Immobilier, Logement, Seine-Saint-Denis

Argus du Logement 2006

24 août, 2006 à 18:19 | Posté par

Chaque année, à la rentrée, Le NouvelObs et son supplément ParisObs, consacre un dossier aux prix de l’immobilier. Voici les tendances pour 2006 en Seine-Saint-Denis:

Les Lilas: 3 438 € au m²
Le Pré-Saint-Gervais: 3 227 €
Le Raincy: 2 929 €
Pantin: 2 927 €
Montreuil: 2 924 €
Neuilly-Plaisance: 2 804 €
Gournay-sur-Marne: 2 767 €
Villemomble: 2 723 €
Rosny-sous-Bois: 2 714 €
Saint-Ouen: 2 686 €
Romainville: 2 586 €
Les Pavillons-sous-Bois: 2 577 €
Bagnolet: 2 547 €
Noisy-le-Grand: 2 532 €
Gagny: 2 516 €
Drancy: 2 489 €
Bondy: 2 449 €
Noisy-le-Sec: 2 447 €
Livry-Gargan: 2 445 €
Saint-Denis: 2 429 €
Neuilly-sur-Marne: 2 386 €
Vaujours: 2 347 €
Aulnay-sous-Bois: 2 339 €
Le Bourget: 2 333 €
Le Blanc-Mesnil: 2 279 €
Aubervilliers: 2 275 €
Coubron: 2 213 €
Tremblay-en-France: 2 114 €
Pierrefitte-sur-Seine: 1 983 €
La Courneuve: 1 977 €
Bobigny: 1 975 €
L’Ile-Saint-Denis: 1 971 €
Epinay-sur-Seine: 1 945 €
Montfermeil: 1 941 €
Villepinte: 1 825 €
Stains: 1 751 €
Clichy-sous-Bois: 1 456 €

Articles similaires:

3 Réponses à “Argus du Logement 2006”

Bonsoir.
Comment comprendre et analyser ces chiffres ?
Est-ce bien ou…?
@+.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Frank Cannarozzo | 30 août, 2006 à 9 h 25 min

en fait c »est très tronqué car ce n’est qu’une moyenne et même pas la médiane qui serait un meilleur indicateur. sur aulnay le prix au m2 varie de 1 à 4 de 900 à 4000 E/m2 et ce peut être le cas ailleurs, alors ce n’est ni bien ni mal.
par contrte deux remarques:
on trouve forcément en tête les villes limitrophes de paris et le prix est alors plus lié à cette immédiate proximité qu’à l’état du logment lui-même. ensuite on trouve également en t^^ete les petites communes très protégées comme le raincy, villemonble etc.
vient ensuite toutes les autres et dans ce lot là nous sommes plutot très bien placé, et enfin si on nous compare aux communes les plus grandes et les plus habitées comme saint denis, nous sommes à un niveau comparable.
enfin je crois que la bonne mesure est dans la variété et non dans le prix moyen. c’est cette variété qui permet de réaliser la mixité même si et je suis là d’accord avec vos propos tenus ailleurs, il y a encore du travail. ualnay a besoin aujourd’hui essentiellement d’une offre de logements intermédiaires qui permettent de sortir du logement social sans avoir à fuir la commune à cause de prix trop élevés. donc finalement un prix pas trop élevé est aussi un atout pour réaliser cela.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

En effet, notre ville, comme beaucoup d’autres, a besoin de diversifier son parc de logements sur son territoire. Mais, aussi, elle doit absolument décloisonner ses quartiers dans les faits que dans l’imaginaire. Cela devrait constituer un des objectifs du PLU.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown