Politique

Daniel Goldberg : Droit de vote pour les étrangers aux élections municipales : 2014, c’est maintenant !

24 septembre, 2012 à 16:00 | Posté par

Daniel Goldberg, député de la 10e circonscription de la Seine-Saint-Denis, est sorti de sa réserve concernant le débat sur le droit de vote des étrangers (hors Union Européenne) aux élections locales.

Le débat a été relancé suite à la signature d’une tribune sur Le Monde par 77 députés (dont ne faisait pas partie Daneil Goldberg) réclament au plus vite la mise en application de cette promesse de campagne de François Hollande. Manuel Valls, ministre de l’intérieur, est pour sa part hostile à ce débat dans le contexte actuel. Il a été rejoint par quelques collègues mais s’est attiré les foudres d’une partie des cadres du Parti Socialiste.

Joint par la rédaction, le député Daniel Goldberg nous a affirmé être toujours favorable à cette modification dans la constitution, indiquant qu’il se battait sur le principe depuis les années 80s. Dans son dernier billet, il explique les raisons de cette prise de position, allant même jusqu’à montrer son désaccord vis à vis du ministre Valls. Pour lui, la tribune dans Le Monde n’avait pas lieu d’être, puisque selon lui, il préfère travailler de conserve avec le gouvernement actuel plutôt que le mettre dos au mur. Il comprend cependant cette impatience d’autant plus grande que le calendrier politique se bouscule. Pour lui, il faut à tout prix que cette mesure soit votée dès 2013,  afin de pouvoir appliquer cette modification pour les élections municipales de 2014.

Daniel Goldberg nous a confié qu’il préférait une ratification de la modification par le congrès (députés + sénateurs) plutôt que par voix référendaire. Même si la majorité des 3/5 n’est pas atteinte pour la gauche dans ce congrès, Daniel Goldberg estime qu’un référendum ne serait pas propice compte tenu du sujet abordé.

Aujourd’hui, le PS, le PCF, les Verts et les divers gauche se montrent favorable au droit de vote des étrangers hors UE aux élections locales. L’UMP et les divers droites se montrent hostiles, même si Jean-Louis Borloo avait indiqué par le passé être favorable à condition d’avoir une réciprocité (application de ce droit de vote au cas par cas, si le pays dont est issu le résident étranger permet aux français vivant sur son territoire puisse voter aux élections locales).

La rédaction contactera les différents groupes politiques aulnaysiens pour avoir leur avis sur le sujet.

Articles similaires:

12 Réponses à “Daniel Goldberg : Droit de vote pour les étrangers aux élections municipales : 2014, c’est maintenant !”

C’est surtout pour être sûr que la gauche sera réélue en 2014. M. Goldberg aurait-il peur de voir une nouvelle majorité à Aulnay ?

Navigue avec Google Chrome 21.0.1180.89 Google Chrome 21.0.1180.89 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/537.1 (KHTML, like Gecko) Chrome/21.0.1180.89 Safari/537.1

Le PS n’a t-il rien de plus urgent à triiter en cette période de crise grave que ce projet ridicule, comme de nombreux sujets avec lesquels ils ont l’impression de faire le changement. Vivement qu’ils partent

Navigue avec Internet Explorer 9.0 Internet Explorer 9.0 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/5.0 (compatible; MSIE 9.0; Windows NT 6.0; Trident/5.0)

Moi je suis pour !

Navigue avec Internet Explorer 9.0 Internet Explorer 9.0 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/5.0 (compatible; MSIE 9.0; Windows NT 6.0; Trident/5.0)

Quand on ne sait pas faire de social, on fait du sociétal; vote des étrangers, mariage homosexuel etc… il y a beaucoup plus urgent pour les français l’emploi, l’environnement la sécurité. Le changement en Seine Saint Denis c’est pour quand ?

Navigue avec Firefox 15.0.1 Firefox 15.0.1 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.0; rv:15.0) Gecko/20100101 Firefox/15.0.1

Il convient de préciser que le principe du droit de votes des étrangers existe depuis 1992, soit depuis plus de 20 ans avec le principe de citoyenneté européenne. Malgré le retard de transposition dans le droit français, les étrangers citoyens de l’Union Européennes votent aux élections européennes depuis 1994 et aux élections municipales depuis 2001.
Il s’agit aujourd’hui d’un simple élargissement de ce droit aux résidents étrangers de nationalités extra-européennes. C’est un choix que les démocraties du nord de l’Europe ont majoritairement fait mais aussi de très nombreux états dans le Monde.
Enfin, pour l’anecdote, le droit de vote des étrangers existait déjà dans la Constitution de l’An I (1793) !

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 1.1.4322; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.04506.30; MDDS; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729)

c’est vrai que depuis 1992, pour les élections locales, les ressortissants européens de l’union peuvent voter en France, mais les Français profitent également de ce droit si ils travaillent dans un pays de l’union.
En sera t’il ainsi dans tous les pays d’origine des étrangers extra-communautaires pouvant alors voter pour les élections locales sur notre pays. Je sais par exemple, que la Maroc s’est prononcé favorablement, qu’en est t’il des autres pays.
Deuxième interrogation : les conditions à remplir pour devenir électeur seront elles mêmes que pour tous français ou tous européens communautaire?

Navigue avec Firefox 4.0.1 Firefox 4.0.1 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.0; rv:2.0.1) Gecko/20100101 Firefox/4.0.1

M. Comparot, cette mesure est-elle, pour le PS, motivée par un réel élan d’humanisme et de défense des droits de l’Homme, ou mue par un clientélisme méprisable ?
Je soupçonne fortement la 2ème option.

Après tout, le rapport de Terra Nova, officine des socio-démocrates, ciblant les électorats à racoler afin de remporter les Présidentielles 2012 ne désignait-il pas, entre autre, les Français d’origine immigrée, plus particulièrement d’origine afro-maghrébine ?
Cf ce rapport, pages 34 et 35 http://www.tnova.fr/sites/default/files/Rapport%20Terra%20Nova%20Strat%C3%A9gie%20%C3%A9lectorale.pdf

(Curieuse, cette expression « Français de la diversité ».)

Par ailleurs, voilà la gauche prise dans ses contradictions.
Vous vous appuyez sur l’exemple des démocraties de l’Europe du nord.

Dans ce cas, pourquoi ne pas également accorder l’éligibilité à ces mêmes étrangers, comme cela se fait dans les démocraties nordiques que vous citez en exemple ?
Ne voudriez-vous point tendre vers plus de démocratie « participative » ?
Pratiqueriez-vous la préférence nationale en matière d’éligibilité ?
Pire, craindriez-vous d’être supplantés par des élus étrangers, comme le dénoncèrent les travaillistes (des socio-démocrates) d’Oslo à l’issue des Municipales 2011 (voir mon commentaire laissé suite à la revendication formulée par Laouedj quant au droit de vote des étrangers) ?…

Questions subsidiaires, pourriez-vous nous citer quelques uns de ces « très nombreux Etats dans le monde » qui accorderaient aux étrangers le droit de vote aux élections locales ?
Pourriez-vous assurer que ce droit de vote n’est assorti d’aucune condition, comme, par exemple, la réciprocité avec les pays d’origine ou la proximité culturelle notamment linguistique des étrangers autorisés à voter localement ?
Bref affirmeriez-vous que n’importe quel étranger peut voter aux élections locales dans ces « très nombreux Etats dans le monde » ?

Navigue avec Google Chrome 21.0.1180.89 Google Chrome 21.0.1180.89 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64) AppleWebKit/537.1 (KHTML, like Gecko) Chrome/21.0.1180.89 Safari/537.1

Je trouve le commentaire de « Svet » particulièrement réducteur car il laisse entendre que tous les résidents étrangers hors Union Européenne voteraient à gauche !

Autant, je conçois recevable l’argument des opposants à ce droit de vote qui le lie à la citoyenneté ; autant celui-ci…

Pour ma part, comme Jean-Louis Borloo, Yves Jégo, Rama Yade et de nombreux centristes, j’ai beaucoup évolué sur cette question et j’y suis aujourd’hui favorable à la condition d’une réciprocité de la part des pays d’origine!

Aussi, je considère qu’à partir du moment où un résident étranger paye des impôts et respecte les valeurs de notre République laïque, je ne vois pas pourquoi dans des élections relevant de son quotidien, et non des orientations politiques engageant la France (Souveraineté nationale), il ne pourrait pas donner son avis !!!

Enfin, nous nous devons de ne pas oublier qu’impliquer des personnes, quelqu’elles soient, c’est construire avec !

Billel Ouadah

http://billelouadah.fr/

Navigue avec Safari 5.0.2 Safari 5.0.2 sur iPhone iOS 4.2.1 iPhone iOS 4.2.1
Mozilla/5.0 (iPhone; U; CPU iPhone OS 4_2_1 like Mac OS X; fr-fr) AppleWebKit/533.17.9 (KHTML, like Gecko) Version/5.0.2 Mobile/8C148 Safari/6533.18.5

M. Ouadah, vous liez la citoyenneté au fait de payer des impôts : quid des étrangers, ou même des Français – puisque la nationalité française n’est à vos yeux plus un caractère essentiel de citoyenneté -, qui, se heurtant à une situation des plus précaires, ne peuvent contribuer à l’effort fiscal tant local et national ?

Par ailleurs, comment évaluer l’attachement personnel de tel étranger aux valeurs de notre république laïque ?
Devrait-on créer une commission ad hoc dans chaque commune chargée de vérifier cette loyauté républicaine pour chaque étranger sur le sol français, et lui attribuer, en fonction de l’enquête, le droit de vote ?

Navigue avec Google Chrome 21.0.1180.89 Google Chrome 21.0.1180.89 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64) AppleWebKit/537.1 (KHTML, like Gecko) Chrome/21.0.1180.89 Safari/537.1

Vous trouverez sur mon blog à cette adresse http://www.frank-cannarozzo.com/article-le-demagogique-droit-de-vote-aux-etrangers-92038154.html, un article que j’avais publié en décembre dernier sur cette question qui se trouve réduite par ses défenseurs à une toute petite partie du problème. Elle empêche d’ailleurs de se poser la bonne question : pourquoi quand on décide de vivre dans un pays pour « toujours » on n’en prend pas la nationalité afin de participer pleinement à la décision par le vote ?

Navigue avec Android Webkit 4.0 Android Webkit 4.0 sur Android 4.0.3 Android 4.0.3
Mozilla/5.0 (Linux; U; Android 4.0.3; fr-fr; Transformer Prime TF201 Build/IML74K) AppleWebKit/534.30 (KHTML, like Gecko) Version/4.0 Safari/534.30

Je suis convaincu qu’un jour, ces étrangers feront payer à la gauche sa suffisance et son mépris!

Navigue avec Safari 6.0 Safari 6.0 sur iPad iOS 6.0 iPad iOS 6.0
Mozilla/5.0 (iPad; CPU OS 6_0 like Mac OS X) AppleWebKit/536.26 (KHTML, like Gecko) Version/6.0 Mobile/10A403 Safari/8536.25

Nous avons en face de nous une politique de chantier qui fonctionne à la pelle et la brouette offrant des services sans fondation sur un terrain des idées géologiquement instable.

Il n’y plus d’instrument ni méthode pour mesurer la magnitude qui sépare les deux plaques tectoniques de la pensée entre le peuple et la gouvernance.

Navigue avec Internet Explorer 9.0 Internet Explorer 9.0 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (compatible; MSIE 9.0; Windows NT 6.1; Trident/5.0)