Démocratie

Lorsqu’un conseiller de quartier écrit au Maire

7 décembre, 2005 à 10:37 | Posté par

J’ai reçu le courrier qu’a envoyé Alain Boulanger, conseiller du quartier Centre gare, au Maire.

                                                                                                   Aulnay, le 1er décembre 2005

Monsieur le Maire,

Que nous habitions au Nord ou au Sud de notre ville, nous sommes tous concernés par les évènements qui viennent de se produire et dont nous devons  chercher les origines afin d’y apporter les réponses les plus adéquates possibles.

Vous nous avez sollicités pour participer à une marche républicaine de protestations contre une violence inqualifiable. Ce n’est qu’un début à un processus à imaginer. Il semble qu’un lien ait été rompu et qu’un manque important ait créé une désespérance qui explique, sans la justifier, ces émeutes. Le gouvernement, le premier, vient de décider de financer un certain nombre de dossiers afin de répondre à quelques-unes des attentes.

A moins de créer une autre version des Comités de Quartiers, ceux déjà en place, sensiblement améliorés, devraient être la base d’une structure propice pour établir un échange constructif.

Nous n’avons pas été réunis depuis près de 6 mois. Ne croyez-vous pas que la situation que nous venons de vivre nécessite une réunion commune des quartiers en présence des 2 conseillers régionaux et des 2 conseillers généraux de notre ville afin de limiter les dérapages politiciens.

Cette réunion extraordinaire placée sous votre présidence et dans un esprit de concorde républicaine, ce qui n’est pas fréquent, permettrait de façon significative de jeter les bases d’un travail de démocratie de proximité. Nous croyons encore plus aujourd’hui qu’hier en cette démarche sans laquelle vous ne ferez pas adhérer grand monde même si vos intentions sont louables.

Les quartiers doivent pouvoir se parler. Des réunions séparées attiseraient des tensions contre-productrices.

Au terme de notre mandat de conseillers de quartiers ne serait-il pas judicieux de redéfinir la fonction des comités de quartiers en direction du tissu associatif avec l’accord de votre opposition municipale qu’il faut impliquer et responsabiliser ?

De nombreuses initiatives, en dehors de notre ville, démontrent la gravité et l’urgence d’une mobilisation la plus large possible. Nous pensons donc qu’il faudrait que vous nous réunissiez rapidement et la démocratie de proximité, qui n’est pas une formule vide, y gagnerait en efficacité.

Le plus important étant l’avenir, nous espérons que vous apprécierez, comme il se doit, notre démarche. Nous n’osons penser que vous la traiterez avec mépris.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.

Alain Boulanger

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.