Tribune libre

Tribunes libre de juillet-août

17 juillet, 2008 à 1:51 | Posté par

Chaque mois, nous publions les tribunes des groupes présents au Conseil municipal déjà publiées en fin d’Oxygène ou sur le site internet municipal.
L’article 5 du règlement du Conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois fixe à
trois conseillers minimum, la formation d’un groupe. Trois groupes ont
été constitués.


Le Groupe du Parti Socialiste, PRG et personnalités locales

BRUNO DEFAIT

Visiblement le travail réalisé en 3 mois et les résultats déjà
engrangés en agacent plus d’un, car comment expliquer que, comme
pendant la campagne électorale la rumeur et la calomnie continuent
d’être colportées comme par exemple la prétendue volonté de la nouvelle
majorité d’augmenter les impôts ou de se goberger aux frais du
contribuable. Nous y reviendrons.

L’opposition
municipale revancharde a décidé cette année, de ne pas commémorer
l’Appel du 18 juin 1940 pendant la célébration officielle. Une première
! Elle a préféré attendre la fin de la cérémonie pour faire en catimini
un simulacre d’hommage au Général de Gaulle.
Rappelons-le, l’Appel du 18 juin 1940 est l’acte fondateur de la résistance et de la France Libre.
Il a rassemblé au-delà des clivages politiques tous les hommes dont les
valeurs de liberté d’égalité et de fraternité étaient un idéal.
La valeur fraternité ne ferait-elle plus partie de l’UMP aulnaysienne ?

Pense-t-elle redonner ses lettres de noblesse à l’action politique
municipale en provocant, à l’occasion de la commémoration d’un grand
évènement d’unité nationale la division entre les citoyens, les élus et
les anciens combattants.

Au-delà de ces
agissements inutiles, vos élus continuent de travailler d’arrache-pied.
Le Programme de Rénovation Urbain est enfin relancé et les craintes de
perte du financement ANRU levées. Mais la joie a été de courte durée,
car le retard pris sur le traitement du dossier et l’amateurisme
coupable dans l’estimation des dépenses, est tel que la Ville devra
trouver des fonds pour financer l’augmentation du coût de ce projet.

Pendant ce temps Aulnay renaît à la démocratie, et ce sont déjà à
mi-parcours, plus de 600 personnes qui ont participé aux assemblées
générales des Conseils de quartier, un succès qui démontre sans réserve
la nécessité d’un espace de dialogue et de débat entre les Aulnaysiens
et leurs représentants.
Aulnay revit, avec les salons de l’hôtel
de ville qui se sont ouverts aux habitants, et ce sont plus de 200
personnes qui passent l’après-midi pour des thés dansants en mairie,
avec les matchs de l’Euro, qui ont permis à plus de 400 personnes au
parc Dumont et plus de 1000 personnes à la Rose des Vents de se
rassembler autour de leur passion du ballon rond, avec l’antenne
Jeunesse du quartier Mitry/Ambourget en attendant celle de Chanteloup
qui s’est ouverte, avec une fête de toutes les musiques dans tous les
quartiers qui a permis à un nouvel air de souffler sur notre ville.

L’ensemble des élus du groupe socialiste, radicaux de gauche et personnalités vous souhaite de bonnes et heureuses vacances.

Le Groupe de l’UMP

GERARD GAUDRON

« RÉUSSIR L’AVENIR ENSEMBLE»

Aulnay
était une ville très bien gérée, et comme chaque année, les magazines
économiques l’avaient confirmé au premier trimestre 2008. Un budget
bien construit, une dette faible et maîtrisée, des investissements
constants et importants malgré des charges de personnel élevées,
résultat des très nombreux services rendus aux Aulnaysiens. Mais, tout
a un prix.

Il faut d’ailleurs souligner qu’en
25 ans, l’ancienne majorité a redressé la barre tout en finançant de
nombreux investissements. La Ville était en déficit en 1983 et l’OPHLM
très endetté, incapable de rénover le moindre logement.

Aujourd’hui, la nouvelle majorité prépare une forte augmentation des
impôts pour financer son programme. Pour ce faire elle se prépare
également à faire porter le chapeau à l’ancienne majorité.

Le PRU coûtera plus cher que prévu ? Oui, l’augmentation du pétrole, du
coût des matériaux, de la main d’oeuvre, les aléas techniques, sont
passés par là. Mais cela ne doit pas cacher la réalité budgétaire de la
nouvelle majorité : des dépenses superflues.

Est-ce que tout doit être commémoré en grandes pompes ?
Est-ce que chaque Conseil municipal doit se terminer par un buffet ?
Est-ce que l’on peut doubler les subventions de certaines associations ?
Est-ce que l’urgence c’est de dépenser en Algérie, au Maroc, au Mali ou aux Pays-Bas ?

Chaque Conseil municipal a maintenant son lot de délibérations qui
engage la ville sans que l’on sache comment on financera. On nous
répond : « vous aurez le budget après… c’est notre programme… on
rectifiera l’année prochaine… » Inquiétant et dangereux.

La nouvelle majorité joue la carte du «crédit revolving» : j’achète maintenant, mais vous paierez plus tard !

Cette nouvelle majorité a appliqué ce principe à elle-même en
augmentant ses indemnités d’élus de 127 % ! En effet, l’ancienne
majorité recevait 285 000 € /an, la nouvelle 650 000 € , soit 365 000 €
de plus ! S’il est légitime que des élus soient indemnisés, rien ne
justifiait une telle augmentation, les prérogatives communales n’ayant
pas évolué. Si la nouvelle majorité redistribue les charges entre 34
élus au lieu de 16, pourquoi, par rapport à ceux de l’ancienne équipe,
les 16 adjoints qui partagent sont augmentés de 25 %, et le maire de 50
% ?

Le nouveau maire découvre la réalité des
choses et la gestion communale prend l’eau. Ainsi en voyant que le
remplacement d’une camionnette de la police municipale coûte 75 000 € ,
il crie au scandale. Il ignore que les véhicules spécialisés, de la
Police comme de la voirie par exemple, coûtent cher car ils ne sont pas
standard. Mais ces véhicules serviront pendant 10 ans les Aulnaysiens.
Dans le même temps, alors que plusieurs véhicules dont celui de
l’ancien maire étaient disponibles, le nouveau maire décide de se louer
une nouvelle voiture de fonction à 885 € /mois. Quelle belle leçon
d’économie !

Tout est vraiment une question de choix !

Le Groupe du Parti communiste Français

MIGUEL HERNANDEZ

SARKOZY CONTINUE SA POLITIQUE DE CASSE

La semaine de travail à 60-65-78 heures c’est pour bientôt ! Un salariat à la solde des grands profits.

La France prend la présidence de l’Union européenne avec comme cadeau
de bienvenue une directive autorisant à travailler plus de 65 heures
par semaine. C’est un accord pris en catimini par les ministres
européens de l’emploi qui est inacceptable. Le gouvernement avait dit
vouloir aller plus loin, c’est chose faite ! Perdre sa vie à la gagner,
l’expression se tuer au travail, deviendra bientôt possible. Nicolas
Sarkozy avait donné la garantie de ne pas toucher aux 35 heures. Il
s’agit d’un acquis social, une fois de plus le président ment aux
Français. La droite persiste et signe en faveur d’un capitalisme
débarrassé de tous les garde-fous sociaux. La France à un des meilleurs
taux de productivité en Europe, pour favoriser le pouvoir d’achat mieux
vaut répartir le capital dans les salaires qu’à la Bourse.

Le député Gaudron vote pour une France terre d’asile des riches.
;
Alors
qu’à Aulnay les élus de la gauche se battent dossier par dossier avec
les associations telle que RESF pour la régularisation des
sans-papiers, les députés de droite ont voté dans la nuit du lundi 9
juin un article de loi qui octroie un titre de séjour en fonction de
son portefeuille.
À Aulnay comme partout en France, il y a deux
camps idéologiques, celui qui engage la bataille pour garder les acquis
sociaux nécessaires pour que notre société avance et l’autre qui répond
toujours et toujours à la loi du capitalisme, soutenue par Nicolas
Sarkozy et sa majorité à l’Assemblée dont M.Gaudron est issu.


CMMP : Ce sont les pollueurs qui doivent payer et qui sont responsables
des coûts et des désagréments engendrés par la délocalisation de
l’école du Bourg.
Sur cette situation aussi
grave et importante, est-il nécessaire que la droite, sous les mots de
M. Cannarozzo crée la polémique ?
Le 3 juin dernier, la
municipalité avait donné un rendez-vous devant l’usine du CMMP aux
associations, riverains et parents d’élèves pour faire le constat de
l’état extérieur de l’usine. La situation est accablante.
L’état des bâtiments est encore plus dégradé et n’est pas très
sécurisant, il est nécessaire de protéger les riverains et les
personnes qui se rendent au cimetière. Cette situation résulte de
l’exploitation du site par le CMMP et de la lenteur que prend ce
dossier dans la mise en oeuvre de mesures concrètes de dépollution.
Pour les élus communistes les choses sont pourtant claires, le CMMP est
le responsable de cette situation, il est l’exploitant et le pollueur
des lieux, KAPA a une responsabilité dans la gestion de la reconversion
du site.

La bataille menée depuis des années doit continuer pour maintenir le
cap et obtenir la dépollution complète du site sous atmosphère confinée
pour la sécurité des riverains et des travailleurs qui effectueront les
travaux.
La question du financement de ces travaux et du coût de
la délocalisation de l’école doit être prise en charge par le pollueur.
Dans cette affaire chacun doit assumer ses responsabilités : Le CMMP,
KAPA mais aussi les élus de la ville avec la population aulnaysienne.

Lorsque les peuples s’expriment sur le traité européen, c’est le NON
qui l’emporte. Merci aux Irlandais ! Ce résultat nous oblige à
réfléchir à une autre construction européenne qui intègre les
aspirations de tous les citoyens qui la composent.

Pour contacter les élus communistes : 01 48 79 44 49
groupecommuniste@aulnay-sous-bois.com

Le Groupe les Verts

ALAIN AMÉDRO

PROTÉGER L’ENVIRONNEMENT C’EST ICI ET MAINTENANT

L’année 2008 aura été marquée par une succession d’évènements qui
témoignent de la crise écologique actuelle : explosion du prix du
pétrole avec de multiples conséquences économiques, augmentation du
prix des denrées alimentaires de base provoquant des émeutes de la faim
dans les pays les plus pauvres, aggravation de l’effet de serre,
dérèglements climatiques…

Les effets économiques et sociaux de cette crise sont nombreux. Ils accroissent les inégalités sociales.
En effet, au Nord comme dans les pays du Sud, ce sont les populations
les plus fragiles, les plus pauvres, qui sont les plus durement
touchées.
Les gaz, en excès dans l’atmosphère, proviennent des activités humaines
: déplacements (automobile notamment), consommation, agriculture (via
l’élevage), production d’énergie… Il nous faut les réduire.

Dans tous ces domaines, il nous faut raisonner autrement et rechercher
les causes structurelles pour conduire un changement en profondeur :
appliquer des principes de prévention et de précaution, déployer des
moyens nécessaires à une plus grande sobriété énergétique. Par exemple,
il faudrait à la fois atténuer la hausse du carburant pour les ménages
en difficulté, taxer les compagnies pétrolières et utiliser cette
recette fiscale au développement de solutions alternatives :
investissements dans les économies d’énergie et les énergies
renouvelables, promotion des véhicules propres ou hybrides ;
développement et amélioration significatifs des transports en commun,
(mis à mal en Île-de-France par une décision gouvernementale qui
transfère la compétence des transports à la Région et aux Départements,
sans leur donner les moyens financiers de l’assumer).

Déjà en 1992, le Sommet de la Terre de Rio, en dévoilant les atteintes
à notre environnement, inscrivait concrètement le développement durable
dans les priorités des politiques publiques. L’Agenda pour le XXI e
siècle (Agenda 21) devenait l’outil d’intervention des politiques
locales pour lutter contre le réchauffement climatique.

A Aulnay, le dernier trimestre 2008 consacrera la réactivation de
l’Agenda 21 local. Des actions existent déjà, mais nous souhaitons les
multiplier en permettant aux habitants, associations, partenaires
économiques et institutionnels locaux de s’impliquer dans ce programme
d’actions et de réalisations pour ce début de XXI e siècle.
Au
sein de la municipalité nous sommes porteurs d’une démarche de
développement durable où l’environnement doit être pris en compte dans
toutes nos politiques d’urbanisme et leurs déclinaisons économiques et
sociales.

Gérer « durablement » le cadre de vie c’est inscrire la qualité et la
durée dans la construction, la réhabilitation, la préservation du
patrimoine et l’offre de logements pour tous.
Dans le logement,
c’est être économe de l’énergie, de l’eau propre, gérer les eaux usées,
trier les déchets, réduire les pollutions.
C’est aussi améliorer le paysage quotidien : les espaces verts, nos
rues et jardins pour ramener un peu de nature, de biodiversité dans la
ville.

Gérer « durablement » les moyens de déplacement pour les habitants c’est
redonner plus de place aux piétons, aux vélos, développer les
transports en commun. Nous y travaillons.

Groupe des élusVerts : groupelesverts@aulnay-sous-bois.com

Articles similaires:

Une Réponse à “Tribunes libre de juillet-août”

Beaucoup d’attaques parfois personnelles dans cette tribune politique (sauf peut être de la part du groupe Verts)
La phrase « par le retard pris sur le traitement du dossier et l’amateurisme coupable dans l’estimation des dépenses, est tel que la Ville devra trouver des fonds pour financer l’augmentation du coût de ce projet » de Monsieur Defait est particulièrement agressive et non constructive, voire dangereuse si le budget de la ville se détériore lors du Mandat de M. Segura.
Pour le bilan au bout d’un mois, ce serait pas mal de nous donner un compte rendu de ce qui a été fait. J’ai noté le préfabriqué pour les jeunes du quartier de Mitry, un titre de recette pour le déplacement de l’école du bourg (que le débiteur – CMMP – n’a pas encore accepté) et la réservation de terrains pour construire de nombreux logements (parfois proche de lignes à haute tension, entre Savigny paire et le quartier Gros Saule).
Pour les conseils de quartier, ce n’est était pas vraiment, puisqu’ils devraient débuter en Septembre (les réunions jusqu’alors étaient plutôt de la campagne Marketing, avec une énumération des problèmes personnels et structurels propres aux quartiers, sans réel projet ciblé ni budget associé). A la rentrée cela devrait changer, puisque des groupes représentatifs de quartier seront formés

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown