Ile-de-France, Transports

Remplacement des RER B : la commande à 2,5 milliards est signée, malgré le retrait d’Alstom

6 février, 2021 à 8:56 | Posté par

Une signature qui risque bien de ne pas être honorée

Le constructeur ferroviaire Alstom « doit honorer le contrat » attribué à ses concurrents Bombardier Transport – qu’il a repris depuis – et l’espagnol CAF pour la fourniture de nouvelles rames destinées au RER B, a répété la présidente d’Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, ce vendredi.(…)

« Alstom ayant renoncé à ses recours et le juge s’étant prononcé, la procédure d’appel d’offres a été validée, donc plus rien ne s’oppose à ce que la RATP et la SNCF signent le contrat avec les porteurs de l’offre la mieux disante, à savoir Alstom-Bombardier et CAF », a expliqué Valérie Pécresse.(…)

Bombardier Transport et l’espagnol CAF avaient été retenus le 13 janvier, face à l’offre (plus chère) d’Alstom, pour fournir 146 rames de RER pour 2,56 milliards d’euros, la livraison des premières rames étant prévue fin 2025. Mais Alstom a multiplié les recours, parvenant à retarder la signature du contrat jusqu’à sa prise de contrôle de Bombardier Transport, effective depuis le 29 janvier. Après avoir proposé une médiation, il a retiré l’offre de sa nouvelle acquisition.(…)

Mais plusieurs connaisseurs de l’industrie ferroviaire voient dans ces recours d’Alstom la volonté d’empêcher le constructeur espagnol CAF de gagner du terrain sur le marché français, grâce à ses tarifs plus avantageux, inférieurs de 10 % à 30 %.

A la question de savoir s’ils iront en justice pour obliger Alstom à honorer la parole de Bombardier, Valérie Pécresse a simplement répondu : « On verra ».

Extraits d’un article du Parisien

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>