Culture, Musique

Sefyu Le rappeur d’Aulnay-sous-Bois dans 20minutes : « J’ai gagné en maturité »

15 décembre, 2011 à 6:00 | Posté par

Sefyu, célèbre rappeur d’Aulnay-sous-Bois, était à l’honneur dans le quotidien gratuit 20minutes, le 12 décembre dernier.

En tournée pour son troisième album, « Oui, je le suis »,  Sefyu a bouclé une trilogie d’albums qui marquera l’histoire du hip-hop.

Vous trouverez ci-dessous sa vision du rap, racontée à M. Chapon, du quotidien :

« Qu’est-ce qui a changé depuis vos débuts ?

J’ai gagné en maturité avec l’expérience. Le temps passé en tournée, mais aussi mon expérience de la société m’amènent à un certain désarroi. Je me pose de plus en plus de questions, j’ai ouvert mes textes à des thématiques plus surprenantes.

Vous vous présentez comme un rappeur social…

Moi, je suis quelqu’un de très terre à terre, réaliste. Je sais que mon combat ne sera pas gagné de sitôt.

Quel combat ?

Oh ! Il y en a plein. Par exemple, lutter contre la connotation péjorative dont souffre le rap. Il est absent des médias. Ou alors, uniquement à travers les mêmes clichés. Ça me dérange. J’essaye de comprendre, mais je ne me l’explique pas. J’ai l’impression qu’on invite à la télé que les personnes qui ne disent rien. Pour ne pas bousculer l’ordre établi.

Où trouvez-vous les thèmes de vos titres ?

Je fais beaucoup de forums et de débats où je vais à la rencontre des jeunes. Et il y a des clichés chez eux aussi. Ils entretiennent l’incompréhension, n’écoutent que du hip-hop, adoptent des codes vestimentaires, des attitudes… Ce n’est peut-être pas à eux de faire le premier pas mais j’essaye, à mon niveau, de leur montrer que eux aussi entretiennent les clichés dont ils sont victimes, parce que ça les bloquent.

Ces rencontres vous inspirent ?

J’y vais pour apprendre plutôt que pour enseigner. Ces rencontres nourrissent mes textes, évidemment. Je n’ai pas la science infuse. Pour moi, l’écriture commence par une investigation. Je me renseigne, j’écoute les différents avis. Ensuite, je fais un plan, comme pour une dissertation. Et enfin, j’écris le texte.« 

Source et image : 20minutes.fr

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.