Médias, Politique

Marianne: Marine Le Pen en visite diplomatique au marché d’Aulnay

6 avril, 2007 à 20:59 | Posté par

Décontractée et souriante, Marine Le Pen a visité ce matin le marché d’Aulnay-sous-Bois (93), présentant une version très lissée du programme du Front national.

A croire que son sourire la protège de tout, Marine Le Pen ne l’a pas quitté. C’est pourtant au milieu d’une certaine agitation qu’elle a visité, ce matin, le marché d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Accueillie par un groupe d’anti-frontistes aux cris de « Pas de quartiers pour les fascistes, pas de fascistes dans les quartiers », la fille du candidat de Front national (FN) joue la décontraction : « Je ne les trouve pas beaux et haineux. Mais faut les comprendre : s’ils ne venaient pas nous gueuler dessus, ils n’existeraient pas ! »

Préférence nationale ?

« Dis-leur d’aller au boulot ! », lance une passante. Marine Le Pen sourit. La foule des journalistes est presque impénétrable mais le service d’ordre laisse remonter quelques personnes. Une femme se plaint de ce qu’elle n’a pas le droit de vote. La fille du candidat du FN commente : « Si elle devient Française, elle votera : nous pensons qu’il faut garder aux Français un certain nombre de privilèges dans leur pays. » Le sujet est récurrent mais personne ne reçoit de réponse totalement négative. C’est son style.

Un immigré d’origine algérienne s’avance et lui montre sa carte d’identité : « Mais vous n’êtes pas concerné Monsieur : vous êtes Français ! » Perché sur l’épaule de Marine Le Pen, Alain Soral (essayiste et ancien du PCF) a le ton plus sec : « Si ce Monsieur parle de préférence nationale alors qu’il a une carte d’identité française, c’est à cause de vos mensonges ! », développe-t-il aux journalistes alentour.

« Laissez parler Marine ! »

A la question des mesures du FN pour la banlieue, la fille du candidat est préparée : « On propose la même politique que pour tous les autres : les problèmes se résoudront en banlieue quand nous les aurons réglés ailleurs. » Remarque qui se noie dans les commentaires de banalisation de cette visite : « Vous parlez de visiter les cités comme d’aller au zoo ! » ironise-t-elle.

Soral se lance dans une démonstration avec une jeune journaliste : « Sarkozy, il voit des petits noirs et des petits blancs partout. Ça c’est raciste. Nous, nous parlons des Français ! » Jean-François Touzé, membre du bureau politique du FN, lui met la main sur l’épaule et le coupe : « Laissez parler Marine ! »

Arrivée dans un café, elle donne un mini-conférence de presse, interrompue par des clients. Un d’eux s’avance : « Mes parents sont étrangers mais j’ai demandé la nationalité française.
–Eh bien, avec nous, vous resterez en France,
répond Marine Le Pen.
-Alors je voterai pour vous ! »

Sylvain Lapoix

—————–

Le marché en question est celui du Centre gare, boulevard de Strasbourg.

Articles similaires:

Une Réponse à “Marianne: Marine Le Pen en visite diplomatique au marché d’Aulnay”

Il fait vraiment pitié Soral, il est beau le coco à la botte du FN !
On a vu les images de la visite du FN à Aulnay sur C+, et Soral qui s’en prend au journaliste sur « les mensonges des médias » (La théorie du complot est vraiment leur fond de Commerce au FN) et à ces questions visiblement genantes Soral lui propose « de le prendre » ou il veut quand il veut… Intimidation, menace…. ?
Bref, rien de neuf sous le soleil, le FN qui veut se donner un visage plus respectable, plus « soft » grâce a Marine, montre encore de temps en temps son vrai visage…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown