Fêtes et cérémonies, Loisirs

Un menuisier de la ville obtient une médaille d’or au Concours Lépine

8 juillet, 2005 à 9:44 | Posté par

Le jour, Pascal Guillaume est menuisier aux Services techniques d’Aulnay. Le soir, il se métamorphose en un formidable inventeur. Un soir, il râlait de voir le temps libre de ses enfants monopolisé par les consoles de jeux. C’est alors qu’il décide d’inventer des jeux dans la plus vieille et plus noble des matières, le bois. Une matière qu’il connaît si bien.

Son cerveau commence dès lors à fourmiller. Sa première idée vient de ses souvenirs d’enfance. La cour d’école et les jeux de bille l’inspirent… L’idée devient jeu. Seulement voilà, les enfants jouent aux billes en extérieur de mai à octobre.

Alors, pour remédier à cette courte saison, Pascal Guillaume invente le premier plateau de jeu de bille d’intérieur. Sorte alors de son esprit et de son atelier l’Athlépiste, le Bi-bille. C’est encore grâce à sa mémoire d’écolier qu’il invente le Tikaré. Son troisième jeu lui vaudra une médaille d’or au concours Lépine édition 2005. Le principe de ce jeu est simple. Sur une feuille, les joueurs tracent les uns après les autres des bâtons. Le premier qui parvient à dessiner un carré marque un point. Pascal a adapté ce passe-temps ancestral en remplaçant la feuille par un beau plateau en bois rainuré, les traits de crayon par des petits morceaux de bois qu’on glisse dans les rainures.

Une fois ces trois jeux conçus et reconnus par ses proches, il ne s’arrête pas là, pas en si bon chemin. Son entourage le presse de faire connaître à plus grande échelle ses inventions. Passage obligé à l’INPI pour garantir la propriété intellectuelle de ces réalisations, puis il tente un essai au concours Lépine de la Foire de Paris. Et c’est un coup de maître puisque les trois jeux sont sélectionnés, présentés et récompensés en 2004.

Cette année, il est revenu suite aux fruits d’une rencontreavec une version du Tikaré adapté aux aveugles et personnes mal voyantes. "L’an passé, une personne membre d’une association de mal voyant est resté près d’un quart d’heure devant le Tikaré. Intrigué nous avons fait connaissance. Elle pensait à une version pour aveugle. Je me suis attelé à la tache avec le concours du directeur de la bibliothèque sonore d’Aulnay-sous-Bois", explique Pascal Guillaume.

Et à nouveau l’investissement est récompensé, mais cette fois par une médaille d’or. Aujourd’hui, Pascal Guillaume voudrait commercialiser ses inventions. Malheureusement, le monde des affaires n’est décidément pas celui des enfants, ou des inventeurs. "Si de nombreuses entreprises sont intéressées, elles hésitent pour autant à investir", déclare-t-il.

S’il parvient à atteindre ce nouveau challenge, et c’est tout le mal qu’on espère pour lui, Pascal Guillaume souhaite, avec les bénéfices, venir en aide aux enfants défavorisés, au moment de Noël, en leur offrant des cadeaux ou en finançant des licences de sport. Un souhait qui s’explique par son passé de footballeur au Red Star.

Jérôme Charré

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.