Actualité, Emploi, Politique, Social, Solidarités

Du « bénévolat » au volontariat pour les bénéficiaires du RSA à Aulnay

2 mars, 2016 à 7:48 | Posté par

Nous avions évoqué ici « l’obligation de bénévolat » que voulait mettre en place Séverine Maroun, première adjointe pour les bénéficiaires du RSA. Cette dernière avait en effet demandé début février à Stéphane Troussel de « réfléchir à mettre en place l’obligation pour le bénéficiaire (du RSA) d’effectuer au moins 7 heures de bénévolat au service de l’association de son choix ».

RSA_Maroun-ParisienChangement de position de sa part vu la levée de boucliers ou mauvaise explication, elle ne le dira surement jamais. Quoi qu’il en soit, dans l’édition du Parisien du 29 février les choses se précisent. La ville réfléchit à un dispositif mois coercitif et plus innovant. La ville d’Aulnay-sous-Bois gérant l’attribution du RSA peut en effet le faire dans la mesure où le dispositif reste légal.

Il serait fait sur la base du volontariat, pouvant être inscrit dans leur CV montrant ainsi « leur esprit volontaire ». Ceux qui ne se plient pas à ce volontariat auront un rendez-vous avec les services municipaux.

Pour Daniel Goldberg, député PS, ce dispositif stigmatise les bénéficiaires du RSA.

Articles similaires:

3 Réponses à “Du « bénévolat » au volontariat pour les bénéficiaires du RSA à Aulnay”

C’est l’innovation de l’année : la contractualisation basée sur du vent !

Il y derrière tout le background juridico-économique du duo de la mairie !

Ce background est assez vite résumé : bac + 5 en sarkosy.

En 2015, au lendemain de la victoire de la droite aux élections départementales, dans un entretien au « Journal du dimanche », Nicolas Sarkozy estimait que « désormais, chaque bénéficiaire du RSA devra exercer une activité au profit de la collectivité en contrepartie de son allocation ».

Sarkosy a trouvé des toutous pour faire de la démagogie à sa place !

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko

Cependant, l’idée de contrepartie n’est pas nouvelle. Laurent Wauquiez, l’actuel numéro deux du parti « Les Républicains » (LR) et grand pourfendeur de la notion « d’assistanat », avait réclamé en 2011 l’instauration de cinq heures de travail d’utilité collective, non rémunérées, pour les allocataires du RSA. L’idée n’avait pas fait l’unanimité au sein de son propre parti (alors l’UMP). Le député du Nord, Marc-Philippe Daubresse, s’y était notamment fortement opposé, dans un rapport commandé par l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy

http://www.latribune.fr/economie/france/conditionner-le-rsa-a-du-benevolat-est-il-une-bonne-idee-549466.html

ses comme les chansons on fait des reprises.mais où va ton que vont il encore inventer

Navigue avec Google Chrome 48.0.2564.116 Google Chrome 48.0.2564.116 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; WOW64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/48.0.2564.116 Safari/537.36

Il faudrait également aider Bruno Beschizza qui n’a pas eu véritablement de parcours d’insertion citoyen : apparatchik de la police puis toutouïsation sarkosyste.

Comment voulez vous qu’il exerce correctement son mandat de maire&co ?

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko