Oxygène

Y’a comme un « os qui gène »: bulletin municipal N° 220

3 février, 2016 à 16:37 | Posté par

oxy_220__web_page_01Cela faisait un certain temps que nous n’avions pas analysé Oxygène. Durant la précédente municipalité, qui se targuait d’avoir lancé un nouveau souffle démocratique, nous avions soigneusement démonté la propagande du journal municipal. Aujourd’hui, celle-ci est à un niveau inouï, et même si nous ne nous attendions pas à des progrès, l’intensité nécessite que nous reprenions nos décryptages et analyses.

Pour lire Oxygène:

Si vous ne l’avez pas reçu, il est disponible en cliquant sur cette page tiré du site de la ville (plus rapide), ou sur le lien PDF sur notre site (plus lent sur notre serveur bénévole).

Chouchouter l’électorat – Quelques pages sont à rapprocher:

L’éditorial du maire (page 3) et la présentation de ses voeux (page 10) abordent les mêmes thèmes (sécurité et imposition stable). C’est en effet sur ses deux points que reposent l’essentiel des priorités de cette municipalité et qui lui assure son électorat (vous pouvez relire notre analyse sur les voeux du maire).

« Cette soirée à été une formidable réussite« , ou l’autosatisfaction poussée à paroxysme

Nombre de pages sont des modèles de communication d’autosatisfaction qui brillent par leur absence de point de vue équilibré. Cela vire même parfois à une exagération risible lorsque dans l’article sur les voeux du maire (page 10), le journaliste qui après avoir titré qu’il y avait « des promesses tenues« , lance un hasardeux « cette soirée à été une formidable réussite« . Il suffisait de le déclarer et d’oublier comment les envolées à droite de la droite de l’édile ont été probablement reçues par certains ainsi que le fait de ne pas avoir salué le député Goldberg.

Le comparatif hémiplégique sur Autolib

P10-11: L’article sur Autolib est écrit comme un comparatif avec un encart « Ce que nous avons aimé« . On cherche encore l’encart intitulé « ce que nous n’avons pas aimé« . Comme vous êtes sympa, les grincheux de MonAulnay.com proposent de vous l’écrire:

Autolib, ce que nous n’avons pas aimé:
D’après une étude de la ville de Paris, Autolib ne ferait pas diminuer la circulation automobile mais ferait de la concurrence aux transports en commun.
La voiture électrique n’est ni écologique ni propre dans un pays alimenté à 75% en nucléaire. Par contre cela fait effectivement diminuer les microparticules.
– Des places de parking en moins pour permettre au groupe Bolloré d’installer aux frais du contribuable aulnaysien les fameuses Blue Cars. Etait-il si important de faire ce plaisir à ce groupe tout juste arrivé en mairie?

Vous pouvez relire notre article sur l’autolib ici.

Cumul des indemnités – Le vilain oubli de l’article sur Paris Terres d’envol:

P23: Analysons la phrase de conclusion « Précisons que, contrairement à ce qui peut s’entendre, Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, ne touchera aucune indemnité sur ses fonctions de président de Paris, terres d’envol. » Effectivement, mais ce qu’oublie de dire l’article est que le cadeau n’est pas très élevé car notre maire n’est qu’à 300€ du plafond de cumul des indemnités (2661€ d’indemnités de Conseiller Régional + 5308€ d’indemnités de maire). Il ne renonce donc pas à grand chose car la loi le lui aurait inderdit. Etrange que le journaliste ait « oublié » de le préciser.

Bonne nouvelle ou inquiétude concernant les travaux du souterrain de la gare?

Les travaux du souterrain de la gare (p29) financés par une subvention est une bonne nouvelle; Ce qui le serait moins, c’est que les panneaux d’affichage libre en profitent pour disparaître. Alors que la loi n° 79-1150 du 29 décembre 1979 par le décret d’application n° 82-220 du 25 février 1982 obligeait les communes françaises à un certain nombre de mètre carré pour l’affichage libre suivant son nombre d’habitants (des panneaux d’expression d’opinion alloués pour ça), ce décret a été abrogé le 16 octobre 2007 et notre ville en possède malheureusement très peu.

Les bons, voire excellents côtés du journal Oxygène

Si, si! Malgré notre côté « chonchon », nous pouvons trouver le journal municipal très bon. Inventaire:

  • L’intégration du handicap dans l’espace public (page 14) et les films accessibles aux handicapés visuels et auditifs (page 32): On ne peut qu’applaudir toute action qui permet à chacun, quel qu’il soit de pouvoir s’intégrer au mieux dans son environnement. (voir notre article sur ce nouveau service). En plus nous passons un amical salut à Monique et Jean que nous apprécions beaucoup et qui sont en couverture du journal. Merci Oxygène de les avoir choisi, eux qui symbolisent si bien les actions positives en faveur du handicap.
  • P31, le coup de projecteur sur les actions en faveur du numérique du réseau des bibliothèques. Ils le méritent et ont même dans leur carton un super projet de Fab’Lab.
  • P 32 à 37: Les espaces réservés aux structures culturelles de la ville sont une nouveauté depuis 2014 qu’il faut savoir saluer. Ce numéro sonne même le retour de l’encart consacré au CAP qui avait été supprimé dans le précédent numéro. Ce retour desserre l’étau de la mairie sur le CAP qui a eu son poste de directeur de communication retiré, l’impression du programme papier complètement arrêtée et son programme sur le site de la mairie pas toujours  rempli. Vous prendrez donc bien un peu d’Oxygène pour lutter contre l’étouffement du CAP.
  • Les pages pratiques, le sont vraiment. P28, les intervention sur le réseau donnent un bon panorama (une carte aurait été un plus), p 42 l’agenda des séniors est vraiment utile pour ceux qui seraient tentés, p 44 les dates des conseils de quartiers sont bien précisées.
  • Les pages sport semblent donner un bon panorama des activités sportives locales.
  • P21 et 45 le journal nous propose de belles rencontres avec des jeunes. A lire!

Jean-Louis Karkides et Hervé Suaudeau

NDLR: Un brouilon de cet article a été diffusé brêvement par erreur mercredi vers 16.40, veuillez nous en excuser.

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.