Amiante, Environnement, Seine-Saint-Denis

Après le site du CMMP, Sevran victime de dépot sauvage

26 mai, 2013 à 23:57 | Posté par
CIMG0741

Monticules de terres sur le site de Westinghouse le 9 mai dernier.

Un article du Parisien du 25 mai 2013 révèle que le site de l’ancienne usine d’amiante d’Aulnay, n’est pas le seul à avoir été victime de déversement sauvage de terres probablement polluées le 6 avril dernier. Le site de Westinghouse aurait reçu des quantités de terres, probablement polluées, bien supérieures. Nous disposons de quelques photos prises le 9 mai de ce site où l’on voit des monticules qui sont peut être ceux déversés sauvagement. Voici l’extrait du Parisien qui évoque ces faits:

Sevran Des monticules de terre découverts sur le site Westinghouse
Encore un dépôt sauvage sur un terrain en friche

Carole Sterlé et Gwenael Bourdon
Des monticules de terre et de gravats mêlés déversés en toute illégalité sur un terrain en friche. Le scénario s’était déjà produit début avril à Aulnay, sur le site de l’ancienne usine d’amiante du CMMP (Comptoir des minéraux et matières premières). Il se répète à Sevran, et dans des conditions étrangement semblables.
5000 à 10000 m3 de terre, peut-être polluée, ont été déposés sur le site de Westinghouse-sud (du nom de l’ancienne usine qui occupa les lieux jusqu’en 1997). Comme à Aulnay, ce sont des habitants qui ont alerté la mairie, s’inquiétant de l’apparition de monticules inhabituels sur cet ancien terrain industriel, qui a été dépollué. Comme à Aulnay, le pollueur est entré par effraction.
« L’intrus ne s’est pas embarrassé avec le cadenas, il l’a cassé et l’a remplacé par un autre! », explique Abdelkrim Bouchelaghem, responsable de la société Brownfields, promoteur du site de Westinghouse, qui doit accueillir à terme 500 logements, des boutiques, une crèche, etc. Prévenu jeudi, il s’est rendu sur place pour constater l’ampleur du dépôt : « Il a fallu l’équivalent de 500 à 1000 camions pour les apporter! »
Les analyses sont en cours
La société Brownfields – qui estime que le préjudice pourrait atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros – a, depuis, déposé plainte auprès du commissariat de Sevran, tandis que la ville se tournait vers le préfet et le procureur de Bobigny. Des analyses sont en cours sur des échantillons de terre.
Abdelkrim Boucheghalem estimait hier que ce dépôt sauvage pouvait être l’oeuvre d’un « margoulin local », un terrassier indélicat qui aurait voulu économiser sur les frais de décharge (environ 25 € par mètre cube).
La municipalité de Sevran a pris contact avec celle d’Aulnay : « Il s’agit de partager dans un premier temps toutes les informations, car il y a une réelle probabilité que les auteurs de ce délit soient les mêmes sur les deux villes. La proximité entre le chantier d’Aulnay et les terrains Westinghouse renforce cette présomption », indique un communiqué. A Aulnay, ce sont 1000 t de terre qui ont été découvertes sur le terrain tout juste dépollué du CMMP et l’enquête se poursuit pour retrouver les responsables. Depuis, des relevés ont été effectués, qui ont établi l’absence de taux anormal de radioactivité. Selon le maire, Gérard Ségura, les premières analyses indiquent que la terre ne contient ni amiante, ni dioxine.

Articles similaires:

Une Réponse à “Après le site du CMMP, Sevran victime de dépot sauvage”

Nejma Mougherbi liked this on Facebook.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator