Médias, Sécurité

La « riposte graduée » comme « politique de sécurité de gauche » à Aulnay

8 janvier, 2010 à 15:28 | Posté par

Dans un article daté du 2 janvier 2010 intitulé « Des élus socialistes réinventent une sécurité de gauche » Le Monde décrypte quatre politiques de sécurité de quatre villes de gauche dont Aulnay-sous-Bois.

lemondefr_petAulnay-sous-Bois et la « riposte graduée ». Cette ville de Seine-Saint-Denis avait été l’une des plus touchées lors des émeutes de l’automne 2005. Elle avait connu de brutales montées de tension en 2006 et 2007 – jusqu’à la découverte d’engins explosifs visant les policiers et les pompiers. La mairie a mis en place un dispositif de « riposte graduée ».

D’abord des médiateurs immergés dans les quartiers, connaissant bien les jeunes, capables d’assurer un travail de prévention de long terme. En cas de tensions, la mairie peut les faire intervenir de manière groupée. « Si on est alertés sur des risques d’incidents, par nos relais dans les cités, on peut envoyer une dizaine de médiateurs. Par leur présence physique, ils désamorcent la plupart des affrontements », explique le maire, Gérard Ségura.

Si les médiateurs ne suffisent pas, c’est la police municipale qui est envoyée. Et, enfin, seulement en cas d’échec des municipaux, la police nationale. « Notre idée, c’est que la police intervienne le moins possible », souligne le maire. Pour gérer ce dispositif, une « cellule de veille » a été mise en place pour assurer la coordination entre les différents intervenants et faire remonter l’information. « C’est la meilleure façon d’anticiper les problèmes et de les traiter à la racine. »

En 2008, les violences urbaines ont chuté de plus de 20 %. Mais l’équilibre reste instable : depuis quelques mois, avec la crise sociale, la mairie s’inquiète de voir des nouveaux « signes de tensions » avec des « jeunes touchés par un chômage endémique ».

Dans le même article le journal expose trois autres « politiques de sécurité de gauche »:

  • La « prévention situationnelle » de Lyon qui consiste à adapter l’urbanisme aux problèmes de sécurité. En même temps la ville développe sa police municipale et la vidéosurveillance.
  • La ville d’Aubervillier a fait le choix des « citoyens référents » dans les quartiers  pour alerter la municipalité des faits d’incivilité et de délinquance.
  • L' »office de la tranquillité » de Toulouse est destiné à répondre, 24h/24 et 7j/7 aux appels des habitants, notamment lorsqu’ils sont confrontés à des incivilités.

Lire l’article complet sur le site du Monde.fr.

Articles similaires:

Une Réponse à “La « riposte graduée » comme « politique de sécurité de gauche » à Aulnay”

Bonsoir
Ou puis-je trouver la reunion de quartier secteur merisier du 18 décembre.
Salutations.

MANSOURI V.

Navigue avec Internet Explorer 7.0 Internet Explorer 7.0 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 7.0; Windows NT 6.0; GTB6.3; SLCC1; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.04506)