Démocratie

Compte-rendu du Conseil de quartier de La Plaine

3 février, 2006 à 16:55 | Posté par

Hier soir, avait lieu la réunion publique du Conseil de quartier de La Plaine dans la petite salle de La Grande Brise, rue Paul Cézanne. Ce super-quartier rassemble La Rose des Vents, Les Perrières, Les Petits Ormes, Cité de l’Europe, Le Merisier, Les Etangs et le nord de Balagny, bref quasiment tous les quartiers populaires d’Aulnay, plus communément les quartiers nords.

Comme pour le Conseil de quartier du Centre gare, il y avait du monde. On sent bien que les Aulnaysiens ont envie de s’exprimer sur ce qui les touche, les préoccupe. D’où l’intérêt évident de ces Conseils de quartier.

Après l’énumération de chiffres et de réalisations pour l’année 2006 dans le super-quartier, le débat a vite tourné aux questions de l’habitat, de l’emploi et des discriminations.

Ainsi, les personnes présentes ont raconté leurs difficultés avec le principal bailleur social du quartier, Logement Français. Ils ont évoqué les problèmes de chauffage, de gaz, d’entretien des logements. M. Cannarozzo a répondu qu’il n’était pas au courant de ses problèmes. Ce à quoi, il lui a été répondu que ces problèmes ne datent pas d’hier, mais depuis plusieurs années, depuis de trop nombreuses années. Un sentiment de mépris à l’égard des locataires a été évoqué.

M. Labbé a fait part du décalage et du déficit entre le nombre de démolitions et le nombre de reconstructions prévus dans le cadre du Programme de Rénovation urbaine (PRU). M. Gaudron a répondu que la municipalité cherchait d’autres terrains pour que le ratio 1 démolition-1 reconstruction soit atteint.

On ne peut que regretter ce décalage entre les premières démolitions (Tour Dugay-Trouin, 7-9 et 10 Bourdonnais, 57 Paul Cézanne, Rue Edgar Degas, etc.) et les futures 86 nouvelles constructions dans le secteur dit du jardin japonais sur l’emprise de la RN2. De plus, les terrains prospectés sont à mon sens trop proches des secteurs HLM actuels (Vélodrome, Roseraie, RN370,…). Bref, on ne sent pas une volonté de mixité sociale à deux sens. Notons aussi que les rotations de logement sont très faibles.

Plusieurs locataires de Logement Français se sont plaints de l’augmentation des loyers et des charges alors que le service ne s’améliore pas. M. Segura a fait part de son analyse. Pour lui, les hausses des loyers répétées conduisent plusieurs ménages à ne plus pouvoir les régler, et donc à libérer du logement.

Puis, la discussion est arrivé aux problème de l’accès des habitants du quartier à l’emploi. Plusieurs personnes ont souhaité que plus d’Aulnaysiens puisse travailler dans les entreprises aulnaysiennes. Une préference locale plus accrue que les 20 et bientôt 30% de locaux dans les entreprises situées en Zone franche urbaine (ZFU). Je crois qu’il faut également améliorer la formation des Aulnaysiens, jeunes et moins jeunes, afin qu’ils n’accèdent pas qu’aux seuls métiers peu qualifiés.

De plus, plusieurs personnes ont parlé des discriminations qu’ils subissent pour accéder à l’emploi ou au logement. De même pour l’accès à de bonnes conditions d’éducation, pour les jeunes et les moins jeunes. Aussi, il a été fait part par quelques-uns qu’ils avaient essayé plusieurs fois de prendre rendez-vous avec le maire ou ses adjoints et qu’ils ne l’avaient toujours pas obtenu.

Une personne s’est dite surprise qu’Aulnay, avec ses zones d’activités, sa richesse industrielle, ait des quartiers dans la même situation que des villes moins bien loties telles que Bondy, Montfermeil ou Sevran.

Ainsi, j’ai senti une véritable de parler de la part des personnes présentes à ce Conseil, comme à celui du Centre gare. Le PRU ne me semble pas être la seule solution pour résoudre ces problèmes qui minent le moral et provoque le désespoir des habitants des quartiers nords d’Aulnay, même s’il est indispensable à ces quartiers.

Je serais peut-être présent au Conseil de quartier de la Morée. En attendant, ceux qui ont assisté au Conseil de quartier du Parc, n’hésitez pas à envoyer vos comptes-rendus.

Jérôme Charré

Articles similaires:

Une Réponse à “Compte-rendu du Conseil de quartier de La Plaine”

commenter
Frank Cannarozzo | 4 février, 2006 à 10 h 25 min

Votre résumé n’est pas très loin de la réalité, mais je voudrais ajouté quelque chose qu’il est difficile de faire passer dans de telles réunions ou l’émotion commande plsu que la raison. C’e n’est pas que nous ne sommes pas, comme moi au courant de tout, mais que sur le terrain, il ya un grand nombre d’acteurs et que les informations n’arrivent pas aux élus dans la minute surtout quand ce n’est pas le sujet de leur délégation. Si je suis bien au courant des difficultés réccurentes du quartier, il est vrai que la fuite de gaz toute récente ou le nettoyage déplorable ne sont pas des infos que je possédais. Et soyons humble, je ne suis pas big brother, les moindres faits et gestes des habitants et deouts ceux qui sont sur la ville ne me sont pas connus. Finalement heureusement.
Ceci dit, cette réunion a plutot été utile même si elle était parfois tendue. moi je ne fais pas mystère du fait que tout ne va pas bien. Mon rôle est de faire parler, dêtre porte parole et de résoudre quand cela est de ma compétence. En ce sens cette réunion a joué son rôle, je jouerais le mien. Et même je recommencerais …

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown