Immobilier, Logement, Médias

L’Express: Aulnay-sous-Bois: La surenchère !

12 septembre, 2006 à 17:58 | Posté par

Au nord-est du département, le marché immobilier a littéralement explosé ces dernières années: 42%, en trois ans, à Aulnay-sous-Bois. Avec son RER B, sa proximité avec les autoroutes A 1 et A 3, la ville, majoritairement pavillonnaire, garde un côté agréable. Néanmoins, selon les professionnels du secteur, la surchauffe menace. «Disons-le franchement, les prix sont trop élevés! Les vendeurs sont devenus trop gourmands», confie Florent May, de l’agence Centrale May. Certains sont plus pessimistes encore. «Le coup de frein sera brutal et inévitable», prédit Olivier David, du Comptoir Immobilier. Cette hausse atteint principalement la partie privilégiée du sud de la ville, au-delà de la gare. Exemple: cette maison de 70 m2, boulevard Lefevre, avec 2 chambres et 300 m2 de terrain, vendue 220 000 €. Et cet appartement de 40 m2 vendu 88 000 €, rue de Reims, est plutôt une bonne affaire compte tenu de son emplacement.

Le tram-train devrait doper Chanteloup

Même le nord de la ville, avec le quartier des 3000, a vu les prix grimper, comme le prouve la vente de ce pavillon de 165 m2, proche du carrefour de l’Europe, pour 280 000 €. Il faut dire que les opérations de rénovation urbaine y sont en cours. Ainsi, au Gros-Saule, un appartement de 4 pièces, avec parking et ascenseur, a trouvé preneur pour 150 000 €. En moyenne, un pavillon se négocie 240 000 € dans la commune. Mais les prix montent pour les belles affaires: rue des Saules, au Vieux-Pays, une maison de 180 m2 sur 3 niveaux, avec 3 chambres et un sous-sol, s’est vendue 319 000 €. Enfin, le nouveau tram-train qui reliera Aulnay à Bondy en moins de dix minutes dope le secteur de Chanteloup, où une maison de 5 pièces avec 3 chambres a été acquise pour 250 000 €.

Nicolas Pinault

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE DOSSIER COMPLET SUR LE SITE DE L’EXPRESS

Articles similaires:

4 Réponses à “L’Express: Aulnay-sous-Bois: La surenchère !”

Malheureusement (ou l’inverse pour les vendeurs), les prix dans certaines rues d’Aulnay-sud sont bien au-dessus de ceux cités dans l’article.
Et je pense qu’il n’y aura pas de krach mais plutôt une stagnation des prix.
Les vendeurs sont gourmands mais la concurence des très nombreuses agences ne fait qu’accroitre la hausse des prix.
Et si ce niveau élevé de prix poussait une partie de la population à partir loin du 9-3.
J’ai déjà deux couples avec enfants de mon entourage qui viennent de quitter le département pour une région d’IDF moins « à problème » (dixit les appréciations des ces migrants).

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Une hausse des prix qui en devient intenable ajouté à une situation à Aulnay pas forcément si rose qu’on le prétend est un problème majeur dont nos élus ne semblent pas encore avoir pris conscience.
D’un côté, nous avons une ville qui devient comme Le Raincy et d’un autre, malgré les grands projets, la consécration de la ségrégation et du ghetto.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Le marche immobilier sur la commune a toujours été un micro marché. Il faut bien distinguer la vente d’appartement et la vente de pavillon.
Malgré tout le marche se régule entre l’offre et la demande. Attention au préjugé Nord Sud qui correspondre à mon sens à aucun fondement, il faut mieux parle de quartier.
Mais la seul chose à déplorer c’est le découpage des quartiers. Car pour moi un centre gare c’est aussi bien Nord Sud Est Ouest , car pour beaucoup de non aulnaysien le nord commence rue Anatole France.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je confirme que les prix indiqués dans ce post sont bien en dessous de la réalité.
un tour sur cette URL le confirmera :
http://www.pap.fr/evaluation/bvi_cons.asp?rec=93%27+AND+Instr%28VREC%2C%27AULNAY+BOIS%27%29+%3C%3E+0+AND+TYP+%3D+%27M%27&tit=93+Aulnay+sous+bois&Page=1&typ=+%28Maisons%29

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown