Législatives 2012

Sébastien Ville, législatives 2012 : Après le premier tour : Battre la droite ! Rassembler pour construire une gauche de gauche !

12 juin, 2012 à 21:32 | Posté par

« Bonnes nouvelles !

Les législatives prolongent la défaite de Sarkozy le 6 mai.
La droite sortante locale est derrière le candidat du PS, et est en difficulté.
Et ce ne sont pas tous les candidats et les électeurs se réclamant du centre qui pourraient lui venir en aide.
Le FN ne réussit pas son pari de venir jouer les trouble-fêtes.
Le Front de Gauche, même modestement, même avec un duo PCF, continue sa progression.

Mauvaises nouvelles !

Alors que son parti se normalise jour après jour, le candidat local des Verts, qui n’a pas ménagé ses efforts pour défendre une voie différente à gauche, se voit infliger un modeste score.
Mais ce score, bien que n’y ayant jamais cru, nous l’aurions bien pris pour nous !
Avec 1% des voix et 353 électrices et électeurs combatifs, l’honneur est sauf.
Surtout si on regarde autour de nous le peu d’écho électoral des candidats anticapitalistes (NPA, Gauche Anticapitaliste, Alternatifs…) sur l’ensemble du territoire.

Le NPA paie nationalement le prix de son isolement ces dernières années, et les quelques scores honorables, comme à Clermont-Ferrand ou dans le Limousin, sont obtenus dans des secteurs du NPA qui ont su jouer et défendre des voies unitaires.

A Gauche toute et tous ensemble !

En fondant le NPA, nous avions l’objectif de faire confluer dans un nouveau parti le meilleur des traditions du mouvement ouvrier. Trois ans après notre congrès de fondation, le pari est perdu.

Avec la Gauche Anticapitaliste, courant unitaire pour l’écosocialisme, nous nous battons depuis des mois pour que le NPA change d’orientation et se donne les moyens des convergences avec le reste de la gauche de gauche. Donc avec le Front de Gauche. Dans les élections et dans les luttes. Nous continuerons.

Face à la perspective d’un gouvernement qui va mettre en oeuvre des plans d’austérité, nous avons besoin d’une gauche de gauche forte, aux confluences de l’écologie radicale et de l’anticapitalisme. Forte dans les urnes parce que forte dans les luttes. Et vice versa. L’une et l’autre doivent marcher ensemble.

En attendant, dimanche prochain, j’utiliserai le bulletin Daniel Goldberg pour battre la droite.

Sébastien Ville, candidat Gauche Anticapitaliste, courant unitaire pour l’écosocialisme – Nouveau Parti Anticapitaliste

www.gaucheanticapitaliste93.org« 

Source : Déclaration Sébastien Ville, candidat NPA/Gauche Anticapitaliste au 1er tour des élections législatives dans la Seine-Saint-Denis

Articles similaires:

2 Réponses à “Sébastien Ville, législatives 2012 : Après le premier tour : Battre la droite ! Rassembler pour construire une gauche de gauche !”

commenter
Romuald Weymann | 12 juin, 2012 à 22 h 08 min

Je ne comprends pas bien les écologistes ou assimilés (puisque ce candidat NPA se revendique écolosocialiste), qui soutiennent un parti, le PS, dont l’un des membres, et non des moindres puisqu’il s’agit du président normal, vient de soutenir hier lundi Areva, en vue de l’exploitation exclusive de l’uranium du Niger ?
Or cet uranium, à quoi va-t-il servir d’après vous ?

Les députés servent à voter des lois; êtes-vous certain que M. Goldberg défend, lui, la dénucléarisation du pays et la soutiendra jusque dans l’Assemblée nationale ?

Ou votez-vous pour lui, juste pour battre quelqu’un d’autre, vu finalement comme un pis-aller ?

Navigue avec Google Chrome 19.0.1084.56 Google Chrome 19.0.1084.56 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64) AppleWebKit/536.5 (KHTML, like Gecko) Chrome/19.0.1084.56 Safari/536.5
commenter
JEAN LOUIS KARKIDES | 12 juin, 2012 à 22 h 55 min

@Romuald,ce n’est pas d’aujourd’hui qu’Areva et le PS sont proches.Déjà lors des transactions entre EELV et le PS,Areva était intervenu pour sauver le nucléaire.
Pour répondre à votre question,je dirai « les deux,mon capitaine ».
Le désistement pour le PS est à la fois pour barrer la route à la droite et appuyer pour une sortie du nucléaire sur un parti un peu plus sensible à ce problème.
On sait bien tant sur le plan local que national que les idées écologiques ne sont qu’au stade de la semence.
Enfouir les déchets de l’usine CMMP,détruire des terres agricoles au triangle de Gonesse c’est du même ordre que de laisser se developper un continent de déchets en plein Pacifique.
Nos descendants nous jugeront.

Navigue avec Google Chrome 19.0.1084.56 Google Chrome 19.0.1084.56 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/536.5 (KHTML, like Gecko) Chrome/19.0.1084.56 Safari/536.5