Education, Handicap, Jeunesse

Aulnay assure le maintien des enfants handicapés mentaux à l’école

7 septembre, 2005 à 18:37 | Posté par

La ville d’Aulnay-sous-Bois, l’Education nationale et l’hôpital Robert Ballanger ont signé une convention de partenariat afin de mettre en place l’accompagnement à l’école des enfants présentant des troubles psychiques.

Ce dispositif, baptisé Handiscol, a été lancé en 2003. Il visait à harmoniser dans tout le pays, les conditions d’accueil et d’intégration à l’école des enfants porteurs de handicaps, en se substituant aux initiatives locales qui pouvaient exister.

Aulnay-sous-Bois mène une politique volontariste dans ce domaine depuis de nombreuses années. C’est rare pour être souligné d’autant qu’elle permet d’accompagner et de favoriser l’intégration de toutes les personnes en situation de handicap. En effet, la Mission Handicap, créée en 1990 est la seule structure municipale de cette nature sur le département.

Ainsi à Aulnay, l’accueil des enfants présentant un handicap peut se faire dans le cadre d’un "projet personnalisé" dès le plus jeune âge dans les structures de la petite enfance, les centres de loisirs maternels et élémentaires…

Grâce à la nouvelle loi, des auxiliaires de vie scolaires de l’Education Nationale (AVS) vont prendre le relais de la Mission Handicap. Or, les enfants présentant des troubles du comportement et de la personnalité ne sont pas concernés par ce dispositif "Handiscol" alors que 80 % des enfants accompagnés par la Mission Handicap d’Aulnay ont un handicap de nature psychique.

La signature de cette convention le 5 juillet permet de répondre à ce problème. Dès la rentrée 2005, la Mission Handicap pourra poursuivre son travail dans les écoles maternelles auprès de ces enfants, quel que soit leur handicap, moteur, sensoriel ou psychique.

Ce sont 14 auxiliaires d’intégration municipales qui seront sur le terrain au coté des enseignants et des enfants et, pour une période de un an, à maintenir sur l’école élémentaire Nonneville les trois ATSEM spécialisées dans l’accompagnement des enfants déficients visuels, mettant à profit leur formation au braille. Le service municipal de la ville, Mission Handicap, prend en charge près de 50 enfants par an. Elle est un soutien important aux familles, aux enfants et aux professionnels de l’éducation nationale.

Jérôme Charré

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.