Actualité, Associations

Décès de Simone Ogez

7 décembre, 2010 à 12:45 | Posté par

Portrait de Simone Ogez dans le numéro 36 d'Oxygène (6 mai 2009)

Nous venons d’apprendre que Simone Ogez vient de nous quitter. Elle était l’un des pilier de la mémoire d’Aulnay, notamment au Cahra ou pour son grand rôle dans la mise en valeur du patrimoine de l’église Saint-Sulpice. Simone était intarissable sur l’histoire de notre ville et nous avions évoqués ensemble le projet de vous faire partager ses histoires et anecdotes. La phrase de l’écrivain Amadou Hampâté Bâ « quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle » n’est hélas pas qu’un proverbe africain.

C’est dans l’église que Simone aimait tant que son enterrement aura lieu jeudi à 14h30. Nous adressons une pensée émue à ses proches et à ses amis.

Articles similaires:

5 Réponses à “Décès de Simone Ogez”

C’est avec tristesse que j’ai appris la nouvelle. Simone Ogez, sa sympathie, sa générosité et sa très grande connaissance de l’histoire de notre ville me manquera.

Navigue avec Firefox 3.5.15 Firefox 3.5.15 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.1.15) Gecko/20101026 Firefox/3.5.15

C’est toujours avec plaisir qu’il m’arrive de flâner depuis le Québec (J’y vis depuis 2003) sur votre site afin de lire les petites et grandes histoires d’Aulnay…
Mais ce matin, cette nouvelle m’a fait beaucoup de peine.
Simone était une grande Aulnaysienne, femme de coeur et de tête, avec une énergie extraordinaire et une volonté de fer.
Comme vous le signaler fort justement, elle a consacré beaucoup de son temps à faire la promotion de l’église Saint-Sulpice mais surtout, c’est grâce à son appui,son travail, sa force de conviction que nous avons pu sauver et restaurer la demeure Gainville.
Mon ami Jean-claude ABRIOUX lui avait du reste attribué un jour pour rire le titre de Marquise de Gainville, et ce surnom lui est resté pour beaucoup de ses amis.
Femme d’une trés grande culture, vouant un culte à la langue française, elle était une mémoire vivante de notre ville. Sa disparition est une grande perte et je me joins à tous ceux qui adressent à sa famille leurs sincères condoléances.
Gilles CLERC
Adjoint au Maire chargé de la Culture de 1983 à 2003.

Navigue avec Google Chrome 8.0.552.215 Google Chrome 8.0.552.215 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.0; en-US) AppleWebKit/534.10 (KHTML, like Gecko) Chrome/8.0.552.215 Safari/534.10
commenter
JEAN LOUIS KARKIDES | 7 décembre, 2010 à 16 h 00 min

J’avais rencontré Mme OGEZ lors du dernier forum des associations.
Possédant un site sur les cartes postales anciennes de notre ville,je lui avais demandé quelques renseignements.Je crois que je suis resté une demie heure à l’écouter parler d’Aulnay.Sans tomber dans la nostalgie de sa jeunesse,elle paraissait elle aussi quelque peu inquiète sur l’avenir urbanistique de notre ville, et désolée des erreurs passées……
C’est la petite histoire de notre ville qui disparaît peu à peu lorsque ses anciens nous quittent.

Navigue avec Google Chrome 8.0.552.215 Google Chrome 8.0.552.215 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.10 (KHTML, like Gecko) Chrome/8.0.552.215 Safari/534.10

En réponse au commentaire de Jean Louis Karkides

Bonsoir,
Non, je ne suis pas d’accord avec le terme « la petite histoire de notre ville… ». C’est la grande Histoire avec un grand H qui disparaît. Il faut que, tous les jeunes Aulnaysiens, apprenent puis transmettent aux générations futures cette grande et fabuleuse Histoire d’Aulnay-sous-Bois.

Navigue avec Google Chrome 8.0.552.215 Google Chrome 8.0.552.215 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; en-US) AppleWebKit/534.10 (KHTML, like Gecko) Chrome/8.0.552.215 Safari/534.10
commenter
JEAN LOUIS KARKIDES | 7 décembre, 2010 à 21 h 45 min

@Alex,rien de péjoratif dans ce terme.La petite histoire,qu’elle soit d’Aulnay ou de France,c’est elle qui est à l’origine de celle qui est dans les livres.Celle des hommes et des femmes simples, inconnus le plus souvent.Les anecdotes que j’ai entendues de Mme OGEZ montraient plus que ce que l’on peut lire dans les livres sur Aulnay, ce qu’était notre ville.Sur le site que j’ai crée, une autre aulnaysienne m’a permis de mettre en ligne son témoignage, sa « petite histoire », ce genre d’écrits ou de paroles vont disparaître et c’est dommage.

Navigue avec Google Chrome 8.0.552.215 Google Chrome 8.0.552.215 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.10 (KHTML, like Gecko) Chrome/8.0.552.215 Safari/534.10