Les tribunes de Monaulnay.com

Tribune n°6 Aul­nay Ecolo­gie : « Fortes turbulences en mairie »

10 juillet, 2012 à 13:00 | Posté par

Amiante : un minimum de temps pour une dépollution maximale

Face à la situation alarmante de pollution des sols de l’usine d’amiante, les parents d’élèves ont obtenu par l’action collective, de ne pas réintégrer l’école du Bourg durant le chantier de désamiantage et le renouvellement des préfabriqués insalubres.

Les écologistes ont proposé de profiter des délais supplémentaires pour faire intervenir des experts internationaux pour éclairer les choix en matière de dépollution.

Nous avons ainsi complété le vœu présenté en conseil municipal afin d’obtenir une aide financière de l’Etat et une expertise dont notre commune n’est pas, à elle-seule, capable de se munir. Notre action depuis 4 ans a été constante sur ce dossier et j’ai fait débloquer près de 2 millions € au Conseil Régional pour une dépollution maximale. Nous agissons en direction du nouveau gouvernement pour que ce dossier soit reconnu d’enjeu national.

Nous ne pouvons que regretter que le directeur adjoint qui suivait ce dossier ait été débarqué affectant ainsi le suivi et la vigilance de l’affaire.

Une municipalité à la dérive en plein drame de PSA

Dans une période où PSA va annoncer des milliers de suppressions de postes, la semaine dernière a été marquée par une perquisition de la brigade financière en mairie et à la maison de l’emploi (MEIFE). Le maire a annoncé s’en « réjouir » alors que sa municipalité gère cette structure depuis 4 ans !

Mais le malaise semble depuis longtemps, plus profond :

  • Le conseil municipal a dû remplacer des adjoints « pris par des contraintes professionnelles » à la commission d’appel d’offres alors que le représentant écologiste, prend sur ses congés, pour être présent, assurant ainsi le quorum à de trop nombreuses reprises alors même qu’il ne perçoit pas d’indemnités.
  • L’adjointe aux finances, ne semble plus vouloir signer les marchés, ni se présenter à cette commission.
  • Depuis des mois, d’autres adjoints ne viennent même plus au conseil municipal.

Nous avons pourtant besoin d’une municipalité parfaitement opérationnelle pour sauver les emplois de PSA, notamment, comme nous le proposons, par une conversion écologique du site.

Une politique d’urbanisme à courte vue…

Le « grand débat » sur l’urbanisme n’a pas vu naître de ligne directrice sur cette question qui touche pourtant beaucoup d’aulnaysiens pour leur droit au logement et à un environnement de qualité. Aucune perspective démographique, aucun lien, aucune anticipation entre logements et équipements nécessaires pour accueillir les enfants dans les écoles. Comme pour  l’Agenda 21 inachevé, les assises de la ville sans conclusion, ce n’est qu’un débat de plus, sans cohérence ni direction tenant peu compte des aspirations des aulnaysiens.

Cette municipalité a décapité la direction de l’urbanisme : plusieurs mois sans Directeur Général Adjoint (DGA), sans directrice, ni adjoint. Pour une ville de cette importance, c’est préjudiciable à la qualité des réponses urbaines et le signe d’un profond malaise. Le troisième directeur général des services de la mandature a été débarqué sans ménagement mais rémunéré pendant plus d’un an pour éviter de faire condamner la mairie, c’est aussi le cas d’un autre DGA. On décapite, on gère à courte vue mais cela coûte singulièrement cher aux aulnaysiens et fait particulièrement souffrir les employés municipaux, tout cela dans le silence des groupes de la majorité…

Bien respectueusement,

Alain AMEDRO

Conseiller Municipal – Vice-Président du Conseil Régional

Secrétariat des élus Verts : 01 48 79 44 48

http://elusvertsaulnay.over-blog.com

Articles similaires:

2 Réponses à “Tribune n°6 Aul­nay Ecolo­gie : « Fortes turbulences en mairie »”

commenter
Françoise BOVAIS-LIEGEOIS | 11 juillet, 2012 à 7 h 24 min

Bonjour Alain,
Bonjour Arnaud,
Puisque je suis citée dans cet article, permettez-moi la mise au point me concernant.
Je ne signe effectivement plus les marchés publics, ni ne préside la Commission d’appel d’Offres (par délégation) depuis la fin du mois de mars 2012… date à laquelle Monsieur le Maire a accepté d’accéder à mon souhait d’être déchargée de cette délégation.
En effet, l’évolution de ma carrière professionnelle et les nouvelles contraintes qui y sont attachées, notamment en termes d’obligations de service et de formation (et donc d’absences) ne me permettent plus (au moins pour un bon moment) de concilier emploi du temps professionnel et l’ensemble de mes responsabilités en mairie… Responsabilités que d’aucun savent, je m’attache à remplir très complètement, et sans exception, depuis l’installation du conseil municipal.

Navigue avec Google Chrome 20.0.1132.47 Google Chrome 20.0.1132.47 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1) AppleWebKit/536.11 (KHTML, like Gecko) Chrome/20.0.1132.47 Safari/536.11

Comment admettre que des ajoints qui ne remplissent pas entièrement leurs missions et/ou qui ne participent pas au conseil municipal puissent conserver leur poste ?

Navigue avec Internet Explorer 9.0 Internet Explorer 9.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (compatible; MSIE 9.0; Windows NT 6.1; WOW64; Trident/5.0)