Emploi, Entreprises, Social

Après Marie-George, suivent Arlette et Olivier

12 juillet, 2005 à 9:47 | Posté par

Hier matin, Philippe Julien, secrétaire CGT du site PSA Peugeot-Citroën, est passé devant Jean Tanguy, le directeur de l’usine, pour un entretien préalable à son licenciement. Puis en début d’après-midi, des délégations de PSA (Saint-Ouen, Asnières, Poissy), de Renault (Flins), d’Alstom (La Courneuve), de postiers parisiens et plus d’une centaine de manifestants se sont rassemblés devant l’usine pour soutenir le délégué syndical.

A cette foule, se sont joints Arlette Laguiller, porte-parole de Lutte ouvrière (LO), et Olivier Besancenot, porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), pour témoigner de leur solidarité. Ils ont dénoncés les "méthodes de PSA contre les syndicalistes" et ont demandé "le respect élementaire du Code du travail et de la lutte sociale".

Les deux portes-parole font suite au déplacement la semaine dernière de Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF. Fort de ces soutiens, Philippe Julien réclame l’arrêt de la procédure de licenciement, affirmant être dans son bon droit. Bon droit que semble ne pas vouloir entendre la direction du site qui poursuit la procédure. Une nouvelle grève en perspective ?

Jérôme Charré

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.