Education, Enfance, Seine-Saint-Denis

FCPE 93 : Refondons l’école de la République

8 septembre, 2012 à 13:00 | Posté par

Lancement de la concertation en Seine-Saint Denis

« Madame, Monsieur, chers adhérents.

Le président de la République a fait de la refondation de l’Ecole l’une des priorités de son action.
Cet engagement se traduit par la mise en place d’une concertation nationale destinée à rassembler les différents points de vue. La loi d’orientation et de programmation qui en découlera constituera la colonne vertébrale de la refondation de l’Ecole.

Dans le cadre de cette concertation, trois débats seront organisés dans notre département autour de trois thématiques.

Ils auront lieu de 17h30 à 19h30 aux dates et dans les lieux suivants :

Lundi 10 septembre 2012, au lycée Jean Moulin (2 rue Missak Manouchian,Rosny-sous-Bois)

    • Débats N°1 : La réussite scolaire pour tous
      • La priorité donnée à l’école primaire
      • La prévention du décrochage scolaire

Mardi 11 septembre 2012, au lycée Voillaume (136 rue de Mitry, Aulnay-sous-Bois

    • Débat N°2 : Les élèves au cœur de la refondation
      • Un climat scolaire apaisé, l’éducation à la citoyenneté
      • Une grande ambition pour le numérique

lundi 17 septembre 2012, au lycée Jacques Brel (4-6 Dulcie September, La Courneuve

    • Débat N°3 : Un système éducatif juste et efficace
      • Les parents, partenaires de l’école
      • Une école attentive à la santé des élèves

La FCPE est la première fédération de parents nationale et départementale force de propositions, avec nos 12 exigences pour l’école, avec notre projet éducatif de la FCPE adopté lors du congrès de Nancy en 2011, parents soyons présents et nombreux pour échanger afin de construire l’Ecole de demain de nos enfants.

Recevez, Madame, Monsieur, chers adhérents nos laïques salutations et bonne rentrée.

Michel HERVIEU
Président FCPE 93.« 

Source : Communiqué FCPE 93

 

Articles similaires:

7 Réponses à “FCPE 93 : Refondons l’école de la République”

La rentrée s’est faite mardi dernier, si j’ai bien compris.

Nous sommes samedi.
Pourtant, j’ai encore vu toute la journée, comme à chaque fin de vacances scolaires, de nombreuses familles parties en vacances « au pays », revenir aujourd’hui à Roissy.
Et je ne doute pas que le phénomène va se poursuivre jusqu’à 15 jours après la rentrée officielle.
Là aussi, comme à chaque fin de vacances scolaires…

Et pourquoi les parents irresponsables se priveraient-ils de ces vacances prolongées au mépris de la scolarité de leurs chérubins, puisqu’aucune sanction n’est prise à leur encontre ?
Pensez-vous : ce serait stigmatisant !

Or arrêtons l’hypocrisie, les enfants rencontrant les plus grandes difficultés scolaires sont ceux issus de l’immigration afro-maghrébine, bien qu’ils soient eux-mêmes nés en France et eux-mêmes Français.

Le décrochage scolaire commence dès que ces parents prennent des libertés avec la date des rentrées scolaires.
Ajoutons le décalage culturel, le français pas forcément utilisé à la maison (régulièrement lors de contrôles, ce sont les enfants qui doivent traduire lorsqu’ils voyagent avec leurs mères; les pères, qui travaillent en France, parlent français mais je ne sais pas s’ils participent à la scolarité de leurs enfants).

Sinon, j’ai récemment lu que 500.000 contrats d’assurance ont été souscrits, dont 55% par des profs/enseignants, les couvrant en cas d’agression par un parent d’élève.
http://www.ledauphine.com/societe/2012/08/31/enseignants-une-assurance-contre-les-agressions-de-parents-d-eleves

Carrément hallucinant !!!

La réponse du gouvernement normal ? recruter 500 « assistants de prévention et de sécurité » pour les collèges et lycées, des bac+2 qui seront formés en 2 mois…
http://www.liberation.fr/societe/2012/09/06/500-assistants-de-prevention-et-de-securite-vont-debarquer-dans-les-colleges-et-lycees_844388

Navigue avec Google Chrome 21.0.1180.89 Google Chrome 21.0.1180.89 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64) AppleWebKit/537.1 (KHTML, like Gecko) Chrome/21.0.1180.89 Safari/537.1

A l’équipe de Mon Aulnay:

Permettez moi de m’indigner qu’un tel commentaire puisse se trouver en ligne sur votre blog (excusez moi sur notre blog). En effet, cet internaute coutumier du sophisme n’hésite pas à faire l’amalgame entre enfants de parents immigrés et échec scolaire. Il en faut peu pour que les mots délinquance/immigré, voir insécurité/immigré apparaissent. Le système scolaire souffre de trop de coupe budgétaire et d’une diminution drastique des effectifs d’enseignants. La Seine Saint Denis a su à une époque faire monté la lutte pour obtenir des effectifs supplémentaires, ceux -ci ont été diminués depuis de façon importante. Je n’évoquerai pas non plus les fermetures de classes, des RASED et autres structures de soutien. Le service de l’éducation nationale à besoin de moyens supplémentaires n’en déplaise aux soutiens de l’économie libérale. La cohésion sociale et nationale n’à certainement pas besoin de donneur de leçon et redresseur de tort dont les propos atteignent les limites xénophobes.

Dans l’espoir de ne plus lire ce genre de propos, cordialement.

Miguel HERNANDEZ

Navigue avec Safari 5.0.2 Safari 5.0.2 sur iPhone iOS 4.2.1 iPhone iOS 4.2.1
Mozilla/5.0 (iPhone; U; CPU iPhone OS 4_2_1 like Mac OS X; fr-fr) AppleWebKit/533.17.9 (KHTML, like Gecko) Version/5.0.2 Mobile/8C148 Safari/6533.18.5

sans vouloir tomber dans la caricature simpliste, il faut reconnaître que la responsabilité des parents peut être souvent engagé dans l’échec scolaire de leur enfant et ce pour des raisons différentes : famille monoparentale, laxisme, problèmes familiaux, …
Par contre j’ignore si le fait que les parents ne parle pas la langue de Molière tel un agrégé en lettres, soit la responsabilité systématique de l’échec scolaire : pour ma part je ne pense pas, d’ailleurs de nombreux enfant d’immigrés, et pas seulement du continent africain, ont réussi leurs études supérieures alors même que leurs parents ne maitrisaient pas la langue française.
Pour le fait de rentrer après la date officielle pour profiter plus longtemps des vacances, là, par contre, ceci est intolérable mais autant pour les parents qui reviennent de la côte d’azur ou de Bretagne

Navigue avec Firefox 4.0.1 Firefox 4.0.1 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.0; rv:2.0.1) Gecko/20100101 Firefox/4.0.1

M. Hernandez,

Ne faites pas la vierge effarouchée, tous ces problèmes d’échec scolaire, auxquels se greffent les violences scolaires ne datent pas de l’ère sarkozyste et ne découlent donc pas de la fermeture de classes, des RASED, même si ces mesures ne favorisent pas le redressement d’une institution qui se dégrade depuis des décennies.

A propos de ce que je relatais dans mon précédent commentaire, la rentrée scolaire s’est effectuée mardi dernier.
Hier soir au boulot, j’ai encore vu de nombreuses familles résidant en France (les enfants parlaient français, et le contrôle de certaines de ces familles est venu confirmer qu’ils étaient bien résidents français) et arrivant du Sri-Lanka, du Bangladesh, d’Inde, du Pakistan, de Chine, de Turquie, de Tunisie, avec des enfants en âge d’être scolarisés.

Osez prétendre que ces vacances prolongées sont un épiphénomène, et que cela ne perturbe pas la scolarisation; d’autant que le même manège se répète à chaque épisode de vacances scolaires.

Je rappelle en outre que le gouvernement normal, que votre parti a contribué à mettre au pouvoir, préconise, pour lutter contre les violences frappant Marseille, notamment les Quartiers Nord, de scolariser les enfants dès l’âge de 2 ans.

Et ce, sur Marseille seulement.
Quelle horrible stigmatisation !!

Ne sont-ce pourtant pas des élus communistes qui ont porté à l’Assemblée une proposition de loi visant à réprimer la discrimination territoriale ?
http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion2965.asp

Surprenant, ce lourd silence de ces mêmes élus communistes !

Et vous osez m’accuser de xénophobie ?
La paille, la poutre, M. Hernandez.

Du reste, vos accusations de xénophobie sont grotesques, étant moi-même né à l’étranger, dans une ancienne colonie française, et ayant donc un faciès minoritaire en France.
En revanche, je suis farouchement opposé à la vision victimaire dans laquelle les partis de gauche, dont le vôtre, enferment ces populations.

Navigue avec Google Chrome 21.0.1180.89 Google Chrome 21.0.1180.89 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64) AppleWebKit/537.1 (KHTML, like Gecko) Chrome/21.0.1180.89 Safari/537.1

Je rejoindrait M. Hernandez dans le fait de dire que le commentaire en question est très limite. Il n’est pas explicitement xénophobe mais la collision (volontaire?) des sujets fait immanquablement un amalgame entre immigration et insécurité que je combat de toutes mes forces. Romuald nous avait habitué a plus de rigueur dans ses raisonnements.

@bessaguet (salut!), je n’aime pas que l’on parle de responsabilité des parents dans l’échec scolaire car ce n’est valable que pour une minorité de cas. Même si il y a des jolis cas d’ascension sociale, Bourdieu a montré que la langue reste un moyen d’héritage culturel via lequel les classes dominantes perpétuent leur privilèges. Ne pas parler un bon français, est donc une barrière très importante dans l’accès à l’école et au travail. Le fait de ne pas parler français n’est pas une « responsabilité » des parents mais un handicap que l’école devrait combler.

Navigue avec Firefox 15.0 Firefox 15.0 sur Ubuntu x64 Ubuntu x64
Mozilla/5.0 (X11; Ubuntu; Linux x86_64; rv:15.0) Gecko/20100101 Firefox/15.0
commenter
JEAN LOUIS KARKIDES | 11 septembre, 2012 à 15 h 41 min

En tant qu’ancien instituteur et en tant que responsable d’une association de parents depuis belle lurette,je me permets de dire à chacun de vous que vous avez tous une part de vérité et que si l’echec scolaire n’était que votre point de vue,cela se saurait.
Nul doute que le fait de manquer des cours (que cela soit en début d’année ou en cours d’année)pénalise l’élève qu’il soit de n’importe quelle origine….
Nul doute que la restriction des moyens,le démantèlement des RASED,le non remplacement des profs….y concourent.
Nul doute que le désinvestissement de certains parents ou la non possibilité pour des raisons diverses (divorce,horaires,problème relationnel…)de surveiller ses enfants les pénalisent.Je le vois dans les conseils de classe.
Les parents et la société qu’ils élisent sont les fondements de la réussite scolaire.
Pour ma part,je pense de plus en plus que le rôle des parents est primordial.
Une attention et un climat serein amèneront l’enfant à accepter plus facilement un enseignement même imparfait alors qu’un enseignement parfait ne passera pas si l’élève est perturbé par un climat familial désastreux.

Navigue avec Google Chrome 21.0.1180.89 Google Chrome 21.0.1180.89 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/537.1 (KHTML, like Gecko) Chrome/21.0.1180.89 Safari/537.1

@ Romuald, malheureusement vous ne changerez pas, hélas pour vous!!!!!

Le problème de l’école est plus profond que vos retards de rentrée scolaire, il n’y a plus discipline, plus de moyen, le programme scolaire rien a voir avec la vie de maintenant, 3 millions de chômeurs en France voir plus, crise économique, problèmes familiaux, découpage scolaire inadapté, plus place dans les collèges ou lycée, les repas à la cantine infecte, professeur ou enseignant avec aucune expérience etc….

Voila ce que vois un enfant actuellement, croyez qu’il est envie de s’instruire.

Navigue avec Firefox 15.0.1 Firefox 15.0.1 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1; rv:15.0) Gecko/20100101 Firefox/15.0.1