Actualité, Transports

L’insécurité du RER B

10 juin, 2021 à 9:35 | Posté par

Un voyage Gare du Nord – Mitry

À la Gare du Nord, Stessy et Joyce-Lee papotent sur le quai 43. Une demi-heure après le couvre-feu, des grappes de voyageurs s’agglutinent encore, ce jeudi soir, pour prendre le RER B.(…) À cette heure-là, ici, c’est rare qu’il n’y ait pas de monde, rassurent les deux copines, l’œil attentif à leurs bébés respectifs. Après Aulnay-sous-Bois et en fin de ligne, c’est différent. »(…)

Au fil des années et des voyages sur cette ligne qui traverse plusieurs villes sensibles, ces habitantes de Sevran (Seine-Saint-Denis) ont déployé des astuces pour repousser les importuns. Changer de place, descendre et monter dans un autre wagon. Et surtout « les écouteurs », désignent-elles comme bouclier. « Mais il n’y a pas de musique, ça permet de jeter des regards en coin et de surveiller », sourit Stessy.(…)

Dans le train encore garni, Marie, 24 ans, somnole, assise au milieu de la rame, la tête appuyée contre la vitre. Son cauchemar ? Les frotteurs.(…)

Assise face à elle, Sarah lève la tête et opine. « C’est rare, une semaine sans histoire », confie-t-elle.(…)

Les lumières de Mitry-Mory (Seine-et-Marne) se devinent. Le terminus approche. Stéphanie, 46 ans, va pouvoir remballer son écran. 

Extraits d’un article du Parisien

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>