Politique, Seine-Saint-Denis

Le maire de Bobigny est décédé

26 août, 2006 à 8:37 | Posté par

Bernard Birsinger, 52 ans, maire de Bobigny depuis 1995, est décédé, hier vers 15h30, foudroyé par une crise cardiaque. Il participait à une université d’été sur le logement à Bunus (Pyrénées-Atlantiques).

Son décès brutal a provoqué une immense émotion à Bobigny, et dans tout le département. "Je suis catastrophé par la nouvelle. Je l’ai vu hier, jeudi, à Bobigny à la vente des fruits et légumes à prix coûtant. Il semblait en pleine forme", témoigne Hervé Bramy, président (PCF) du conseil général de Seine-Saint-Denis. Thierry Bonhomme, conseiller municipal (UMP) de Bobigny, est bouleversé au téléphone. "C’était un opposant politique pour moi, mais c’était un homme de coeur, dit-il. Je pouvais discuter avec lui, même si je combattais ses idées." L’élu d’opposition, actuellement en vacances en Bretagne, a décidé de rentrer pour assister aux obsèques. Même Jean-Christophe Lagarde, député-maire (UDF) de Drancy qui lui avait ravi son poste à l’Assemblée nationale en 2002, se déclare "choqué et bouleversé" par l’annonce de la mort du maire de Bobigny. "Bernard Birsinger était un adversaire combatif, ancré dans ses convictions et que j’ai progressivement appris à respecter", déclare l’élu centriste.

Un cahier de témoignage est ouvert, dès ce matin, à la mairie de Bobigny, pour toutes les personnes émues par le décès de Bernard Birsinger. Une permanence téléphonique sera également assurée au 01.41.60.93.67 et au 01.41.60.93.67. Dès lundi aussi, c’est un hommage plus politique qu’ont décidé de rendre les responsables du Parti communiste, au siège du Comité national du PCF, place du Colonel-Fabien à Paris.

Source: Le Parisien.

Articles similaires:

4 Réponses à “Le maire de Bobigny est décédé”

Bonjour.
Forcément une pensée pour Monsieur Bernard Birsinger et ces proches, tenez-bon…même sans lui !
La vie ne tient qu’à un fil… .
A Dieu nous appartenons et à lui nous retournerons.
@+.
Issaga DIARRA.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Merci Monsieur le maire d’avoir toujours défendu l’égalité des chances pour tous ,la fraternité et la cause des immigrés.
Toutes nos condoléances à sa famille, aux balbyniens et à la mairie .

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Sans polémiquer, je pense que certain élu devrait se taire. J’ai vraiment honte de lire  » se déclare « choqué et bouleversé » par l’annonce de la mort du maire de Bobigny. « Bernard Birsinger était un adversaire combatif, ancré dans ses convictions et que j’ai progressivement appris à respecter », déclare l’élu centriste. Et de son vivant le trainer dans la boue, sans raison, avec le cd rap à l’assemblée nationale… cela veux dire quoi progressivement appris à le respecter si à sa mort la sincérité est absente ?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Frank Cannarozzo | 30 août, 2006 à 9 h 31 min

ne soyez pas si dur. les adversaires politiques se cotoient souvent en dehors des « réunions animées » et croyez moi ils s’apprécient souvent en tant qu’hommes même si publiquement ils ne peuvent pas effacer leurs divergences politiques.
la politique est un combat difficile et pas toujours très glorieux j’en conviens avec vous mais quand vous cotoyez vos adversaires pendant des années vous savez apprécier ce qu’il y a de bie nchez eux et il y en a forcément. en tout cas c’est mon cas, même si je ne connaissais pas personnellement Bernard Birsinger nous nous sommes quelques fois confrontés politiquement et nou sommes également retrouvé, par exemple sur les voilences envers les femmes. l’unifrome polituqe ne fait pas l’homme, ne vous y arrêtez pas …

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown