Associations, Emploi, Justice

Maison de l’emploi à Aulnay-sous-Bois : la justice ouvre une enquête

18 mai, 2012 à 7:46 | Posté par

« En saura-t-on bientôt un peu plus sur les « dysfonctionnements » dénoncés par les uns et les autres au sein de la maison de l’emploi d’Aulnay-sous-Bois? Le parquet de Bobigny vient d’ordonner l’ouverture d’une enquête préliminaire sur le fonctionnement de cette structure, confiée à la brigade financière de Paris.

La procédure fait suite à la plainte déposée en mars dernier par le maire socialiste d’Aulnay, Gérard Ségura, pour « abus de confiance, harcèlement au travail et dénonciation calomnieuse ». « Je me félicite de ce que la justice fasse son travail », a réagi l’élu, qui a été nommé depuis à la présidence de la Meife (maison de l’emploi, de l’insertion, de la formation et de l’entreprise) et indique s’être « donné pour tâche d’opérer le redressement de cette structure ».

Une « dégradation des conditions de travail »

La maison de l’emploi traverse en effet une période de grande difficulté. Un communiqué du syndicat SUD dénonçait en février des « pressions » et une « dégradation des conditions de travail », ciblant notamment le directeur d’exploitation. La structure a vu ses ressources diminuer puisque la commune de Villepinte, qui y était associée à celle d’Aulnay, a décidé de s’en retirer. La mesure sera effective dans quelques semaines. La maire divers gauche de Villepinte, Nelly Roland, avait en effet indiqué que les résultats n’étaient pas à la hauteur des subventions versées. Dans le même temps, le conseil municipal d’Aulnay a voté une réduction des crédits versés à l’établissement et chargé deux cadres de mener une sorte d’audit interne, dont les conclusions doivent être présentées la semaine prochaine.

Désormais, ce sont des enquêteurs de police qui vont auditionner les employés et les dirigeants de la Meife. En fonction des éléments qu’ils réuniront, le parquet de Bobigny décidera des suites. Si l’enquête confirme l’existence d’éléments à charge, il pourra procéder à d’éventuelles mises en examen ou _ mais c’est peu probable -_ à l’ouverture d’une information judiciaire.« 

Source et Image : Le Parisien du 18/05/2012

 

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.