Actualité, Economie, Emploi, Entreprises

PSA Aulnay : rassemblement ce jour devant le siège parisien à l’occasion du CCE

18 mars, 2013 à 6:50 | Posté par

communique cgtNous avons reçu de la CGT PSA d’Aulnay un communiqué de presse, à visualiser en cliquant sur l’image ci-contre, appelant à un grand rassemblement devant le siège parisien du groupe, aujourd’hui lundi 18 mars à partir de 13h30 à l’occasion de la tenue d’un CCE :

« Dans leur 9ème semaine de grève (depuis le 16 janvier), les salariés de PSA Aulnay se mobilisent à l’occasion de la réunion extraordinaire du CCE à Paris (début de la réunion à 13h30). Le point essentiel de l’ordre du jour de la réunion est l’information/consultation des élus du CCE sur le projet d’accord concernant les mesures d’accompagnement suite à la fermeture de l’usine d’Aulnay et des 1 400 licenciements de Rennes.

Ce projet d’accord est très majoritairement rejeté par les salariés de PSA Aulnay, en grève ou non. Des salariés de l’usine ont pris l’initiative de faire circuler une pétition refusant ce projet d’accord et demandant l’ouverture de nouvelles négociations. Cette pétition est en ce moment en train de recueillir des centaines de signatures, bien au-delà des 300 salariés en grève.

Même si la direction a fait quelques concessions à partir du moment où la grève a démarré à Aulnay, il n’en reste pas moins que ce projet d’accord reste très loin du compte et ne garantit absolument pas que les salariés ne se retrouvent pas à Pôle Emploi. C’est pour cette raison essentiel que la grève continue à Aulnay, paralysant encore totalement la production.

En réalité ce projet d’accord est un accord de renoncement et prépare des milliers de licenciements.

Les revendications des salariés n’ont pas bougé : Un CDI pour tous et une pré-retraite dès 55 ans.

Par un vote au CCE, la direction de PSA espère une nouvelle fois entériner un accord majoritairement rejeté par les salariés. Mais la direction pourra faire voter et revoter autant de fois qu’elle voudra son accord de la honte, elle n’en fera pas pour autant un bon accord accepté par les salariés. Pour la CGT, c’est aux salariés et à eux seuls de se prononcer sur leur avenir.

Départ de l’usine d’Aulnay à midi pour se rendre en RER. Rassemblement à partir de 13h30 devant le siège parisien. »

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.