Conseil municipal, Démocratie, Politique, Tribune libre

Tribunes libres de Septembre

13 septembre, 2007 à 12:08 | Posté par

Désormais, nous publierons chaque mois les tribunes des groupes présents au Conseil municipal déjà publiées en fin d’Oxygène ou sur le site internet municipal. L’article 5 du règlement du Conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois fixe à trois conseillers minimum, la formation d’un groupe. Trois groupes ont été constitués.

Groupe Union pour Aulnay (UMP, Parti Radical Valoisien, Nouveau centre, Divers droite):

Notre député-maire Gérard Gaudron avec 22 autres maires de Seine-Saint-Denis, s’est insurgé contre la prolifération des quads et autres mini-motos qui dérangent profondément nos administrés et ne sont pas suffisamment contrôlés. Notre maire a donc cosigné un courrier à l’attention du préfet. Il lui est proposé de mener une action commune et transversale pour stopper ce développement anarchique.
Il est grand temps de trouver les moyens d’empêcher le fonctionnement de ces véhicules non prévus pour circuler sur la voie publique.
Fidèle aux engagements pris, l’an passé, devant les participants aux Journées de la jeunesse, la municipalité met en place des bornes interactives pour informer nos jeunes de toutes les activités sportives et culturelles, de toutes les actions qui peuvent les intéresser et les mobiliser.
La fin de l’année risque d’être agitée par le projet de création du centre commercial « Aéroville » sur la zone de Roissy. L’équipe municipale et son député-maire Gérard Gaudron, s’inquiètent fortement de ce projet très lourd qui ne peut que déséquilibrer l’économie de notre ville. Au pied de l’aéroport Charles-de-Gaulle, l’importance de la création de cet immense centre commercial ne peut que déborder sur les zones de chalandise des villes proches et faire péricliter le commerce local. À l’heure où nous nous battons quotidiennement pour conserver nos commerces de proximité, où nous avons trouvé un équilibre avec de grands centres comme Parinor qui s’agrandit mais qui existe déjà depuis des années, il nous semble légitime de nous opposer à ce projet. Les clients ne peuvent pas se multiplier à l’infini et l’équilibre commercial d’une grande ville comme Aulnay-sous-Bois peut être rompu par lacréation d’un tel centre. Il n’est pas raisonnable, si nous pouvons nous permettre cette expression, de « déshabiller Pierre pour habiller Paul ».
Un autre problème se pose également. Dans un département où la circulation est de plus en plus difficile, avec un projet de cette taille, quel plan de déplacement pour un transit automobile équilibré ?
Voilà un sujet difficile qui viendra animer le débat local comme celui du CMMP qui fera l’objet d’une question écrite par votre député pour qu’enfin on en finisse avec cette friche industrielle et les risques liés à l’amiante. Encore une fois pour ce dernier point, il est impératif que nous fassions tous preuve de lucidité et de réalisme.

Groupe Avec vous, Aulnay autrement (PS, Parti radical de gauche, Les Verts):

En ce début septembre, la rentrée sociale est désormais engagée, dans un climat où les menaces de crise financière et boursière accompagnent l’envolée des prix à la consommation. Les avis d’imposition reçus disent, eux, la triste réalité des allègements fiscaux promis. Et, pour faire bonne mesure, après les cadeaux fiscaux – eux bien réels ! – consentis par la nouvelle majorité parlementaire aux plus riches, voilà que ressurgissent les propositions de TVA sociale… qui vont pénaliser toujours les mêmes, les familles démunies et les couches moyennes dont le pouvoir d’achat se réduit dangereusement.
Dans notre ville, outre les fermetures de classes annoncées, des conditions de sécurité qui se sont aggravées cet été, la pénurie de logements qui pénalise des milliers de familles devient un obstacle
majeur à l’évolution harmonieuse d’Aulnay-sous-Bois.
Depuis la signature du Programme de rénovation urbaine en 2004, près de 500 appartements ont été vidés et 350 démolis des 820 prévus. Le rythme de l’opération de démolition a été accéléré depuis six mois. Il ne se passe pas de semaine sans que nos élus soient interpellés par des familles aulnaysiennes déboutées de leurs demandes de logement. Les bailleurs ne font plus face. Le maire, débordé, n’accorde plus d’audience aux demandeurs de logement, même pour les situations sociales les plus délicates. Et, dans le même temps, des possibilités foncières disponibles depuis 2005 n’ont jamais été exploitées ! Rien n’est fait pour la reconstitution de l’offre locative malgré les engagements pris. Au point que nos élus ont dû saisir le préfet de Seine-Saint-Denis pour l’alerter sur la gravité de la situation et la précarité du PRU. Quant à l’accès à la propriété, outre le prix élevé du foncier bâti, avec la remontée des taux d’intérêt et les précautions multipliées des institutions bancaires, il faudra attendre des jours meilleurs ! Tout est bloqué !
En matière de transport, on a pu lire la longue critique du rédacteur de la tribune libre de l’UMP adressée au Conseil général dans le magazine Oxygène de juillet à propos de la desserte du quartier Balagny. Comme souvent, il omet volontairement l’essentiel : que la demande est en cours d’instruction, que nos élus l’ont relayée depuis longtemps au Conseil général et au syndicat des Transports d’Île-de-France, que le renouvellement de la convention de délégation publique de transport
à la TRA, en cours de signature, prévoit précisément l’amélioration de plusieurs dessertes et que la situation du quartier Balagny en fait partie. Il pourrait également rappeler les efforts du Conseil général et du Conseil régional dans le domaine des transports et, en revanche, les restrictions budgétaires de l’actuelle majorité gouvernementale, tout comme le non-respect de ses engagements, en matière de transports toujours, dans le Contrat de Plan et le Schéma directeur d’Île-de-France.

Groupe des élus communistes:

Nous espérons que malgré une météo capricieuse et un contexte politique et social préoccupant, les congés d’été auront permis à chacun de prendre du repos et de se préparer à une rentrée qui s’annonce difficile pour beaucoup.
En ce début de septembre, le chantier de construction de la résidence Matisse va démarrer pour la livraison de 51 logements en avril 2009. Enfin ! Mais peut-on vraiment se réjouir quand on prévoit, pour ce qui concerne Logement Francilien, la construction de 400 logements à l’horizon 2011 ?
On est loin du compte face :
– À la démolition de 800 logements.
– Au constat fait par le diagnostic du PLU concernant le retard accumulé depuis 1990 dans la construction de logements à Aulnay.
– Aux volontés affirmées dans le nouveau PLU de « maintenir le niveau démographique local actuel », « développer les capacités résidentielles ».
– Nous attendons encore les projets de construction de logements accessibles à tous qui permettraient de répondre aux besoins des Aulnaysiens dans ce domaine.
– À Aulnay comme au niveau national, il y a loin des promesses faites à leur réalisation.
Les congés d’été ont été mis à profit par le gouvernement, soutenu par le député-maire d’Aulnay, pour frapper dans tous les domaines : justice, institutions, code du travail, politique de santé…
Les élus communistes appellent à résister, résister au passage au privé de l’EDF, aux atteintes au droit de grève, aux expulsions, à l’institution de la franchise médicale, à tout ce qui transfère les richesses vers les très riches en faisant payer les pauvres. Ils vous invitent à venir les rencontrer et discuter au stand d’Aulnay, à la Fête de l’Humanité, les 14,15 et 16 septembre prochains.

Les commentaires sont fermés.