Emploi, Entreprises

Guerbet investit 42 millions d’euros dans une nouvelle unité à Aulnay-sous-Bois

30 juin, 2012 à 6:00 | Posté par

« Afin d’accroitre sa capacité de production de produits de contraste pour l’imagerie médicale, le groupe pharmaceutique crée une unité de remplissage de flacons et de poches.

Guerbet achève la transformation d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en site pharmaceutique. Après le démantèlement des derniers ateliers chimiques lancés il y a deux ans, une nouvelle unité de production dédiée à « la mise sous forme pharmaceutique » vient d’être construite. Elle est dotée de deux lignes de remplissage stériles, une pour les flacons et une autre pour les poches. « La solution de contraste pharmaceutique arrivera dans l’unité et sera mise en flacons, ces derniers seront stérilisés, puis leur qualité sera contrôlé visuellement et ils seront ensuite mis sur des palettes, avant d’être expédiés dans les ateliers de packaging d’Aulnay », explique Anne-Laure Delasalle, porte-parole de Guerbet.

La grande nouveauté pour Guerbet sera de réaliser lui-même les remplissages des poches avec le produit de contraste, une invention que le groupe a réalisé en 2006 mais qu’il avait externalisée jusqu’alors. Le groupe a investi 42 millions d’euros dans cette nouvelle unité de 8 000 m², qui sera inaugurée officiellement le 3 juillet.

Le nombre de salariés d’Aulnay (325) restera inchangé « en raison de la grande automatisation des unités et des formations données aux salariés », précise Anne-Laure Delasalle. Les poches et flacons seront ensuite expédiées au centre de distribution de Gonesse (Val-d’Oise), qui emploie 37 personnes.

Depuis 2005, 74 millions d’euros ont été investis au total sur Aulnay-sous-Bois, en comptant aussi la modernisation de l’unité de pesée et de préparation des solutions.

Aulnay est le seul site de production francilien du groupe, le siège social étant implanté à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Les deux autres usines sont installées à Lanester (Morbihan), spécialisée dans les produits de contraste pour les rayons X, et à Marans (Charente-Maritime), spécialisée dans les IRM.

« Entre 2006 et 2011, Guerbet a investi au total 145 millions d’euros sur ses sites en France pour augmenter les capacités de production et spécialiser les usines. Nous sommes positionnés sur un marché porteur et à l’aube de lancer notre produit phare, le Dotarem, sur le marché américain », précise Anne-Laure Delasalle.

Guerbet a réalisé 378 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011 et emploie 1 400 salariés dans le monde, dont 1 000 en France« 

Source et image : L’Usine Nouvelle

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.