Associations, Entreprises, Justice, Urbanisme

Communiqué après le procès en appel contre MacDo

14 décembre, 2006 à 12:11 | Posté par

Je vous livre le communiqué qui a été distribué aux riverains du projet d’implantation d’un restaurant MacDonald’s au carrefour de la Négresse, à la sortie de l’autoroute A3 Aulnay-Centre:

RIVERAINS DU PROJET DU MAC DONALD DE L’AUTOROUTE

Que peut-on craindre du 21 Février 2007 ?

qu’après le procès en appel du 6 décembre 2006, la justice rende un verdict qui autorise Mac Donald à reprendre ses travaux, et à transformer définitivement une entrée de ville en Zone d’Activité.

C’est d’ailleurs avec un certain cynisme que les avocats du « restaurateur » ont ironisé sur un quartier pavillonnaire qui n’aurait plus que le nom, tant sont nombreuses les enseignes commerciales qui ont été autorisées à s’installer, alors que seule est classée ZI, la parcelle sur laquelle Paris Nord Moto vient d’agrandir son site.

– Quelle est cette arrogance, propre à ce consortium international, qui l’autoriserait à décider du sort d’un quartier d’être ou ne pas être pavillonnaire.

– Quelle est cette suffisance dans cette attitude qui consiste à promettre de ne pas demander de dommages et intérêts « contre » l’obtention d’une relaxe des prévenus.

– Quelle est cette audace que de prétendre que le bâtiment de la SOVAG n’a pas eu « totalement » sa terrasse de démolie, alors que des photos prouvent cette situation et que de nombreux Aulnaysiens pourraient en attester, sans avoir à utiliser le carbone 14 pour « dater » la réalisation de ce plancher qui a été reconstruit.

Nous avions obtenu ce procès en appel parce que nous n’avions pas été prévenus de celui qui s’est tenu en première instance l’année dernière. En effet, ni le Parquet, ni la DDE ni la Municipalité d’Aulnay n’avaient jugé utile de nous prévenir qu’un procès s’organisait au nom de l’Etat, donc des Français, mais sans la présence des Aulnaysiens les plus concernés.

Nous avons eu l’espoir de pouvoir nous faire entendre en qualité d’intervenant volontaire . Cette possibilité nous a été refusée et comme seule la municipalité a pu s’exprimer, nous regrettons d’autant plus vivement que le Maire ne nous ait pas reçu et que son Directeur de Cabinet n’ait répondu à aucune des questions que nous lui avons posées . Comment dans ces circonstances être efficaces et complémentaires surtout après le refus par la mairie de se porter partie civile, une qualité qui autorise un développement autrement plus conséquent que celui qui lui a été dévolu à ce procès en tant que simple « sachant ».

– Oui, nous aurions eu d’autres choses à dire

– Oui, la ville aurait pu les dire à notre place

– Oui, le Président de Mac Donald Europe était présent pour défendre avec acharnement les intérêts sa multinationale

– Non, Gérard GAUDRON n’était pas présent à Votre procès

Il nous reste l’espoir que le tribunal ne se laisse fléchir par cette pression outrageante pour la justice de notre pays et par une argumentation mensongère que nous n’avons pas pu dénoncer mais que nous pourrions faire relayer par les médias

Alain BOULANGER, président de Capade Sud

Articles similaires:

4 Réponses à “Communiqué après le procès en appel contre MacDo”

Mon cher Jérome, ce post est peu compréhensible.
Doit-on comprendre qu’aucune décision de justice n’a été prise et que celle-ci aura lieu le 21 février.
Il serait intéressant de joindre M. Boulanger pour faire un point historique sur l’implantation du Mac-Do.
Et surtout les nuissances qu’il va engendrer.
A+

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Mon cher Jérome, ce post est peu compréhensible.
Doit-on comprendre qu’aucune décision de justice n’a été prise et que celle-ci aura lieu le 21 février.
Il serait intéressant de joindre M. Boulanger pour faire un point historique sur l’implantation du Mac-Do.
Et surtout les nuissances qu’il va engendrer.
A+

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

aucune décision n’a été prise et le jugement est mis en délibéré au 21 février. pour le reste je tiens à préciser que si le maire n’était pas présent, cela est normal puisque cela se passe par avocat interposés. nous avons toutefois par écrit et par oral ce jour là redit notre droit pour nous faire entendre. nous verrons bie n, il faut attendre…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonjour.
Esperons que tout se passe pour le mieux… .
DI.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown