Cantonales 2011, Politique

[Cantonale Nord] : Premier débat public du candidat Miguel Hernandez le 24 février

18 février, 2011 à 12:00 | Posté par

Le Parti Communiste Français d’Aulnay-sous-Bois nous informe que Miguel Hernandez, candidat à l’élection Cantonale Aulnay Nord, organisera un premier débat le jeudi 24 février 2011, à 19h00. Ce débat se déroulera au sein du réfectoire de l’école Ambourget, au sein du quartier de Mitry (allée des Ormes). Miguel Hernandez est, pour rappel, adjoint au Maire de Quartier, en charge notamment du patrimoine bâti communal. Sa suppléante est Djamila Claisse. Il a le soutien du PCF, du Front de Gauche et du Parti de Gauche.

Pour plus de renseignement, cliquer ici ou sur l’image ci-contre.

Liste des can­di­dats décla­rés:

  • PCF: Miguel Her­nan­dez, adjoint au patri­moine bâti com­mu­nal et aussi un des quatre adjoint de quar­tier. Sup­pléante : Dja­mila Claisse
  • PS/PRG: Gérard Ségura, maire d’Aulnay-sous-Bois et conseiller géné­ral sor­tant du can­ton. Sup­pléante: Leïla Abdel­laoui (blog personnel hors ligne)
  • EELV: Fran­çois Sie­becke, ancien adjoint aux affaires sociales, à l’économie sociale et soli­daire qui a démis­sionné en avril 2010, conseiller muni­ci­pal. Sup­pléante: Mariella Parmigiani (blog de campagne)
  • POI : Jacques Leblond. Sup­pléante : Syl­vie Guy
  • UMP: Frank Can­na­rozzo, ancien adjoint à la sécu­rité, conseiller muni­ci­pal. Sup­pléante: Sté­pha­nie Michel-Gaudron (blog personnel)

Articles similaires:

Une Réponse à “[Cantonale Nord] : Premier débat public du candidat Miguel Hernandez le 24 février”

Je tiens à rappeler que 75% des salariés travaillent dans le secteur privé – le plus gros pourvoyeur d’emplois national.
De ce fait, tenir un discours anti-capitaliste est devenu archaïque, voire extrêmement néfaste pour la collectivité.
Quant à l’existence d’un parti socialiste, c’est une aberration idéologique, dès lors que la raison d’être initial de ce parti est d’être une nécessaire transition vers le communisme.
Enfin, triste constat : les politiques égalitaristes ont des effets destructeurs.
La politique moderne consiste à dispenser un service utile et tangible, à l’abri de toute idéologie subjective et manipulatrice.
Or, hélas, la gestion quotidienne des budgets municipaux, régionaux ou nationaux, n’a jamais été le fort des partis de gauche car souvent, les élus qui en sont issus proviennent de la sphère publique. De ce fait, en tant que salariés généralement à l’abri du licenciement, ils n’ont jamais été confrontés à une réalité économique objective.

Navigue avec Firefox 3.6.13 Firefox 3.6.13 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.13) Gecko/20101203 Firefox/3.6.13