Environnement, Seine-Saint-Denis, Transports

Le Bourget prépare son Plan d’exposition au bruit

1 août, 2005 à 11:14 | Posté par

Vue aérienne de l'aéroport du Bourget-DugnyL’aéroport du Bourget-Dugny se développe. Un dossier du Parisien de ce matin ainsi qu’un article du Centre d’Information et de Documentation sur le Bruit (d’où provient la photographie) y sont consacré et sur lequel vous trouverez plus de détails.

Le nombre de passagers a augmenté de 5,8% en 2004 et la progression du trafic prévue pour les deux prochaines années est de 3% par an. Ainsi, Aéroports de Paris, gestionnaire de la plate-forme, investira 8 millions d’euros par an pendant dix ans pour moderniser les infrastructures.

Une compagnie aérienne belge, Flying Group, construira 6 000 m² de locaux et 15 000 m² de parking pour ses avions. Une autre compagnie suivra prochaînement. Aussi, deux zones de développement sont prévues au nord-ouest et au nord-est de la plate-forme ajoutant 50 hectares à l’actuelle zone d’activités.

Ce développement inquiète profondément les riverains ainsi que tous les habitants concernés par les atterrissages et décollages sur ses trois pistes. Néanmoins, à la fin de l’année, l’aéroport du Bourget-Dugny devrait avoir, comme Roissy, son plan d’exposition au bruit (PEB). Il s’agit d’un document d’urbanisme  qui est élaboré en concertation avec les élus et riverains de l’aéroport et les services de l’Etat, dans lequel l’aéroport s’engage notamment à limiter son activité à un maximum de 70 000 mouvements par an dans les dix à douze prochaines années.

De plus, ce PEB s’accompagnera d’une charte qui définira les règles de la cohabitation et la mise en oeuvre d’actions pour limiter les bruits générés par l’aéroport. Enfin, la plate-forme a obtenu en juin la certification ISO 14001 par le BVQI (Bureau Veritas qualité internationale) garantissant que l’impact environnemental est maîtrisé.

Jérôme Charré

Articles similaires:

Une Réponse à “Le Bourget prépare son Plan d’exposition au bruit”

Au dessus de l’université de Saint-Denis, il apparait évidant qu’en ce qui concerne les avions à destination ou provenant de l’aéroport du Bourget:
– leur altitude d’approche est extrèmement basse (est-ce vraiment nécessaire et si oui, pourquoi ?)
– certains modèles anciens et de surcroît de masse parfois élevée, sont extrèmement bruyants (ne seraient-ils pas de ce fait refusés à Roissy?)
– il parait surprenant qu’un tel édifice ait pu être bâti sous de telles trajectoires, compte tenu de la concentration importante d’étudiants dans ces locaux.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown