Emploi, Entreprises, Politique

PSA Aulnay-sous-Bois : Sarkozy s’engage «à tout faire pour sauver le site»

13 avril, 2012 à 13:00 | Posté par

Ci-dessous, un article du Parisien du 12 avril 2012, concernant l’engagement du candidat-président Nicolas Sarkozy sur la sauvegarde du site industriel de PSA à Aulnay-sous-Bois. Ci-contre, une vidéo (cliquer sur l’image).

« Une délégation syndicale de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a été reçue jeudi matin par Nicolas Sarkozy à son QG de campagne. L’objectif pour les représentants des salariés étaient de « mettre le président-candidat devant ses promesses», rappelant que Sarkozy s’était engagé en octobre «à prendre le dossier de l’emploi d’Aulnay en main».

A la sortie, Nicolas Sarkozy a déclaré s’être engagé à organiser une réunion tripartite entre la direction de PSA, les syndicats et le ministre de l’Industrie Eric Besson. « Je me suis engagé à voir le président de PSA et à tout faire pour qu’on puisse sauver le site d’Aulnay », a glissé le président-candidat.

« C’est un demi-succès, constate Jean-Pierre Mercier (CGT). Des paroles, on en entend beaucoup, mais les paroles s’envolent, nous on veut des garanties écrites. On joue notre peau. »  De son côté, Tania Sussest, déléguée SIA (syndicat indépendant de l’automobile, premier syndicat à Aulnay), estime qu’avec les milliards d’aides publiques injectées, les politiques ont leur mot à dire ».

Environ 150 salariés de l’usine automobile, en grève jeudi, s’étaient rassemblés devant le QG, situé rue de la Convention (XVe), entourés de gendarmes mobiles.

Depuis la révélation en juin 2011 de documents de travail internes du constructeur automobile émettant l’hypothèse d’une fermeture d’Aulnay, les syndicats craignent que le déclin de la production aboutisse à un arrêt de l’activité. Plus de 3 300 personnes travaillent à l’usine PSA d’Aulnay, dont plus de 3 000 en CDI et CDD, et 300 en intérim.« 

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.