « Ensemble » suite à l’arrestation de 5 aulnaysiens

25 novembre, 2016 à 17:48 | Posté par

ensemblePlusieurs policiers municipaux, armés de flash-balls, ont appréhendé et emmené au commissariat de la police nationale, le 24 novembre, cinq habitants qui scotchaient des affiches annonçant la tenue d’une réunion publique contre l’homophobie, salle Dumont, le 8 décembre prochain.

La vidéo-surveillance est clairement l’outil qui a permis à la police municipale d ‘arrêter nos cinq camarades.

Les stocks d’affiches ont été qualifiés d’«objet du délit ».

Nul doute que les policiers municipaux ont agi sur instruction de B. Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, par ailleurs secrétaire national à la sécurité des Républicains et qui dévoient ainsi les missions de ces fonctionnaires.

Dans une dizaine de villes dont Asnières, Laval, Bourges, Angers, au motif d’une campagne selon eux « contraire aux bonnes moeurs et à la moralité(…) et risquant de heurter la sensiblité de l’enfance et de la jeunesse », les maires font obstacle à une campagne d’information et de prévention contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles.

B. Beschizza fait partie de ces maires qui censurent la campagne diligentée par le ministère de la Santé, en prenant un arrêté interdisant ces affiches.

L’association Aides soutient cette campagne qui s’adresse plus spécialement aux hommes homosexuels et son président souligne que cette population est plus fragile au regard de l’ épidémie.

C’est clairement une attitude homophobe qui refait surface à cette occasion. Elle est l’un des signes de la résurgence d’idées réactionnaires et rétrogrades qui mobilisent la Manif pour tous, la fachosphère, des associations familiales catholiques et irriguent les débats de la primaire des droites.

Il est scandaleux que des maires se permettent d’entraver une campagne de santé publique.

Des recours systématiques doivent être engagés contre les arrêtés municipaux et des sanctions prises. La décision de préfet de Seine-Saint-Denis de saisir le tribunal administratif pour obtenir l’annulation de cet arrêté est en ce sens positive.

Désobéissance civile ! Solidarité avec ceux et celles qui résistent comme à Angers, à Aulnay !

Halte à la censure !

Halte à l’homophobie !

Le 25 novembre 2016.

Articles similaires:

Une Réponse à “Communiqué du mouvement « Ensemble » suite à l’arrestation de 5 aulnaysiens”

Merci pour ce communiqué !

Navigue avec Google Chrome 54.0.2840.85 Google Chrome 54.0.2840.85 sur Android 6.0.1 Android 6.0.1
Mozilla/5.0 (Linux; Android 6.0.1; SM-T700 Build/MMB29K) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/54.0.2840.85 Safari/537.36