Seine-Saint-Denis, Social, Solidarités

Le département envisage d’expérimenter le RSA à Aulnay

31 octobre, 2007 à 8:02 | Posté par

Petite info lue sur le site d’"Actualités Sociales Hebdomadaires" :

Après l’Eure, le Val-d’Oise ou la Loire-Atlantique par exemple, la Seine-Saint-Denis s’est portée candidate, mardi 23 octobre, pour expérimenter le revenu de solidarité active (RSA), sur une partie de son territoire, à condition que l’Etat finance effectivement 50 % du coût réel du dispositif.
Les communes d’Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Clichy-sous-Bois, Livry-Gargan, Montfermeil et Sevran constitueraient le territoire de cette expérimentation, sous réserve de l’accord de leurs maires, souligne le conseil général dans un communiqué.
"Représentatif de la diversité économique et sociale du département", ce périmètre présente en outre l’avantage de comporter une zone dynamique en termes d’emplois, avec la proximité des aéroports Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget.
Pas moins de 8 020 allocataires du revenu minimum d’insertion (RMI), dont 689 en activité, pourront bénéficier du RSA dès l’entrée en vigueur du dispositif, indique le conseil général, présidé par le communiste Hervé Bramy.
Après consultation des acteurs de l’insertion et de l’emploi en Seine-Saint-Denis, le comité départemental d’insertion et le comité de liaison pour l’emploi ont certes émis des réserves sur le dispositif et regretté les reculs du projet gouvernemental par rapport aux ambitions initiales formulées, en 2005, par Martin Hirsch, devenu depuis Haut Commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté.
Mais "malgré les limites, voire les dangers du dispositif, le RSA parmettrait à un certain nombre d’allocataires du RMI du département de bénéficier d’une disposition qui peut leur être favorable", estime l’assemblée départementale, qui a décidé de tenter le pari.
Parmi les différents points qui conditionnent la mise en oeuvre de cette expérimentation, outre les questions financières, figurent aussi un barême incitatif à la reprise ou à l’augmentation d’activité, l’accès à un emploi au moins égal à un mi-temps payé au SMIC, un accompagnement renforcé pour un accès à la formation et à l’emploi, et surtout "une évaluation conduite conjointement avec les partenaires associés", précise le conseil général.
Ce dernier demande aussi, par ailleurs, à l’Etat de financer 50 % des formations d’allocataires du RMI, nécessaires à leur embauche dans des emplois stables, dans le cadre des sept chartes pour l’emploi signées par le département avec des grandes entreprises ou des secteurs d’activité à forte demande de main d’oeuvre (transports, bâtiments, hôtellerie-restauration, …). Une démarche qui a déjà permis le recrutement de plus d’un millier de Séquano-Dyonisiens parmi lesquels des allocataires du RMI et des jeunes de moins de 26 ans, se félicite le conseil général, qui appelle donc à une aide de l’Etat pour poursuivre cette initiative.

Articles similaires:

Une Réponse à “Le département envisage d’expérimenter le RSA à Aulnay”

Bonjour à tous ,
Je recherche d’urgence une personne qui a bénéficié du RSA et qui souhaite témoigner.
Merci de me contacter par Mail à blandineguihot (arobase) partenaireproduction.com ou par tel au 01 53 33 80 80 .
Merci
Blandine GUIHOT

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown