Histoire

Voyage au pays de l’Aulnoye

30 août, 2005 à 8:55 | Posté par

Aulnay-sous-Bois avait pour blason de l’or à l’aulne arraché au naturel. Aujourd’hui, le logo de la ville se résumé à un A majuscule et un "arbre au vent". Le nom "Aulnay" vient de Aln qui signifie aulne.

Aulnay s’est appelée Aulnay-lès-Bondy jusqu’en 1905 ou encore Aulnay-en-France. En effet, notre ville était un petit bourg (le Vieux Pays) au coeur de la forêt de Bondy, dans l’ancien pays de l’Aulnoye.

L’Aulnoye est une région humide et marécageuse plantée d’aulnes. Elle est limitée à l’ouest par le pays de France, au nord par la Goële et à l’est par la Brie meldoise (Meaux). Selon certains, ce pays d’Aulnoye s’étendait en arc de cercle au nord de la basse vallée de la Marne, de Lagny à Bondy et d’Aulnay à Vincennes au sud.

Cette assertion est corroborée par le testament d’Erminthrude, riche veuve d’un important propriétaire terrien qui possédait au VIIème siècle des biens fonciers dans cette région de l’Est parisien. Ses terres s’étendaient à cette époque de Lagny-Thorigny (Seine-et-Marne) jusqu’à Bobigny, Bondy, Merlan, Montreuil-sous-Bois, Villemomble et Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis. Précisons que certains historiens, dont l’abbé Lebeuf, contestaient cette définition et affirmaient que ledit pays d’Aulnoye était centré sur Clichy et Livry-en-l’Aulnoye (aujourd’hui Livry-Gargan).

La terre d’Aulnay appartenait au XIème siècle et en partie à Gauthier d’Aulnay, sénéchal du comte de Dammartin-en-Goële (aujourd’hui en Seine-et-Marne). Il en fit donation en 1078 à l’abbaye bénédictine de Cluny, avec le prieuré mais en conserva une partie qui revint à la famille de Mauvoisin.

Au XIIIème siècle, la dîme relevait de la collégiale parisienne de Saint-Honoré tenue en fief par Raoul de Labbeville, curé d’Argenteuil (Val-d’Oise) tandis qu’une descendantes de Gauthier d’Aulnay devenait abbesse de Saint-Antoine des Champs et fit donation de ses biens à sa congrégation.

Les seigneurs d’Aulnay ont été nombreux avant l’arrivée au XVIème siècle de Jacques Coytier, médecin de Louis XI. Sa famille posséda la châtellenie et s’y maintint jusqu’au XVIIe siècle. La seigneurie d’Aulnay passa ensuite à la famille de Gourgues en 1683 par le mariage d’Isabelle Le Clerc de Coytier avec Armand Jacques de Gourgues.

Ce sont les Gourgues qui seront les derniers seigneurs d’Aulnay. Néanmoins, ils seront maires de la ville. Le château ne sera détruit que dans les années 1900. Et il reste encore une trace de cette famille puisqu’un boulevard porte leur nom.

Jérôme Charré

PS: Cette note a été rédigé grâce au site Histo93.

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.