Amiante, Environnement, Politique, Santé

Dominique Voynet s’engage sur le dossier du CMMP

26 janvier, 2006 à 18:12 | Posté par

Samedi matin, avait lieu une réunion-manifestation à la salle du parc Gainville à propos du sort de l’ancienne usine d’amiante du Comptoir des minéraux et matières premières (CMMP), désaffectée depuis près de quinze ans et truffée de l’amiante qu’elle a broyé, brassé et pulvérisé dans l’air pendant des décennies.

Le combat des associations, des parents d’élèves de l’école du Bourg et des riverains pour une déconstruction sécurisée de l’usine ne semble plus être à l’ordre du jour. En revanche, une démolition pourrait avoir lieu au printemps.

Les associations ont appris qu’un permis de démolir est en cours d’instruction à la mairie d’Aulnay-sous-Bois. Le permis ne ferait état, selon eux, d’aucune mesure de confinement ni de protection du voisinage, alors que la présence d’amiante dans tous les bâtiments de l’usine a été largement confirmée par des expertises.

Lors de la réunion, la sénatrice Verts parachutée de Dôle, Dominique Voynet, s’est engagée auprès des habitants. Elle a expliqué qu’elle n’était pas sûre de l’intérêt de la ville à racheter l’usine. Mais, elle a promis d’écrire au préfet et de poser une question aux ministres de l’Environnement et de la Santé.

Egalement présent samedi, à la réunion, le maire UMP Gérard Gaudron a donner quelques explications. Il a affirmé ne pas avoir signé ce permis et qu’il ne signerait aucune demande à n’importe quelle condition. Néanmoins, il a refusé de communiquer sur un permis en cours d’instruction, laissant chacun dans un flou artistique. Il a ajouté qu’il n’était pas possible de déplacer l’école du Bourg.

Puis, les personnes présentes ont souhaité que le maire tienne la promesse faite aux associations de n’accorder aucun permis sans les consulter. Les membres du collectifs ont voté une motion et placé le maire devant sa responsabilité d’élu afin qu’il prenne position pour la mise sous bulle de tous les bâtiments.

La matinée s’est achevée par une manifestation des habitants devant le portail du Comptoir des minéraux. Une usine désaffectée désormais immortalisée sur un film vidéo tourné par-dessus la clôture de cette ruine.

Jérôme Charré

Articles similaires:

5 Réponses à “Dominique Voynet s’engage sur le dossier du CMMP”

Bonjour,
arretons de parler de parachutage de Mme VOYNET. Il existe également des maires qui bénéficient d’un « héritage » quand le patron s’en va.
Pour le reste, il est heureux que des élus de dimension nationale viennent et donnent leur point de vue sur ce dossier qui n’est pas traité sérieusement par les « personnes responsables ».

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Le parachutage comme les héritages sont des pratiques politiques que je n’approuvent pas.
Néanmoins, le soutien d’élus nationaux à tous ceux qui se battent pour la santé de tous est à mon sens essentiel quand nos élus semblent absents.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

pourquoi ne pas dire tout simplement que Dominique Voynet était présente à la réunion publique du 21 Janvier salle Gainville (site pollué du cmmp)
en tant que sénatrice de Seine Saint Denis ?
Nicole Voide (soeur de Pierre Léonard,décédé de l’amiante, le petit garçon de l’invitation à la réunion publique)

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Pourquoi l’occulter ? Son parachutage est un fait que je n’ai évoqué qu’une fois en deux notes.
Cela ne m’empêche pas pour autant de penser que si son soutien et son action permettent enfin de déconstruire avec confinement l’usine, alors elle aura été d’un grand secours.
Néanmoins, ce que je crains est que cette question de santé publique devienne la base d’un affrontement politique. J’estime que tous nos élus doivent être solidaires pour que le danger cesse le plus tôt possible.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir
concernant l’affrontement politique, il ne devrait pas en être question sur un sujet aussi grave.
D’autre part et pour que tout le monde soit informé de nos actions, nous avions contacter l’ensemble des conseillers municipaux.
Ce que je trouve dommage : c’ est d’avoir constaté leur absence.
La solidarité n’est pas encore d’actualité sur ce dossier qui dure depuis bientôt 10 ans.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown