Agenda, Culture, Loisirs, Musique

Le Créa pour l’ouverture de la saison à Jacques Prévert

3 octobre, 2013 à 12:33 | Posté par

affiche-lesenfantsdulevant-BAT40X60.inddLa saison officielle de Jacques Prévert s’ouvre cette semaine avec le spectacle du Créa d’Aulnay « Les enfants du Levant« , opéra inspiré du roman de Claude Gritti « Les Enfants de l’île du Levant« , sur une musique d’Isabelle Aboulker et un livret de Christian Eymery (direction musicale Didier Grojsman), dont voici une petite présentation :

« Les enfants de l’île du Levant » raconte le destin broyé de centaines d’enfants envoyés au bagne du Levant : En août 1850, une loi visant à régler les principes de détention des mineurs est votée. Désormais tous les enfants abandonnés, orphelins et petits délinquants seront envoyés dans des colonies agricoles pénitentiaires jusqu’à l’âge de 16, 18 ou 20 ans selon la gravité des faits qui leur sont reprochés. En février 1861, une soixantaine de mineurs – dont les plus jeunes n’ont pas 6 ans – sortent de la prison de la Roquette à Paris et prennent la direction  de l’île du Levant. Ils seront suivis par beaucoup d’autres. Les conditions de vie ineptes, la malnutrition, les sévices sexuels et la maladie faisant des ravages, une centaine d’enfants, (soit 10 % des internés) dont quatre avaient moins de dix ans trouveront la mort. Aujourd’hui, sur l’île devenue base militaire, une stèle rappelle leur histoire.

Du livre à l’opéra : Claude Gritti, originaire du Lavandou s’est pris de passion pour l’écriture et la recherche documentaire. En menant un énorme travail toponymique sur les calanques des îles d’Or, il fait une extraordinaire découverte : les preuves de l’existence de la colonie agricole Sainte-Anne, sur l’île du Levant, de 1861 à 1878, le cimetière du bagne. Une centaine de jeunes forçats y reposent. Durant 14 ans, l’ex garagiste a collecté des centaines de documents, des rapports de l’administration pénitentiaire, des lettres des forçats à leur famille, des copies des tableaux de punitions, des extraits d’état civil des quatre-vingt-dix-neuf victimes de la colonie. Cette masse inédite a donné vie à un livre poignant, « Les enfants de l’île du Levant » (publié par Jean-Claude Lattès – 1999), son premier roman. En découvrant le roman, Christian Eymery actuel co-directeur du CRÉA d’Aulnay-sous-Bois n’imaginais évidemment pas qu’un bagne pour enfants existait non loin de l’endroit où il avait vécu toute son enfance. Devant un sujet aussi fort, poignant, et passionnant il décide d’écrire une adaptation. Après 150 ans de silence sur cette justice du XIXe siècle, un opéra (musique Isabelle Aboulker) interprété par les 40 enfants du CRÉA sera créé en octobre 2001 et repris dans une nouvelle production en octobre 2013. Un cd édité aux Editions Frémeaux et Associés raconté par Claude Brasseur a été enregistré en 2003. »

Création au Théâtre Jacques Prévert vendredi 4 et samedi 5 octobre à 20h30, dimanche 6 octobre à 16h (scolaires les 8 et 10 à 14h) ; réservations au 01 48 66 49 90 (tarif plein : 18 € / tarif réduit  : 15 € / adhérents : 12 € / – de 25 ans : 5 € / forfait famille : 30 €).

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.