Commerces, Politique

Le Parisien: La federation des commercants se dissout

1 juillet, 2008 à 9:11 | Posté par

Extraits du Parisien:

Faaacasparisien20080701
LA DÉCISION
a été prise le 18 juin
dernier, lors du conseil d’administration. La Fédération des associations aulnaysiennes du commerce,
de l’artisanat et des services (Faacas) a décidé de disparaître, après cinq ans d’activité.
La Faacas regroupait jusqu’alors quelque 420 adhérents, parmi lesquels beaucoup de commerces
de proximité, mais aussi le mastodonte Parinor et ses deux cents boutiques.

Mais ses responsables
estiment que la nouvelle municipalité ne veut plus d’eux.
« On a été écartés du dialogue, déplore
Daniel Jacob. Nous avons écrit au maire le 15 mai, et il n’a jamais répondu. Mme
Aït Khedache
(NDLR : élue en charge du commerce)
nous a dit qu’elle ne souhaitait pas avoir
d’interlocuteur privilégié. »



Elle met en cause
la nouvelle municipalité


«
Sachant que nous dépendons à 80 % des subventions de la municipalité, nous ne pouvions pas attendre
plus longtemps », assure Philippe Prévost, coprésident de la Faacas. L’an dernier, la fédération
a obtenu une enveloppe de 95 000 €, somme qui lui permettait notamment d’avoir un salarié et
des locaux au sein du centre d’affaires Europe. « C’était un outil exceptionnel, c’est du gâchis
! » râle Daniel Jacob. Ce dernier est également conseiller municipal d’opposition, élu sur la
liste de l’ancien maire UMP, Gérard Gaudron.
La nouvelle municipalité a-t-elle voulu couper
les liens avec une organisation jugée trop politique ? Pas du tout, assure le maire socialiste
: « Nous n’avons jamais posé d’ultimatum, ni voulu écarter M. Jacob ! La Faacas exigeait d’être
notre interlocuteur unique, or certaines associations de commerçants n’en font pas partie. Nous
voulions garder le temps de la négociation. Leur précipitation est inexplicable. » L’élu envisage
de réunir les commerçants de la ville pour discuter d’une « solution de rechange », peut-être
une nouvelle fédération.

Gwenael Bourdon – Le Parisien – 01/06/2008

Rajout du 2/07/2008: Lire la réaction de Daniel Jacob sur le blog militant d’Aulnay-Radical

7 Réponses à “Le Parisien: La federation des commercants se dissout”

Bonjour M. BOURDON,
Je tenais à vous remercier pour cet article car il a vocation à nous interroger sur cette « Association » de commerçant financée à 80% par l’ancienne municipalité. De plus, je suis consternée par le fait que M. JACOB, Président de la FACAAS, est également conseiller municipal UMP (au côté de M. GAUDRON, ancien Maire).Heureusement que la municipalité n’est plus géré par M. GAUDRON car la gestion de fait s’annonçait !!! A méditer….

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Attention à ne pas tout mélanger, cette association regroupait beaucoup de commerçants, et n’avait sans doute pas l’objet de favoriser l’ancienne municipalité.
Mais il est intéressant de rendre compte de l’activité de M. Jacob qui en tant que militant UMP et président de cette association peut être tenté de mélanger les deux casquettes.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

seulement tenté, j’espère, pourquoi cela n est pas financé pas les commercants, cette association est censée les representer, enfin je crois.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

il ne faut pas tout mélanger. les commerçants, notamment ceux de proximité sont souvent seuls face à des questions importantes lorsqu’il s’agit d’animer commercialement la ville, leur succession, ou que sais-je encore. l’ancienne municipalité a vu d’un bon oeil une fédération de commerçants ayant l’objectif de réunir à terme l’ensemble de façon à priviliégier la synergie et une meilleure utilisation des moyens.
Daniel Jacob y a participé en tant que commerçant et rien d’autre.
même si cette association ne réunissait pas tous les commerçants, l’unité n’est pas un art facile, elle avait réussi à fédérer les petits et les grands (parninor, intermarché, monoprix), ce qui permettait de voir autrement les choses dans un intérêt commun. les nombreuses activités organisées nécessitaient d’être subventionnées par la ville pour qu’elles soient à l’équilibre (l’organisation d’une brocante ou d’une foire commerciale apr exemple). ces manifestations animent la ville autant que des activités sportives ou culturelles, il y a donc une légitimité à l’aide municipale.
Danile Jacob n’ayant jamais été adjoint en même temps que coprésident de la facaas, il n’y a donc aucune gestion de fait. s’il était devenu adjoint, il aurait suffit qu’il ne soit pas en charge des questions commerçantes pour que cela ne soit pas non plus le cas. ceci dit il aurait démissionné de sa fonction au sein de la facaas pour se consacrer à sa nouvelle tache, je trouve donc déplacé cette remarque Neige.
le fait d’être aujourd’hui conseil municipal d’opposition ne change rien au travail qu’il a pu faire en tant que coprésident. et il aurait certainement fait de même s’il était resté coprésident. je vous rappelle juste pour mémoire que j’ai, comme d’autres, travaillé avec beaucoup de présidents d’association connus pour leur orientation politique différente de la mienne, cela ne nous a pas empêché de travailler ensemble. il est donc très caricatural de vouloir lier les deux questions.
enfin quand on n’est pas écouté (courriers sans réponse, demande d’entrevue au maire, entrevue sans issue avec d’autres représentants du maire) on comprend que l’on dise stoppe. cela est valable pour la facaas comme cela a été valable pour d’autres. je me rappelle ici sur ce blog, les interventions que quelques associations qui ne se sentant pas écouté, prenaient fait et cause pour l’opposition avant les élections. il faut noter ici que cette position ne fait l’objet d’aucune récupération politique, je pense donc qu’il faut regarder cette décision pour ce qu’elle est : la réponse de commerçants face à une municipalité qui ne les comprends pas et ne les écoutent pas. la politique n’a rien à y voir.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Le quartier Mitry ne doit pas faire partie d’Aulnay alors, vu l’état des commerces, personne ni avant ni maintenant ne s’est ou ne se penche sur eux, pour organiser une brocante, ou une foire commerciale, il n’y a besoin que d’autorisations, ce qui est normal, de la a les subventionner, je crois que c est surtout pour de la communication à double sens lors de ces manifestations, de plus faisant partie de la FACAAS, des patrons tel que celui de Carrefour Parinor, devaient avoir de fait des interlocuteurs de choix au sein de la mairie.
Peut etre meme que ces accords n’ont pas pu etre reconduit, ce qui nous amene a la situation decrite, mais ce ne sont que des hypotheses, mais de toute facon, c’est toujours politique.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur Hidri,
Concernant les commerces dans le quartier de Mitry, j’ai pu sonder plusieurs habitants sur les manques dans ce quartier, et les attentes de ces habitants. S’il y a une chose que je félicite (peut être trop hâtivement, nous verrons bien) à la nouvelle équipe, c’est la constitution de groupes de réflexion par quartier. En espérant vous voir dans ce groupe de réflexion en Septembre pour confronter nos idées…
Pour en revenir au sujet, il y a eu une explication de M. Jacob sur Aulnay Radical, sur les raisons de sa décision.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Arnaud, je crois vous avoir apercu a la reunion de quartier qui s est deroulée a Ambourget, je viens a ces reunions, et suis a votre disposition, pour confronter ce que vous voulez, je suis aisement reconnaissable, car etant connu de pas mal de gens presents, meme si quelque fois je me fais discret, me contentant d’ecouter.
Pour connaitre personnellement la plupart des commercants, et pour avoir longuement discuté avec le directeur d’Atac entre autres, je peux vous affirmer que tout ce qui a ete promis aux commercants, comme la reunion des proprietaires, les doleances des commercants, a ce jour rien n’est en plan, des dires de ces memes commercants, la banque je n’en parle meme pas.
Merci pour l info, que je vais m’empresser de lire.
cordialement

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown