Oxygène

Oxygène n°71 – Les tops et les flops

3 février, 2010 à 2:23 | Posté par

Voici le dernier numéro de l’hebdomadaire de communication de la municipalité mis en ligne sur oxygenehebdo.fr:

Profitons pour reprendre notre activité favorite de membre de la blogosphère « sourcilleuse »: Les tops et les flops.

Les tops:

  • Littérature : P2. La très belle histoire de Touré Dali qui à 15 ans cherche un éditeur pour son recueil de nouvelles. Vous pouvez acheter son livre ici.
  • Musique : La belle surprise de savoir que les Mellino (que j’écoute parfois) sont en réalité des Aulnaysiens. Vous trouverez une intéressante interview page 15 et pouvez écouter leur musique ici.

Les flops

  • Récupération ? : Je sais que je vais rester incompris de nombreux d’entre vous car ceci est malheureusement entré dans les mœurs. Néanmoins la mise en scène p2 et 3 de la vitale solidarité en faveur d’Haïti en faveur de l’image de l’adjoint en charge des associations et du maire m’a mis mal à l’aise. Devant de tels sujet, faudrait-il avoir la délicatesse de s’effacer?
  • Show biz : P7. La mise en scène du maire dans l’article sur les Grammy Awards est plus grotesque (« Gérard Ségura a envoyé un SMS depuis Los Angeles « On n’a pas gagné la finale, mais on reviendra !” [NDLR: SMS qui deviendra le titre de l’article] Pour la première fois, un maire français se trouvait aux États-unis pour espérer recevoir un Grammy Awards« ). Ce n’est pas le disque de blues qui méritait le Grammy, mais le maire !
  • Copains pirates : P8. C’était pourtant bien parti : La rédaction d’Oxygène avait très gentiment demandé à MonAulnay.com le droit de publier des photos du blog. L’autorisation a bien évidement été donnée. Néanmoins l’article, sur l’usine d’amiante, qui reprend les photos de notre blog n’a même pas eu la politesse de citer les source des photos. Ne blâmez pas trop vite la rédaction, peut être que le nom du blog a été retiré par volonté extérieure à la rédaction (tout comme une ancienne interview l’a été, preuve à l’appui). Il y a des noms qui sont décidément intolérables dans le journal de la ville…

Hervé Suaudeau

Les commentaires sont fermés.